Sélection de la langue

Gouvernement du Canada / Government of Canada

Recherche

Guichet-Emplois

Guichet-Emplois

Perspectives professionnelles - Île-du-Prince-Édouard 2020 - 2021

Perspectives professionnelles - Île-du-Prince-Édouard 2020 - 2021

Téléchargement PDF

Télécharger la version PDF (552 Ko) de ce contenu.

À propos de ce rapport

Chaque année, Emploi et Développement social Canada (EDSC) ou Service Canada entreprend une analyse sur les perspectives d’emploi et les salaires dans toutes les régions du Canada. Les résultats, publiés sur www.guichetemplois.gc.ca, aident les Canadiens à prendre des décisions éclairées en matière d’éducation, de formation et d’emploi.

Le présent rapport examine les tendances de l'emploi à l'Île-du-Prince-Édouard découlant des répercussions de la pandémie de COVID-19. Il se concentre sur les professions qui ont été les plus touchées dans les différents segments de l'économie, ainsi que sur celles qui sont les plus demandées par les employeurs. L'analyse, fondée sur des renseignements provenant de diverses sources, se penche sur la façon dont les perspectives d'emploi évolueront au cours de l'année à venir.  

 

LES RÉPERCUSSIONS DE LA COVID-19 SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL
Emploi mensuel (’000)

Avant le début de la pandémie du coronavirus, on s’attendait à ce que l’Île-du-Prince-Édouard arrive en tête au pays en matière de croissance économique en 2020Pied de page 1, ce qui, d’ailleurs, aurait été la troisième année consécutive où la plus petite province du Canada aurait surpassé ses pendants provinciaux. La forte croissance démographique de ces dernières années, notamment grâce à l’immigration internationale, a stimulé la demande locale de biens et de services dans la province.

Le dynamisme économique de l’Île s’est brusquement arrêté au printemps de cette année en raison des fermetures d’entreprises et des autres perturbations causées par la pandémie, ce qui a entraîné une forte baisse de l’emploi. Selon les premières prévisions des prévisionnistes du secteur privé, la croissance de l’économie de l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.) devait atteindre 2,8 % en 2020Pied de page 2. Cependant, les estimations révisées montrent maintenant que l’économie de l’Île se contracte de l’ordre de 4 %Pied de page 3.

En ce qui concerne l’effet de la pandémie sur le marché du travail, la population active de l’Î.-P.-É. a diminué de près de 10 % en avril de cette année, et il y avait 12 % de personnes employées en moins par rapport à février 2020. Les pertes d’emplois touchaient autant l’emploi à temps plein qu’à temps partiel. En outre, puisque la grande majorité des travailleurs licenciés en avril n’ont pas pu travailler ou chercher un emploi en raison des restrictions imposées pour lutter contre la COVID-19, le taux d’activité de l’Île est tombé à son plus bas niveau depuis plus de trois décennies. Les premiers signes de reprise ont été observés en mai, l’Île ayant récupéré plus de la moitié des pertes cumulées de sa population active en mars et avril, et environ le quart de sa base d’emploi. En novembre 2020, la population active et le niveau d’emploi de l’Île avaient retrouvé respectivement 98 % et 96 % de leurs niveaux de février, avant la COVID-19.

Montrer le tableau de données: Emploi mensuel, Île-du-Prince-Édouard
Emploi mensuel, Île-du-Prince-Édouard, non désaisonnalisées
2019 2020
Jan 71,1 75,6
Feb 70,9 76,1
Mar 72,5 72,7
Apr 73,7 65,3
May 80,3 73,9
Jun 83,1 79,9
Jul 83,6 79,1
Aug 83,9 81,6
Sep 81,7 78,1
Oct 80,2 77,7
Nov 77,4  
Dec 77,2  

Source: Statistique Canada, Enquête sur la population active

À l’avenir, les perspectives économiques s’amélioreront à moyen terme, le PIB réel devant croître de 3,5 % en 2021 avant de revenir à un taux de croissance plus normal de 2,9 % en 2022, à condition que l’Île poursuive son chemin vers la reprise. L’un des facteurs soutenant cette perspective est la croissance démographique continue, qui à son tour, devrait stimuler la demande intérieure dans la province.

Malgré les perspectives optimistes pour l’Î.-P.-É., des risques considérables subsistent et ils pourraient avoir une incidence sur les progrès économiques de la province et, par conséquent, sur les perspectives d’emploi à l’avenir. Le plus évident est le risque d’une deuxième vague de la pandémie de COVID-19 frappant l’Île (qui, au moment de la rédaction du présent rapport, a cours dans le centre du Canada et dans d’autres parties du monde)Pied de page 4. Le bien-être économique des principaux partenaires commerciaux (en particulier les États-Unis), une reprise plus longue que prévu dans le secteur du tourisme, des perturbations prolongées qui ont des répercussions sur la chaîne d’approvisionnement, des contraintes relatives à la productivité (associées aux exigences en matière de santé et de sécurité) et un déficit budgétaire qui s’aggrave sont autant de facteurs de risque qui ont un effet sur les perspectives économiques et d’emploi de l’Île.

 

ANALYSE DES PROFESSIONS

 

L'analyse des professions est organisée par catégorie professionnelle générale, comme indiqué ci-dessous. Chaque section commence par une analyse générale des facteurs ayant une incidence sur l'emploi dans ce groupe, suivie d'une analyse détaillée des catégories professionnelles sélectionnées.

 

Catégorie de profession
0 - Gestion

Cette catégorie comprend les membres des corps législatifs et les cadres supérieurs et intermédiaires. Les cadres supérieurs sont décrits dans plusieurs grandes catégories. Les cadres intermédiaires sont décrits dans des catégories plus détaillées se trouvant dans l'ensemble du marché du travail. En 2019, cette catégorie professionnelle représentait 8 % du bassin d'emploi de l'Île. La pandémie de coronavirus a surtout eu des répercussions sur les professions du commerce de détail et des services d'hébergement et de restauration, des industries dans lesquels des entreprises non essentielles ont dû fermer temporairement et respecter des mesures de santé publique strictes. Les gestionnaires de la construction et des technologies de l'information s'en sont relativement mieux sortis pendant la pandémie.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 0213 Gestionnaires des systèmes informatiques

 

CNP 0213: Gestionnaires des systèmes informatiques

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 140 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries sont les services de conception de systèmes informatiques et l'administration publique fédérale.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La pandémie a eu des répercussions sur cette profession de diverses manières, notamment une demande accrue d'aide pour les organisations dont les employés travaillent à distance, l'amélioration des réseaux sécurisés pour faire face aux charges de travail à distance, la réponse à la demande croissante d'équipement de réseau, d'accès aux données et d'automatisation rapides.

  • Comme pour d'autres postes liés aux systèmes informatiques, cette profession n'a pas subi de licenciements massifs en raison de la COVID-19. La plupart des travailleurs de cette profession sont employés principalement dans des industries où les perturbations de l'activité économique ont été minimes (c.-à-d. les services de conception de systèmes informatiques et les administrations publiques).

  • Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien inférieure à la moyenne de toutes les professions. Cela reflète la capacité des travailleurs de cette profession à continuer à gérer les ressources et à servir les clients à distance ou dans un bureau adapté pendant la pandémie.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'importance croissante accordée à l'économie du savoir et l'utilisation répandue des nouvelles technologies sont des facteurs clés contribuant à la croissance de l'emploi dans cette profession.

  • Les secteurs de développement du domaine de la technologie de l'information comprennent les technologies liées à la cybersécurité, à l'intelligence artificielle, à l'automatisation, aux paiements mobiles, à l'infonuagique et aux médias sociaux.
CNP 0621 Directeurs/directrices - commerce de détail et de gros

 

CNP 0621: Directeurs/directrices - commerce de détail et de gros

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 340 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est le commerce de détail.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les directeurs/directrices de commerce de détail et de gros employés dans les services essentiels de vente au détail (comme les magasins d'alimentation et de boissons, les fournisseurs de matériaux de construction et les magasins de marchandises générales) s'en sont mieux sortis tout au long de la pandémie que ceux du commerce de détail non essentiel.

  • Les travailleurs de cette profession employés par des établissements de vente au détail non essentiels ont été parmi les plus touchés, car les entreprises ont dû fermer, ce qui a entraîné des mises à pied immédiates.

  • Les ventes des détaillants essentiels, en particulier les magasins d'alimentation et de boissons et les fournisseurs de matériaux de construction, ont augmenté et ils ont pu éviter de licencier leurs directeurs/directrices de commerce de détail.

  • Bien que certains travailleurs de cette profession aient été mis à pied temporairement ou que leurs heures de travail aient été réduites en raison de la pandémie, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi pour les directeurs/directrices de commerce de détail et de gros au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été comparable à la moyenne pour toutes les professions.

  • L'industrie s'est rétablie relativement rapidement grâce à l'assouplissement des restrictions de la santé publique, à la réouverture d'entreprises et de lieux de travail et à la bulle de déplacement des provinces de l'Atlantique.

  • Pendant les mois de forte affluence touristique, l'emploi dans le commerce de détail n'a été que de 5 % inférieur aux niveaux moyens de juillet et d'août 2019.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Il s'agit d'une catégorie professionnelle importante de l'Î.-P.-É. qui compte un grand nombre d'employeurs.

  • La croissance continue de l'économie globale de la province, grâce à la croissance continue de la population et à l'augmentation des dépenses de consommation dans les commerces de détail, comme les aliments et les boissons, les vêtements, les marchandises générales et les véhicules et pièces automobiles, sera le facteur déterminant de la croissance de l'emploi dans cette profession.

  • Étant donné la taille relativement importante de cette profession à l'Î.-P.-É. et l'âge légèrement plus élevé des employés, la nécessité de remplacer les travailleurs qui prennent leur retraite ou qui quittent leur poste augmentera les offres d'emploi dans les prochaines années.

  • Les perspectives d'emploi seront plus favorables aux personnes ayant une expérience de la gestion de commerce de détail, une bonne maîtrise des applications informatiques et une connaissance du secteur d'activité de l'employeur.

  • Les investissements continus en capital réalisés dans les installations de commerce de détail existantes de toute la province ainsi que dans les nouveaux établissements de commerce au détail permettront de soutenir davantage la demande de directeurs/directrices de commerce de détail.
CNP 0631 Directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires

 

CNP 0631: Directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 315 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries sont les services de restauration et de débits de boissons et les services d'hébergement.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • En tant qu'industrie de services à la clientèle, les services d'hébergement et de restauration ont été parmi les premiers et les plus durement touchés en raison des mesures d'éloignement social nécessaires. Les restaurants avec service aux tables ont été contraints de fermer au début de la pandémie, mais les restaurants offrant des plats à emporter, la livraison et le service au volant sont restés ouverts.

  • Certains gestionnaires employés dans des restaurants proposant uniquement le service aux tables ont été licenciés ou ont subi une réduction de leurs heures de travail en raison de la pandémie, mais d'autres sont restés employés dans les cas où les plats à emporter, la livraison et le service au volant étaient offerts.

  • Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été comparable à la moyenne pour toutes les professions.

  • Un grand nombre d'employeurs de l'industrie des services d'hébergement et de restauration ont été durement touchés au début de la pandémie de COVID-19 et ont demandé l'aide du gouvernement pour réembaucher des travailleurs et contribuer à réduire au minimum les pertes d'emploi tout au long de la pandémie.

  • Selon les médias, en juillet (un mois de pointe pour le tourisme), les recettes des restaurants ont baissé de 35 % par rapport à juillet 2019, malgré le soutien de la bulle atlantique (qui a ouvert début juillet). En plus de la diminution du nombre de visiteurs pendant la saison touristique de 2020, les restaurants à service complet ont connu une forte réduction de leur capacité en raison des mesures d'éloignement social.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les dépenses de consommation, qui dépendent des conditions économiques, influent sur les perspectives d'emploi des directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires. Même pendant la pandémie, la population de l'Î.-P.-É. a continué à augmenter à la suite de l'immigration, ce qui devrait favoriser le développement de nouvelles communautés et l'ouverture de nouveaux restaurants et services alimentaires.

  • Certains employeurs ont éprouvé de la difficulté à trouver des candidats locaux qualifiés pour pourvoir les postes vacants dans cette profession.

  • Dans cette profession, les perspectives d'emploi dépendront fortement du rythme de la reprise dans le secteur du tourisme.

  • La majorité des restaurants ont rouvert depuis la pandémie, mais ne fonctionnent pas au maximum de leur capacité, surtout en raison de la fin de la saison des terrasses. Certains restaurants sont restés fermés pendant toute la durée de la pandémie et d'autres établissements ouverts toute l'année ont fermé pour l'hiver.

  • Le chemin vers la reprise totale devrait être long, car le maintien des restrictions frontalières et sociales limite la capacité des restaurants avec service aux tables.
CNP 0632 Directeurs/directrices des services d'hébergement

 

CNP 0632: Directeurs/directrices des services d'hébergement

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 300 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est celle des services d'hébergement.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les services d'hébergement et de restauration ont été parmi les premiers et les plus durement touchés en raison des mesures d'éloignement social nécessaires. Au début de la pandémie, l'industrie hôtelière a fermé, ce qui a entraîné des licenciements considérables de travailleurs des services d'accueil et, dans une moindre mesure, de directeurs/directrices des services d'hébergement.

  • Selon l'industrie, même avec la bulle de l'Atlantique, certains hôteliers de la province ont connu une réduction de 60 % à 80 % de leurs activités au cours des mois d'été en raison de la COVID-19. L'essentiel des activités est attribuable au tourisme local.

  • Certains directeurs/directrices des services d'hébergement ont été licenciés ou ont subi une réduction de leurs heures de travail. Cependant, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi de cette profession au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été inférieure à la moyenne de toutes les professions.

  • Un grand nombre d'employeurs de l'industrie des services d'hébergement et de restauration ont été durement touchés au début de la pandémie de COVID-19 et ont demandé l'aide du gouvernement pour réembaucher des travailleurs et contribuer à réduire au minimum les pertes d'emploi tout au long de la pandémie.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La plupart des directeurs/directrices des services d'hébergement oeuvrent dans les établissements d'hébergement pour voyageurs. Les postes de l'industrie de l'hébergement pour voyageurs sont étroitement liés au tourisme et sont touchés par les variations de demande saisonnières. L'été est habituellement la saison forte.

  • Certains employeurs ont éprouvé de la difficulté à trouver des candidats qualifiés pour pourvoir les postes vacants dans cette profession.

  • Dans cette profession, les perspectives d'emploi dépendront fortement du rythme de la reprise dans le secteur du tourisme. Le chemin vers la reprise totale devrait être long, car les restrictions frontalières et l'éloignement social contribueront à diminuer le nombre de postes vacants à moyen terme.

  • Selon l'industrie, 2021 pourrait être une autre année difficile pour les exploitants d'établissement d'hébergement, citant les restrictions de voyages en avion, en bateau de croisière ou en autocar comme facteurs clés.
CNP 0712 Gestionnaires et rénovateurs/rénovatrices en construction domiciliaire

 

CNP 0712: Gestionnaires et rénovateurs/rénovatrices en construction domiciliaire

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 410 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est la construction.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Bien que certains travailleurs de cette profession aient été touchés au début de la pandémie (qui a entraîné une diminution de 20 % de l'emploi total dans l'industrie en mars et avril), l'effet a été de courte durée, car très peu de demandes actives d'assurance-emploi, voire aucune, ont été signalées pour cette profession pendant cette période.

  • Même si la construction est considérée comme un service essentiel, l'activité a ralenti dans cette industrie en raison de l'achèvement de projets, de l'absence de nouveaux permis délivrés et de la mise en oeuvre de nouveaux protocoles de sécurité, tels que les mesures d'éloignement physique. Par conséquent, il y avait moins de travailleurs sur les sites et la productivité a diminué.

  • Cependant, certains travailleurs de cette profession se sont tenus occupés en raison de la demande accrue de projets de rénovation domiciliaire pendant la pandémie. Cette situation a aggravé les problèmes existants liés à la pénurie de main-d'oeuvre des gestionnaires en construction et rénovation domiciliaire dans la province lorsque l'activité de construction a commencé à reprendre.

  • Début mai, la mise en oeuvre du plan de relance de la province, qui a assoupli les restrictions s'appliquant aux activités de construction, a accéléré la reprise dans l'industrie et pour cette profession. Entre mai et novembre 2020, l'emploi moyen dans l'industrie de la construction était légèrement supérieur à ce qu'il était pendant la même période en 2019.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Pour cette profession, les perspectives d'emploi dépendront du niveau des activités de construction dans la province, et les indices actuels laissent croire que les perspectives d'emploi dans la construction restent favorables.

  • La croissance démographique continue, alimentée par l'immigration, devrait maintenir le rythme soutenu de l'activité de construction résidentielle dans la province.

  • L'industrie de la construction a signalé une pénurie de gestionnaires en construction et rénovation domiciliaire à l'Î.-P.-É., une tendance qui devrait se poursuivre dans les années à venir.
CNP 0821 Gestionnaires en agriculture

 

CNP 0821: Gestionnaires en agriculture

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 530 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Le principal secteur d'emploi est l'agriculture.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Au début de la pandémie, les producteurs de pommes de terre s'attendaient à une baisse considérable de la demande en 2020 en raison de la COVID-19 et de son effet sur les services de restauration et l'activité de transformation en frites.

  • Toutefois, certains producteurs ont connu une demande croissante en raison du soutien accru apporté aux entreprises locales pendant la pandémie.

  • La demande internationale a également été forte tout au long de la pandémie, les exportations de pommes de terre et de produits alimentaires surgelés transformés vers les États-Unis ayant considérablement augmenté depuis le début de l'année.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les progrès technologiques et la fusion continue des exploitations agricoles (la tendance croissante à la réduction du nombre d'exploitations agricoles, mais à plus grande échelle) peuvent être un facteur limitant les possibilités d'emploi de cette profession à l'avenir.

  • Toutefois, des occasions peuvent se présenter compte tenu de la sensibilisation croissante à une alimentation saine et à la protection de l'environnement, ce qui mène à la mise en place de petites exploitations agricoles, qui ciblent des créneaux précis, comme l'agriculture biologique.

  • Ces postes sont habituellement occupés par des travailleurs ou des superviseurs agricoles qui ont acquis plusieurs années d'expérience agricole dans une exploitation agricole.
1 - Affaires, finance et administration

Cette catégorie comprend les professions qui touchent la prestation de services financiers et d'affaires, de services administratifs et de services de supervision de bureau ainsi que des services de soutien. Quelques-unes des professions comprises dans cette catégorie sont propres au secteur des finances et des affaires. Cependant, la plupart se retrouvent dans toutes les industries. Par conséquent, les employés des professions comprises dans ce groupe ont été touchés différemment selon l'industrie dans laquelle ils travaillent (le commerce de détail, les services d'hébergement et de restauration étant les plus vulnérables), tandis que les travailleurs des services de santé essentiels et des administrations publiques ont été moins touchés. En 2019, cette catégorie professionnelle représentait 15 % de la base d'emploi de l'Île.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 1221 Agents/agentes d'administration

 

CNP 1221: Agents/agentes d'administration

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 650 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les administrations publiques et les magasins de détail (à l'exception des magasins d'alimentation et de boissons).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les personnes qui exercent cette profession sont réparties dans toutes les industries et sont chargées de superviser et de mettre en oeuvre les procédures administratives liées à la gestion d'une entreprise ou d'une organisation. En raison de la COVID-19, il y a eu plus d'embauches de personnel administratif dans les services d'éducation et de soins de santé liés à la planification et à la mise en oeuvre de protocoles de santé et de sécurité pour prévenir le risque de propagation du virus.

  • Un certain nombre d'agents/agentes d'administration ont été licenciés au début de la pandémie en raison de la fermeture temporaire de certains types d'entreprises, mais la plupart ont été réembauchés. Compte tenu du rôle essentiel de ce poste dans de nombreuses entreprises, les changements des niveaux de dotation ont moins d'incidence sur ce poste comparativement aux travailleurs de première ligne. Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien inférieure à la moyenne de toutes les professions.

  • Les travailleurs de cette profession sont répartis dans plusieurs industries différentes, dont certaines peuvent avoir été plus touchées que d'autres par la COVID-19. Par exemple, les personnes travaillant dans le secteur des soins de santé étaient moins susceptibles d'avoir été licenciées que celles travaillant dans le commerce de détail ou les services de restauration, mais leurs tâches peuvent avoir été modifiées lorsque le système de santé se préparait à recevoir des patients atteints de la COVID-19.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Cette profession se trouve principalement dans les industries des services. La croissance démographique continue, alimentée par l'immigration, devrait soutenir la croissance dans de nombreuses industries (tels que le commerce de détail, les soins de santé et l'éducation), ce qui devrait améliorer les perspectives d'emploi pour cette profession.

  • Les perspectives d'emploi à moyen terme seront influencées par la gravité et la longévité de la COVID-19 à l'Î.-P.-É. La province se prépare à une éventuelle deuxième vague de la COVID-19, ce qui crée une incertitude quant à l'avenir des embauches pour cette profession.
CNP 1241 Adjoints administratifs/adjointes administratives

 

CNP 1241: Adjoints administratifs/adjointes administratives

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 810 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les administrations publiques provinciales et territoriales, les autres services (sauf les administrations publiques) et les écoles primaires et secondaires.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Étant donné que les travailleurs de cette profession se retrouvent dans presque toutes les industries, certains adjoints administratifs/adjointes administratives sont plus touchés que d'autres par la COVID-19. Par exemple, les personnes travaillant dans les administrations publiques étaient moins susceptibles d'avoir été licenciées que celles travaillant dans le commerce de détail non essentiel et les autres services.

  • Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien inférieure à la moyenne pour toutes les professions, ce qui reflète le pourcentage élevé de personnes employées dans des industries plus stables, comme les administrations publiques fédérale et provinciale et l'éducation.

  • Compte tenu de l'augmentation des communications virtuelles, des exigences de désinfection et des restrictions relatives à l'occupation causées par la pandémie, les tâches professionnelles de nombreux adjoints administratifs ont été modifiées.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi dans cette profession n'a cessé de reculer au fil des ans. Le recours croissant à l'automatisation pour l'exécution de certaines tâches administratives ainsi que le regroupement constant des fonctions pourraient faire diminuer la demande pour ces professionnels au cours des prochaines années. En outre, les commis de travail général de bureau assument désormais de nombreuses fonctions traditionnellement assurées par les secrétaires.

  • Un roulement du personnel se produira du fait que certains secrétaires suivent une formation supplémentaire et passent à des postes professionnels.
CNP 1414 Réceptionnistes

 

CNP 1414: Réceptionnistes

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 480 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les services de soins de santé ambulatoires, les hôpitaux et les magasins de détail (à l'exception des magasins d'alimentation et de boissons).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Étant donné que les travailleurs de cette profession se retrouvent dans toutes les industries, certains réceptionnistes sont plus touchés que d'autres par la COVID-19. Par exemple, les personnes travaillant dans les hôpitaux et les services ambulatoires étaient moins susceptibles d'avoir été licenciées que celles travaillant dans le commerce de détail non essentiel et les autres services.

  • Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien supérieure à la moyenne de toutes les professions, ce qui reflète le pourcentage élevé de personnes employées dans des établissements moins stables.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les progrès technologiques, notamment les services de réponse téléphonique automatisée, ont modifié les tâches de ces travailleurs et continueront à limiter la croissance de l'emploi dans cette profession.

  • Toutefois, des possibilités d'emploi proviendront du roulement du personnel en raison de l'abondance de la main-d'oeuvre, des exigences peu élevées pour ces postes et du jeune âge des travailleurs.
2 - Sciences naturelles et appliquées et domaines apparentés

Cette catégorie comprend les professions en sciences, en génie, en architecture et en technologie de l'information. Ces professions exigent des études postsecondaires dans le domaine scientifique ou technique approprié. En 2019, cette catégorie professionnelle représentait 5 % de la base d'emploi de l'Île. Compte tenu de la nature technique des professions de ce groupe, de la capacité d'adaptation à des mesures de santé publique strictes et d'une transition rapide vers le travail à distance, la plupart des professions identifiées s'en sont relativement bien sorties tout au long de la pandémie.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 2171 Analystes et consultants/consultantes en informatique

 

CNP 2171: Analystes et consultants/consultantes en informatique

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 590 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les services de conception de systèmes informatiques et les administrations publiques.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La pandémie a eu des répercussions sur cette profession de diverses manières, notamment une demande d'aide accrue pour les organisations dont les employés travaillent à distance, le soutien aux établissements postsecondaires qui offrent un enseignement en ligne, l'amélioration des réseaux sécurisés pour faire face aux charges de travail à distance et la réponse à la demande croissante d'équipement de réseau, d'accès aux données et d'automatisation rapides.

  • Comme pour d'autres postes liés aux systèmes informatiques, cette profession n'a pas subi de licenciements massifs en raison de la COVID-19. La plupart des travailleurs de cette profession sont employés principalement dans des industries où les perturbations de l'activité économique ont été minimes (c.-à-d. les services de conception de systèmes informatiques et les administrations publiques).

  • Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien inférieure à la moyenne pour toutes les professions, ce qui reflète la capacité des travailleurs de cette profession à continuer à servir les clients à distance ou dans un bureau adapté.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La croissance de l'économie du savoir stimule la demande de ces professionnels. Le développement continu de la cybersanté, de la sécurité informatique et de l'infonuagique continuera de contribuer à la demande d'analystes et consultants/consultantes en informatique.

  • La nécessité pour les entreprises d'adopter des systèmes d'information nouveaux et de haut niveau et de mettre au point des applications technologiques complexes créera des occasions d'emplois supplémentaires pour ces candidats.

  • Bien que les employeurs préfèrent embaucher des travailleurs expérimentés, les nouveaux diplômés ont tout de même pu trouver du travail dans cette profession.
CNP 2174 Programmeurs/programmeuses et développeurs/développeuses en médias interactifs

 

CNP 2174: Programmeurs/programmeuses et développeurs/développeuses en médias interactifs

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 520 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les services de conception de systèmes informatiques et l'administration publique fédérale.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • On trouve ces travailleurs dans diverses industries et ils sont principalement employés dans des entreprises de conception de systèmes informatiques, ainsi qu'à divers ordres de gouvernement et des institutions financières.

  • La pandémie a contraint les travailleurs de cette profession à travailler de manière imprévue à distance à un rythme rapide. Certains employeurs ont fait état de difficultés liées à des contraintes de productivité (p. ex., de jeunes enfants à la maison, la connectivité à l'Internet, etc.) et de problèmes de santé (santé émotionnelle et ergonomie).

  • Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien inférieure à la moyenne pour toutes les professions, ce qui reflète la capacité des travailleurs de cette profession à continuer à servir les clients à distance ou dans un bureau adapté.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Dans cette profession, la demande de travailleurs est soutenue par les changements technologiques. L'innovation se poursuivra, incitant les entreprises à s'adapter rapidement et à mettre à niveau leur infrastructure informatique pour rester sûres et compétitives dans le domaine numérique.

  • Un bon nombre de portes devraient s'ouvrir aux développeurs d'infonuagique compte tenu de l'utilisation croissante de cette infrastructure par les entreprises.

  • À l'Î.-P.-É., les jeux vidéo constituent une part croissante et essentielle de l'industrie des médias interactifs, qui sera une source de demande constante dans les années à venir.
CNP 2282 Agents/agentes de soutien aux utilisateurs

 

CNP 2282: Agents/agentes de soutien aux utilisateurs

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 390 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les services de gestion et d'administration et les services de conception de systèmes informatiques.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De nombreux employés ont pu passer au travail à domicile ou dans des espaces de travail adaptés pour répondre aux exigences d'éloignement social en raison de la pandémie.

  • Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été supérieure à la moyenne de toutes les professions, ce qui reflète le pourcentage élevé de personnes employées dans des établissements moins stables.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi pour cette profession dépendent des contrats commerciaux que les employeurs locaux obtiennent avec des clients potentiels.

  • Dans cette profession, la création d'emplois devrait être soutenue par des changements technologiques rapides qui augmenteront le besoin de soutien technique.

  • L'infonuagique, qui offre un ensemble de services informatiques en ligne, devrait avoir un effet sur les agents/agentes de soutien aux utilisateurs.

  • Il y aura beaucoup de postes à pourvoir en raison du roulement du personnel et des travailleurs qui changent d'emploi dans cette profession.
3 - Secteur de la santé

Cette catégorie comprend les professions touchant la prestation directe de services de soins de santé aux patients et les professions de soutien technique au personnel médical. En 2019, cette catégorie professionnelle représentait 9 % du bassin d'emploi de l'Île. Les perspectives d'emploi pour la plupart des professions liées à la santé dans cette catégorie sont bonnes, en partie grâce à la croissance et au vieillissement de la population. En ce qui concerne le début de la COVID-19, Santé Î.-P.-É. a réagi en ne fournissant que des services essentiels, ce qui a entraîné le report d'opérations non urgentes. Entre mai et juin, la province a mis en oeuvre les quatre phases de son plan de relance, qui comprenait la réouverture des services de soins de santé (c.-à-d. les soins dentaires non urgents et le retour des hygiénistes au travail), sous réserve de restrictions.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 3012 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées

 

CNP 3012: Infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 615 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les hôpitaux, les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes et les services de soins de santé ambulatoires.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Selon le syndicat des infirmières et infirmiers de l'Î.-P.-É., les infirmiers/infirmières de l'Î.-P.-É. commencent à ressentir la pression d'un manque d'effectif pour répondre à la demande.

  • Il y a une pénurie permanente d'infirmiers autorisés/infirmières autorisées et d'infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées, le plus grand nombre de postes vacants ayant été observés au début de l'année 2020. Bien que les conditions se soient améliorées avec les nouveaux diplômés, la pandémie de COVID-19 a entraîné des retards dans la passation des examens d'infirmier autorisé/infirmière autorisée.

  • En prévision d'une deuxième vague possible de la COVID-19, Santé Î.-P.-É. a annoncé son intention d'embaucher plus de personnel, notamment des infirmiers auxiliaires autorisés/infirmières auxiliaires autorisées, des infirmiers autorisés/infirmières autorisées et des travailleurs d'établissements de soins pour bénéficiaires internes.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Il y a une pénurie de personnel infirmier dans les services de santé mentale de l'hôpital Queen Elizabeth et de la clinique de soins urgents en psychiatrie de Charlottetown, ce qui a entraîné la fermeture temporaire de ce dernier point de service.

  • Dans cette profession, la croissance de l'emploi dépendra des besoins croissants en matière de soins de santé, en particulier des soins de santé pour la population vieillissante, ainsi que des priorités du gouvernement en matière de soins de santé. Ainsi, les infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées devraient bénéficier de l'augmentation continue de la demande de soins de santé et de services sociaux.

  • De nombreuses possibilités se présenteront également en raison des départs à la retraite, car cette main-d'oeuvre vieillit rapidement.

  • Dans la province, certains postes vacants sont temporaires, en raison d'un congé de maternité par exemple. Selon l'industrie, les postes temporaires sont plus difficiles à pourvoir que les emplois permanents, car ces derniers sont les plus recherchés.
CNP 3222 Hygiénistes et thérapeutes dentaires

 

CNP 3222: Hygiénistes et thérapeutes dentaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 180 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est celle des services de soins de santé ambulatoires.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Au début de la pandémie, les cabinets dentaires de la province ont fermé leurs portes aux patients réguliers, car Santé l'Î.-P.-É. a décidé de ne fournir que des services essentiels, ce qui a entraîné le report de certains soins et rendez-vous non urgents.

  • Par conséquent, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi pour cette profession au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien supérieure à la moyenne pour toutes les professions.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le marché de l'emploi pour les hygiénistes dentaires est bon et la demande devrait rester stable au cours des prochaines années. Une population croissante et vieillissante continuera à soutenir la demande de travailleurs dans cette profession.

  • Certains employeurs ont eu de la difficulté à trouver des hygiénistes dentaires qualifiés disponibles dans la province.
CNP 3233 Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires

 

CNP 3233: Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 520 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les hôpitaux et les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • En prévision d'une deuxième vague possible de la COVID-19, Santé Î.-P.-É. a recruté plus de personnel, notamment des infirmiers auxiliaires autorisés/infirmières auxiliaires autorisées, des infirmiers autorisés/infirmières autorisées et des travailleurs d'établissements de soins pour bénéficiaires internes.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les infirmiers auxiliaires autorisés/infirmières auxiliaires autorisées continuent à être recherchés dans la province. La demande de cette profession pourrait augmenter à mesure que des efforts sont déployés pour augmenter la capacité des maisons de soins de longue durée et tirer parti des résidences pour personnes âgées et des fournisseurs de logements supervisés afin de réduire les séjours à l'hôpital.

  • La pénurie de personnel infirmier a limité la capacité de certains établissements de soins de longue durée de la province à fonctionner à plein régime, en particulier dans les zones rurales.

  • La demande devrait augmenter dans les maisons de soins infirmiers et dans les centres de soins de santé communautaires qui offrent des soins continus aux patients. Dans cette profession, la croissance de l'emploi dépendra des besoins croissants en matière de soins de santé, en particulier des soins de santé pour la population vieillissante, ainsi que des priorités du gouvernement en matière de soins de santé.
CNP 3413 Aides-infirmiers/aides-infirmières, aides-soignants/aides-soignantes et préposés/préposées aux bénéficiaires

 

CNP 3413: Aides-infirmiers/aides-infirmières, aides-soignants/aides-soignantes et préposés/préposées aux bénéficiaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 820 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes et les hôpitaux.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • En prévision d'une deuxième vague possible de la COVID-19, Santé Î.-P.-É. a recruté plus de personnel, notamment des infirmiers auxiliaires autorisés/infirmières auxiliaires autorisées, des infirmiers autorisés/infirmières autorisées et des travailleurs d'établissements de soins pour bénéficiaires internes.

  • Certains travailleurs de cette profession étaient employés dans plusieurs établissements de soins de longue durée, mais cette pratique a cessé en raison de la COVID-19 pour réduire le risque de propagation du virus entre les établissements. Les employeurs ont dû faire face à un tarissement des bassins de personnel occasionnel et à la pression exercée par les travailleurs occasionnels pour obtenir des conditions de travail plus sûres.

  • Le roulement du personnel a augmenté pendant la pandémie, car certains travailleurs des établissements de soins ont quitté leur lieu de travail, temporairement ou définitivement, pour s'occuper des membres de leur ménage qui étaient immunodéprimés.

  • Certains travailleurs proches de l'âge de la retraite ont opté pour une retraite anticipée afin d'éviter le risque d'exposition à la COVID-19.

  • Les travailleurs de cette profession ont vu leur charge de travail augmenter et ont dû faire des heures supplémentaires en raison de la pénurie de main-d'oeuvre.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La croissance démographique et le vieillissement continu de la population sont les principaux facteurs à l'origine de la demande accrue d'aides-infirmiers/aides-infirmières, d'aides-soignants/aides-soignantes et de préposés/préposées aux bénéficiaires. Cette tendance entraînera des offres d'emploi stables dans les hôpitaux, tandis qu'un besoin accru pourrait se faire sentir dans les maisons de soins infirmiers et les centres de soins de santé communautaires, car les patients reçoivent des soins constants.

  • Selon l'industrie, les maisons de soins infirmiers de l'Île comptent sur l'immigration pour pourvoir leurs postes en raison d'une pénurie de travailleurs locaux. Des efforts sont actuellement déployés pour promouvoir la profession et susciter l'intérêt des travailleurs locaux pour cette industrie afin de soutenir les initiatives d'immigration visant à pourvoir les postes vacants.

  • Il s'agit d'une catégorie professionnelle importante de l'Î.-P.-É. Comme pour la plupart des grandes catégories professionnelles, les possibilités d'emploi seront fréquentes en raison du départ de travailleurs, du changement d'emploi ou de la transition vers d'autres parcours de carrière.
4 - Enseignement, droit et services sociaux, communautaires et gouvernementaux

Cette catégorie englobe les professions touchant au droit, à l'enseignement, au counseling, à la recherche en sciences sociales, à l'élaboration de politiques publiques et à l'administration de programmes gouvernementaux et de programmes d'autres secteurs. En 2019, cette catégorie professionnelle représentait 11 % de la base d'emploi de l'Île. Les professions de ce groupe ont été touchées par les fermetures de garderies publiques agréées au début de la pandémie, ce qui a entraîné le licenciement ou la réduction des heures de travail de nombreux éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance. Les écoles et les universités ont fermé, obligeant les enseignants et les instructeurs à passer rapidement aux méthodes d'apprentissage en ligne. En prévision de la réouverture des écoles à l'automne dernier, de nouvelles mesures préventives ont été mises en place pour maintenir les protocoles de santé et de sécurité afin de réduire le risque d'infection.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 4152 Travailleurs sociaux/travailleuses sociales

 

CNP 4152: Travailleurs sociaux/travailleuses sociales

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 385 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont l'assistance sociale et les administrations publiques provinciales et territoriales.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Peu de travailleurs de cette profession ont été mis à pied en raison de la COVID-19. La demande de nombreux services fournis par les travailleurs sociaux/travailleuses sociales est restée stable ou a augmenté en raison de la pandémie.

  • Compte tenu de la mise en oeuvre de nouveaux protocoles de sécurité, tels que les mesures d'éloignement physique, les travailleurs sociaux/travailleuses sociales ont dû recourir à d'autres moyens pour continuer à fournir des services aux clients, tels que la vidéoconférence, Skype, Zoom et le téléphone.

  • Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été inférieure à la moyenne pour toutes les professions, car peu de travailleurs sociaux ont été licenciés en raison de la pandémie.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives pour les travailleurs sociaux/travailleuses sociales sont favorables dans les années à venir en raison des besoins en soins de santé d'une population croissante et vieillissante.

  • Les efforts déployés pour améliorer les services de soutien en santé mentale et de toxicomanie pourraient offrir des possibilités d'emploi aux travailleurs sociaux/travailleuses sociales.

  • La construction d'un nouveau campus consacré à la santé mentale et à la toxicomanie est en cours. Il comprendra de nombreux bâtiments et du personnel supplémentaire, ce qui pourrait améliorer davantage les perspectives d'emploi de cette profession.
CNP 4212 Travailleurs/travailleuses des services sociaux et communautaires

 

CNP 4212: Travailleurs/travailleuses des services sociaux et communautaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 800 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont l'assistance sociale, les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes, ainsi que les administrations publiques provinciales et territoriales.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Peu de travailleurs de cette profession ont été mis à pied en raison de la COVID-19. La demande de nombreux services fournis par les travailleurs/travailleuses des services sociaux et communautaires est restée stable ou a augmenté en raison de la pandémie.

  • La majorité de ces travailleurs occupent des postes dans l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale, en particulier dans les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes et dans le secteur des services aux personnes et aux familles.

  • Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été inférieure à la moyenne de toutes les professions, car peu de travailleurs/travailleuses des services sociaux et communautaires ont été licenciés en raison de la pandémie.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Certains employeurs ont éprouvé de la difficulté à trouver des travailleurs/travailleuses des services sociaux et communautaires qualifiés disponibles, en particulier dans les zones rurales de la province.

  • Les perspectives de cette profession sont favorables dans les années à venir, ce qui est attribuable à une population croissante et vieillissante.

  • L'investissement continu de la province dans les services de santé mentale et de toxicomanie, entre autres programmes sociaux, augmentera les perspectives d'emploi.
CNP 4214 Éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance

 

CNP 4214: Éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 875 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est l'assistance sociale.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les garderies publiques agréées ont fermé en mars au début de la pandémie. De nombreux éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance ont été licenciés ou subi une réduction de leurs heures en raison de la COVID-19. Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été considérablement plus élevée que la moyenne pour l'ensemble des professions.

  • Des services de gardes d'enfants d'urgence étaient offerts aux travailleurs essentiels pendant la pandémie.

  • Un financement a été accordé pour soutenir les centres de la petite enfance, en partie pour maintenir les places en garderie et pour s'assurer que les parents ne paient pas de frais pendant la période de fermeture.

  • Les garderies de la province ont rouvert en mai dans le cadre du plan de relance de la province à la suite de la COVID-19, sous réserve de restrictions sur le nombre de personnes autorisées dans les locaux.

  • Les garderies ont également eu des places libres, car des parents ont choisi de garder leurs enfants à la maison.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • À compter du 1er octobre, le salaire des éducateurs/éducatrices de la petite enfance de l'Î.-P.-É. augmentera de 0,50 $ et de 1,50 $ l'heure, tandis que les aides-éducateurs/aides-éducatrices pour personnes ayant des besoins spéciaux et pour autistes bénéficieront d'une augmentation de 1 $. Les centres de la petite enfance recevront un soutien financier pour les mesures de santé et de sécurité liées à la pandémie.

  • Certains employeurs, en particulier ceux des zones rurales, éprouvent de la difficulté à trouver du personnel de services de garde de la petite enfance certifié. Les perspectives d'emploi seront meilleures pour les travailleurs ayant des qualifications de niveau postsecondaire et ceux ayant des compétences accrues telles que la connaissance d'une deuxième langue ou une expérience avec des enfants ayant des besoins spéciaux.
CNP 4412 Aides familiaux résidents/aides familiales résidentes, aides de maintien à domicile et personnel assimilé

 

CNP 4412: Aides familiaux résidents/aides familiales résidentes, aides de maintien à domicile et personnel assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 185 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont l'aide sociale, les services de soins de santé ambulatoires et les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • En prévision d'une deuxième vague possible de la COVID-19, Santé Î.-P.-É. a recruté plus de personnel, notamment des infirmiers auxiliaires autorisés/infirmières auxiliaires autorisées, des infirmiers autorisés/infirmières autorisées et des travailleurs d'établissements de soins pour bénéficiaires internes.

  • La demande d'aides familiaux résidents/aides familiales résidentes a augmenté pendant la pandémie pour répartir les clients entre les travailleurs afin de réduire au minimum le risque de propagation du virus. Les travailleurs de cette profession s'occupent généralement de nombreux clients à la fois.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Certains employeurs de l'Î.-P.-É. ont eu du mal à trouver des personnes pour pourvoir les postes vacants dans cette profession, en particulier dans les zones rurales.

  • Dans cette profession, l'évolution de l'emploi dépend principalement de facteurs démographiques et organisationnels. D'un point de vue démographique, le vieillissement de la population contribue de manière significative à l'augmentation du nombre d'auxiliaires familiaux/auxiliaires familiales et d'aides familiaux résidents/aides familiales résidentes, puisque les personnes âgées sont les principales utilisatrices de ces services.

  • D'un point de vue organisationnel, l'objectif du réseau de soins de santé est de réduire la durée d'hospitalisation et de faire en sorte que les personnes hospitalisées retournent rapidement chez elles. Cela se traduira probablement par une demande accrue de services de soutien à domicile.
CNP 4413 Aides-enseignants/aides-enseignantes aux niveaux primaire et secondaire

 

CNP 4413: Aides-enseignants/aides-enseignantes aux niveaux primaire et secondaire

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 465 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les écoles primaires et secondaires représentent la principale industrie d'emploi.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les écoles de la province ont fermé en mars en raison de la COVID-19, mais les responsables ont réagi au début avril en fournissant aux élèves du matériel d'apprentissage à domicile en ligne et en format papier (pour les familles sans accès ou ayant un accès limité à la technologie ou à l'Internet). Les aides-enseignants/aides-enseignantes se sont adaptés aux différents environnements d'apprentissage en soutenant les élèves de manière virtuelle.

  • En prévision de la réouverture des écoles à l'automne, le gouvernement de l'Î.-P.-É. a alloué 2 millions de dollars de son fonds de prévoyance relatif à la COVID-19 pour recruter plus de personnel, notamment des aides-enseignants/aides-enseignantes dans les écoles primaires et secondaires. Cette mesure visait en partie à s'assurer que les élèves suivaient les règles d'éloignement physique et de port de masque pour réduire le risque de COVID-19.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les personnes qui travaillent avec des élèves ayant des besoins spéciaux devraient avoir de meilleures chances de trouver un emploi. Certaines possibilités d'emploi peuvent être offertes aux enseignants suppléants/enseignantes suppléantes, généralement sur appel, ainsi que du travail à temps partiel, occasionnel et temporaire.

  • Les aides-enseignants/aides-enseignantes qui travaillent avec des élèves ayant des besoins spéciaux doivent avoir fait des études postsecondaires dans un domaine pertinent et peuvent devoir démontrer des compétences supplémentaires telles que la connaissance de la langue des signes, du braille, des appareils fonctionnels et adaptés et des techniques d'éducation spécialisée.
5 - Arts, culture, sports et loisirs

Cette catégorie englobe les professions des arts et de la culture, y compris celles qui touchent les arts du spectacle, le film et la vidéo, la radiodiffusion, le journalisme, la rédaction, la conception graphique, la bibliothéconomie et la muséologie. Elle comprend également les professions en sports et en loisirs. Il s'agit de la plus petite catégorie professionnelle, puisqu'elle ne représentait que 2 % du bassin d'emploi de l'Île en 2019. Les exigences d'éloignement physique ont eu de graves répercussions sur les professions de ce groupe. Malgré l'assouplissement de plusieurs mesures de santé publique et la réouverture de théâtres, de salles de concert et de centres de conditionnement physique, les restrictions sont restées en place, ce qui limite la capacité et les recettes. Les salles de sport et les installations sportives et récréatives ont été fermées pendant le confinement en raison de la COVID-19, mais ont été parmi les premières à rouvrir au Canada. Le sport professionnel et le sport amateur de haut niveau continuent de fonctionner, mais avec des capacités réduites.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 5133 Musiciens/musiciennes et chanteurs/chanteuses

 

CNP 5133: Musiciens/musiciennes et chanteurs/chanteuses

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 80 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les autres écoles et établissements de formation, ainsi que les arts, les divertissements et les loisirs.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Cette profession est composée d'un mélange de musiciens, de chanteurs et de professeurs de musique. La plupart des salles de spectacles ne peuvent pas fonctionner normalement tout en respectant les exigences d'éloignement physique, ce qui limite les possibilités offertes aux artistes en ce qui a trait aux revenus générés par des spectacles en direct.

  • Les salles de concert ont fermé en mars en raison de la COVID-19, mais les restrictions se sont assouplies lorsque la province a déployé son plan de relance après la crise. Cet assouplissement a permis de rouvrir les salles avec un nombre réduit de places pour répondre aux exigences d'éloignement social.

  • Les professeurs/professeures de musique s'en sortent un peu mieux, les cours privés et en petits groupes étant possibles dans le cadre des restrictions actuelles. Certains professeurs/professeures offrent également des cours virtuels.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives de cette catégorie professionnelle ont été limitées ces dernières années. La plupart des travailleurs sont indépendants et ne travaillent pas à temps plein ou toute l'année.

  • Les musiciens/musiciennes peuvent améliorer leurs perspectives en étant disposés à se déplacer dans la province pour saisir les occasions qui se présentent.

  • Malgré des perspectives normalement limitées, certains postes peuvent parfois être difficiles à pourvoir en raison de la petite taille de la catégorie professionnelle et de la spécialisation des travailleurs pour un instrument donné ou un certain genre de musique.
CNP 5254 Animateurs/animatrices et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique

 

CNP 5254: Animateurs/animatrices et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 270 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les arts, les divertissements et les loisirs, ainsi que les autres écoles et établissements de formation.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Un grand nombre de travailleurs de cette profession ont été temporairement licenciés en raison de la COVID-19. De nombreux travailleurs ont été réembauchés à la suite de la reprise de l'activité économique en juin, mais l'emploi n'est pas revenu aux niveaux d'avant la pandémie.

  • Les salles de sport et les installations sportives et récréatives ont été fermées pendant le confinement en raison de la COVID-19, mais ont été parmi les premières au pays à rouvrir grâce à la mise en oeuvre du plan de relance après la COVID-19 de la province. Les salles de sport et les installations sportives et récréatives continuent à fonctionner avec des capacités réduites.

  • Les tâches et les responsabilités de la plupart des personnes employées dans cette profession ont été modifiées à la suite de la COVID-19; ces modifications sont liées à la réduction de la taille des classes et au renforcement des exigences en matière de désinfection.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Cette profession peut être très saisonnière et offre des possibilités d'emploi aux étudiants pendant les mois d'été, en particulier pour les sauveteurs/sauveteuses et les moniteurs/monitrices de terrain de jeux.

  • Dans ce domaine, la demande de main-d'oeuvre est également causée par un taux de roulement élevé du personnel, car les étudiants retournent à l'école ou partent pour d'autres domaines.

  • L'accent mis sur les choix de modes de vie sains et les programmes de remise en forme continue de croître, et grâce à l'offre de services de remise en forme 24 heures par jour, les salles de sports sont plus accessibles.
6 - Vente et services

Cette catégorie comprend les professions des domaines de la vente de gros et de détail, des services à la clientèle et des services personnels liées à un large éventail d'industries, telles que les services d'hébergement et de restauration, les voyages, le tourisme et les services de nettoyage. Il s'agit de la catégorie professionnelle la plus importante, puisqu'elle représentait 25 % de la base d'emploi de l'Île en 2019. Les professions de ce groupe ont été parmi les plus touchées par la pandémie. Le secteur du tourisme a bénéficié de la bulle de déplacement des provinces de l'Atlantique, ainsi que de la mise en oeuvre de la quatrième phase du plan de relance de la province, qui a assoupli davantage les restrictions, notamment en autorisant de manger et de faire le service à l'intérieur des établissements de restauration et d'accueillir des personnes supplémentaires sur la terrasse. Malgré les mesures positives prises par l'industrie, le tourisme de l'Île a été limité pendant les mois de pointe (juillet et août). Les exploitants d'établissements d'hébergement ont dû faire face à une diminution du nombre de voyageurs et à une augmentation des frais de nettoyage, les ventes des restaurateurs ont diminué sur 12 mois (en raison de la baisse du nombre de visiteurs et du fait que certains restaurateurs ont choisi de ne pas ouvrir), et les croisières, secteur en pleine expansion, ont été annulées.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 6311 Superviseurs/superviseures des services alimentaires

 

CNP 6311: Superviseurs/superviseures des services alimentaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 710 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et de débits de boissons et les services d'hébergement.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • En tant que profession qui fournit un service direct à la clientèle, les superviseurs/superviseures des services alimentaires font partie des nombreuses professions de l'industrie des services d'hébergement et de restauration qui ont été durement touchées par la COVID-19 en raison des mesures d'éloignement social nécessaires.

  • Les restaurants avec service aux tables ont été contraints de fermer au début de la pandémie, mais les restaurants offrant des plats à emporter, la livraison et le service au volant sont restés ouverts, ce qui a limité les licenciements dans cette profession.

  • En avril 2020, l'effectif total de l'industrie des services d'hébergement et de restauration était en baisse de 55 % par rapport à avril 2019.

  • De nombreux superviseurs/superviseures des services alimentaires ont été licenciés ou ont subi une réduction de leurs heures de travail. Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien supérieure à la moyenne de toutes les professions.

  • Un grand nombre d'employeurs de l'industrie des services d'hébergement et de restauration ont subi des répercussions au début de la COVID-19 et ont demandé l'aide du gouvernement pour réembaucher des travailleurs et contribuer à réduire au minimum les pertes d'emploi.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les superviseurs/superviseures des services alimentaires forment le personnel aux fonctions et aux procédures relatives à la désinfection et à la sécurité, ce qui est devenu un rôle de plus en plus important à la lumière des restrictions liées à la COVID-19.

  • La majorité des restaurants ont rouvert depuis la pandémie, mais ne fonctionnent pas au maximum de leur capacité, surtout en raison de la fin de la saison des terrasses. Certains restaurants sont restés fermés pendant toute la durée de la pandémie et d'autres établissements ouverts toute l'année ont fermé pour l'hiver.

  • Le chemin vers la reprise totale devrait être long, car le maintien des restrictions frontalières et sociales limite la capacité des restaurants avec service aux tables.

  • Cette profession est généralement une bonne source d'emploi pour les étudiants pendant la saison touristique, mais les perspectives d'emploi dépendront fortement du rythme de la reprise dans le secteur du tourisme.
CNP 6322 Cuisiniers/cuisinières

 

CNP 6322: Cuisiniers/cuisinières

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 210 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et de débits de boissons, les hôpitaux et les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les cuisiniers/cuisinières font partie des nombreuses professions de l'industrie des services d'hébergement et de restauration qui ont été durement touchées par la COVID-19 en raison des mesures d'éloignement social nécessaires et des fermetures de restaurants.

  • Les restaurants avec service aux tables ont été contraints de fermer au début de la pandémie, mais les restaurants offrant des plats à emporter, la livraison et le service au volant sont restés ouverts, ce qui a limité les licenciements dans cette profession.

  • En avril 2020, l'emploi total de l'industrie des services d'hébergement et de restauration était en baisse de 55 % par rapport à avril 2019.

  • De nombreux cuisiniers/cuisinières ont été licenciés ou ont subi une réduction de leurs heures de travail. Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien supérieure à la moyenne de toutes les professions.

  • Un grand nombre d'employeurs de l'industrie des services d'hébergement et de restauration ont subi des répercussions au début de la COVID-19 et ont demandé l'aide du gouvernement pour réembaucher des travailleurs et contribuer à réduire au minimum les pertes d'emploi.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La majorité des restaurants ont rouvert depuis la pandémie, mais ne fonctionnent pas au maximum de leur capacité, surtout en raison de la fin de la saison des terrasses. Certains restaurants sont restés fermés pendant toute la durée de la pandémie et d'autres établissements ouverts toute l'année ont fermé pour l'hiver.

  • Le chemin vers la reprise totale devrait être long, car le maintien des restrictions frontalières et sociales limite la capacité des restaurants avec service aux tables.

  • Cette profession est généralement une bonne source d'emploi pour les étudiants pendant la saison touristique, mais les perspectives d'emploi dépendront fortement du rythme de la reprise dans le secteur du tourisme.

  • Le programme gratuit de formation de cuisinier débutant, d'abord offert par l'Association de l'industrie touristique de l'Île-du-Prince-Édouard et l'Institut culinaire canadien en 2019 pour combler les lacunes en matière de main-d'oeuvre, a repris après une fermeture temporaire causée par la COVID-19.
CNP 6421 Vendeurs/vendeuses - commerce de détail

 

CNP 6421: Vendeurs/vendeuses - commerce de détail

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 2 450 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est le commerce de détail.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les détaillants non essentiels ont été parmi les entreprises les plus durement touchées par la crise, car nombre d'entre elles ont dû fermer ou mettre en place des mesures de sécurité strictes (c.-à-d. éloignement social, protocoles de désinfection, etc.).

  • En avril 2020, l'effectif total de l'industrie du commerce de détail était en baisse de 21 % par rapport à avril 2019.

  • Des vendeurs/vendeuses - commerce de détail ont été licenciés ou ont subi une réduction de leurs heures de travail. Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien supérieure à la moyenne de toutes les professions.

  • L'industrie s'est rétablie relativement rapidement grâce à l'assouplissement des restrictions de la santé publique, à la réouverture d'entreprises et de lieux de travail et à la bulle de déplacement des provinces de l'Atlantique. Pendant les mois de forte affluence touristique, l'emploi dans le commerce de détail n'a été que de 5 % inférieur aux niveaux moyens de juillet et d'août 2019.

  • Un grand nombre d'employeurs de l'industrie du commerce de détail ont subi des répercussions au début de la COVID-19 et ont cherché à obtenir le soutien du gouvernement pour réembaucher des travailleurs et aider à prévenir d'autres pertes d'emploi.

  • La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions différentes selon le type de commerce de détail. Par exemple, de nombreuses épiceries ont augmenté leur effectif au printemps, car les consommateurs faisaient des réserves en prévision d'un confinement possible. Certains vendeurs au détail essentiels ont bénéficié d'une augmentation de salaire temporaire pendant cette période.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Il s'agit d'une catégorie professionnelle importante de l'Î.-P.-É. qui compte un grand nombre d'employeurs. Le jeune âge des travailleurs, les exigences professionnelles peu élevées et l'omniprésence du travail à temps partiel pour cette catégorie professionnelle créent généralement des besoins de remplacement constants, puisque les travailleurs quittent le secteur du commerce de détail pour occuper d'autres types d'emplois.

  • Les possibilités sont généralement offertes toute l'année, mais sont plus fréquentes pendant les périodes de pointe des achats. Cette profession est généralement une excellente source d'emplois d'été et à temps partiel pour les étudiants. Les mois d'été et de la saison des fêtes offrent plus de possibilités d'emploi.

  • Cependant, le manque de circulation de piétons en raison de la COVID-19 a eu une incidence sur de nombreuses petites entreprises, en particulier dans les centres-villes. Bien que les niveaux se soient rétablis depuis le début de la pandémie, ils sont loin d'être normaux, et de nombreuses petites entreprises reçoivent encore moins de clients. Cette situation devrait se poursuivre tant que des mesures de confinement de la pandémie seront en place et pourrait influencer les prochains niveaux de personnel.

  • Les entreprises qui sont capables de s'adapter à l'évolution des habitudes d'achat, en développant leur présence en ligne et en offrant des services de ramassage ou de livraison, devraient obtenir de meilleurs résultats et être mieux outillées pour maintenir leurs effectifs.
CNP 6513 Serveurs/serveuses d'aliments et de boissons

 

CNP 6513: Serveurs/serveuses d'aliments et de boissons

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 750 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et de débits de boissons et les services d'hébergement.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • En tant que profession qui fournit un service direct à la clientèle, les serveurs/serveuses d'aliments et de boissons font partie des nombreuses professions de l'industrie des services d'hébergement et de restauration qui ont été durement touchées par la COVID-19 en raison des mesures d'éloignement social nécessaires et des fermetures de restaurants.

  • Les restaurants avec service aux tables ont été contraints de fermer au début de la pandémie, mais les restaurants offrant des plats à emporter, la livraison et le service au volant sont restés ouverts, ce qui a limité les licenciements dans cette profession.

  • De nombreux serveurs/serveuses d'aliments et de boissons ont été licenciés ou ont subi une réduction de leurs heures de travail. Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien supérieure à la moyenne de toutes les professions.

  • Un grand nombre d'employeurs de l'industrie des services d'hébergement et de restauration ont subi des répercussions au début de la COVID-19 et ont demandé l'aide du gouvernement pour réembaucher des travailleurs et contribuer à réduire au minimum les pertes d'emploi.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La majorité des restaurants de l'Île ont fermé au début de la pandémie et ont rouvert depuis, mais ils ne fonctionnent pas au maximum de leur capacité, surtout en raison de la fin de la saison des terrasses. Certains restaurants sont restés fermés pendant toute la durée de la pandémie et d'autres établissements ouverts toute l'année ont fermé pour l'hiver.

  • Le chemin vers la reprise totale devrait être long, car le maintien des restrictions frontalières et sociales limite la capacité des restaurants avec service aux tables.

  • Cette profession est généralement une bonne source d'emploi pour les étudiants pendant la saison touristique, mais les perspectives d'emploi dépendront fortement du rythme de la reprise dans le secteur du tourisme.
CNP 6541 Agents/agentes de sécurité et personnel assimilé des services de sécurité

 

CNP 6541: Agents/agentes de sécurité et personnel assimilé des services de sécurité

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 500 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est celle des services de gestion et d'administration.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La majorité des personnes employées dans cette profession travaillent à temps partiel et, étant donné la nature saisonnière de cette profession, les possibilités d'emploi ont tendance à être plus nombreuses pendant les mois d'été et dépendent de l'activité touristique.

  • L'annulation de grands événements sportifs, musicaux et de festivals, notamment le festival de musique de Cavendish Beach de 2020, a eu de graves répercussions sur les possibilités d'emploi dans cette profession.

  • Dans certains cas, la demande de services de sécurité a augmenté en réponse à la COVID-19, car de nombreux établissements ont renforcé les exigences de sécurité liées à l'application des règles relatives au nombre d'occupants et à l'éloignement physique.

  • De nombreux agents/agentes de sécurité et personnel assimilé des services de sécurité ont été licenciés ou ont subi une réduction de leurs heures de travail. Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien supérieure à la moyenne de toutes les professions.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Pour cette profession, les perspectives d'emploi seront quelque peu dépendantes du rythme de la reprise du tourisme.

  • Le taux de roulement du personnel est relativement élevé dans cette profession, ce qui peut s'expliquer par des conditions de travail difficiles telles que des horaires de travail irréguliers et, parfois, et du travail exigeant sur le plan physique.

  • La plupart du temps, cette profession comporte de faibles exigences en matière de scolarité, généralement un diplôme d'école secondaire et une formation en cours d'emploi, ce qui la rend attrayante pour les jeunes candidats.
CNP 6611 Caissiers/caissières

 

CNP 6611: Caissiers/caissières

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 800 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est le commerce de détail.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • En tant que profession qui fournit un service direct à la clientèle, les caissiers/caissières font partie des nombreuses professions du secteur du commerce de détail qui ont été durement touchées par la COVID-19 en raison des mesures d'éloignement social nécessaires et de la fermeture de commerces de détail non essentiels.

  • En avril 2020, l'emploi global du secteur du commerce de détail était en baisse de 21 % par rapport à avril 2019.

  • De nombreux caissiers/caissières ont été licenciés ou ont subi une réduction de leurs heures de travail. Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien supérieure à la moyenne de toutes les professions.

  • L'industrie s'est rétablie relativement rapidement grâce à l'assouplissement des restrictions de la santé publique, à la réouverture d'entreprises et de lieux de travail et à la bulle de déplacement des provinces de l'Atlantique. Pendant les mois de forte affluence touristique, l'emploi dans le commerce de détail n'a été que de 5 % inférieur aux niveaux moyens de juillet et d'août 2019.

  • Un grand nombre d'employeurs de l'industrie du commerce de détail ont subi des répercussions au début de la COVID-19 et ont cherché à obtenir le soutien du gouvernement pour réembaucher des travailleurs et aider à prévenir d'autres pertes d'emploi.

  • L'effet de la COVID-19 sur les caissiers/caissières a varié selon le type de commerce de détail. Par exemple, de nombreuses épiceries ont augmenté leur effectif de caissiers/caissières au printemps, car les consommateurs faisaient des réserves en prévision d'un confinement possible. Certains travailleurs essentiels de commerce de détail ont bénéficié d'une augmentation de salaire temporaire pendant cette période.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'utilisation croissante des caisses en libre-service, particulièrement dans les magasins de détail et les épiceries, ainsi que la popularité croissante du magasinage en ligne devraient ralentir la croissance de l'emploi.

  • Les exigences en matière de scolarité moins élevées et l'omniprésence du travail à temps partiel ont généralement rendu cette catégorie professionnelle attrayante pour les étudiants et les jeunes travailleurs (15-24 ans).

  • Il s'agit d'une catégorie professionnelle importante de l'Î.-P.-É. qui compte un grand nombre d'employeurs. Comme pour la plupart des grandes catégories professionnelles, il y aura généralement de fréquentes possibilité d'emploi en raison du roulement du personnel et des travailleurs qui changent d'emploi dans cette profession. Cette profession est généralement une excellente source d'emplois d'été et à temps partiel pour les étudiants.

  • À moyen terme, ce sont les restrictions liées à la COVID-19 qui auront le plus grand effet sur la demande de main-d'oeuvre.
CNP 6711 Serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé

 

CNP 6711: Serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 940 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et de débits de boissons, les hôpitaux et les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • En tant que profession qui fournit un service direct à la clientèle, les serveurs/serveuses au comptoir font partie des nombreuses professions de l'industrie des services d'hébergement et de restauration qui ont été durement touchées par la COVID-19 en raison des mesures d'éloignement social nécessaires et des fermetures de restaurants.

  • Les restaurants avec service aux tables ont été contraints de fermer au début de la pandémie, mais les restaurants offrant des plats à emporter, la livraison et le service au volant sont restés ouverts, ce qui a limité les licenciements dans cette profession.

  • En avril 2020, l'emploi total de l'industrie des services d'hébergement et de restauration était en baisse de 55 % par rapport à avril 2019.

  • De nombreuses personnes exerçant cette profession ont été licenciées ou ont subi une réduction de leurs heures de travail. Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien supérieure à la moyenne de toutes les professions.

  • Un grand nombre d'employeurs de l'industrie des services d'hébergement et de restauration ont subi des répercussions au début de la COVID-19 et ont demandé l'aide du gouvernement pour réembaucher des travailleurs et contribuer à réduire au minimum les pertes d'emploi.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La majorité des restaurants ont rouvert depuis la pandémie, mais ne fonctionnent pas au maximum de leur capacité, surtout en raison de la fin de la saison des terrasses. Certains restaurants sont restés fermés pendant toute la durée de la pandémie et d'autres établissements ouverts toute l'année ont fermé pour l'hiver.

  • Le chemin vers la reprise totale devrait être long, car le maintien des restrictions frontalières et sociales limite la capacité des restaurants avec service aux tables.

  • Cette profession est généralement une bonne source d'emploi pour les étudiants pendant la saison touristique, mais les perspectives d'emploi dépendront fortement du rythme de la reprise dans le secteur du tourisme.
CNP 6731 Préposés/préposées à l'entretien ménager et au nettoyage - travaux légers

 

CNP 6731: Préposés/préposées à l'entretien ménager et au nettoyage - travaux légers

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 950 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les services d'hébergement, les services de gestion et d'administration et les hôpitaux.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Bien que de nombreux travailleurs de cette profession aient été licenciés ou aient subi une réduction de leurs heures de travail en raison de la pandémie, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi pour cette profession au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien inférieure à la moyenne de toutes les professions.

  • Depuis que le gouvernement provincial a commencé à assouplir les restrictions d'éloignement social et à autoriser la réouverture d'entreprises non essentielles, des protocoles de désinfection stricts ont été mis en place, ce qui a entraîné une augmentation de la demande et des possibilités pour cette profession.

  • Certains employeurs ont trouvé qu'il était de plus en plus difficile de trouver des préposés/préposées à l'entretien ménager et au nettoyage à cause de la COVID-19. Les exigences accrues en matière de désinfection ont augmenté la demande de ce service essentiel dans toutes les industries.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi dans cette profession devraient s'améliorer, soutenues par les pressions traditionnelles comme la croissance démographique et l'augmentation du volume des bâtiments résidentiels et commerciaux dans la province.

  • Les mesures supplémentaires de désinfection et d'hygiène dans les industries en raison de la COVID-19 ont entraîné une augmentation de la demande de préposés/préposées à l'entretien ménager et au nettoyage - travaux légers dans la province.

  • Le travail à temps partiel est courant dans cette profession, et les demandeurs d'emploi peuvent être amenés à travailler pendant différents quarts de travail, y compris la nuit, le soir et les fins de semaine. Dans certaines régions de l'Î.-P.-É., les possibilités d'emploi peuvent être saisonnières, et il y a plus d'offres pendant les mois d'été. Cela est particulièrement vrai dans l'industrie des services d'hébergement et de restauration, car certains centres de villégiature et hôtels ne fonctionnent que pendant les mois d'été.

  • Les garderies de l'Île ont éprouvé de la difficulté à trouver du personnel de nettoyage pour répondre aux protocoles relatifs à la COVID-19.

  • Il s'agit d'une catégorie professionnelle importante de l'Î.-P.-É. qui compte un grand nombre d'employeurs. Comme pour la plupart des grandes catégories professionnelles, il y aura de fréquentes possibilités d'emploi en raison du roulement du personnel et des travailleurs qui changent d'emploi dans cette profession. Cette profession est également une excellente source d'emplois d'été et à temps partiel pour les étudiants.
7 - Métiers, transport, machinerie et domaines apparentés

Cette catégorie regroupe les superviseurs de métiers et les contremaîtres, les personnes de métier en construction et en mécanique, les opérateurs et les conducteurs de matériel de transport et de machinerie lourde ainsi que les aides de corps de métiers. Ces professions se retrouvent dans une vaste gamme de secteurs industriels, mais particulièrement dans les industries de la construction et du transport. À l'Î.-P.-É., l'activité de construction était robuste avant la COVID-19, mais elle a ralenti temporairement en raison de la pandémie. Ce ralentissement est causé en partie par l'achèvement de projets, l'absence de nouveaux permis délivrés et les mesures d'éloignement physique. L'industrie de la construction continue d'être stimulée par une forte activité de construction résidentielle et non résidentielle. En ce qui concerne le transport, le caractère largement essentiel des conducteurs/conductrices de camions de transport a entraîné peu de fermetures et d'annulations de services, ce qui a permis à un nombre relativement élevé de conducteurs/conductrices de camions de continuer à faire leur travail. Toutefois, les personnes qui transportaient des biens non essentiels ou qui approvisionnaient des entreprises jugées non essentielles pendant la pandémie ont subi des répercussions. De plus, l'effet initial de la COVID-19 sur l'industrie aérienne a été important, ayant cloué au sol des flottes d'aéronefs dans le monde entier. Les restrictions de voyage et les mesures relatives à la quarantaine ont eu de graves répercussions sur les secteurs du tourisme et de l'aérospatiale de l'Île.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 7251 Plombiers/plombières

 

CNP 7251: Plombiers/plombières

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 330 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est la construction.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Bien que certains travailleurs de cette profession aient été licenciés ou aient subi une réduction de leurs heures de travail en raison de la pandémie, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi pour cette profession au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été inférieure à la moyenne pour toutes les professions.

  • Même si elle est considérée comme un service essentiel, l'industrie a connu un ralentissement en raison de l'achèvement de projets, de l'absence de nouveaux permis délivrés et de la mise en oeuvre de nouveaux protocoles de sécurité, tels que les mesures d'éloignement physique, ce qui a entraîné une baisse du nombre de travailleurs sur les sites et de la productivité.

  • L'industrie de la construction a mis en place des protocoles stricts d'éloignement social pendant la pandémie, qui visaient à empêcher, dans la mesure du possible, les différents corps de métier d'être sur les mêmes chantiers au même moment.

  • Début mai, la mise en oeuvre du plan de relance de la province, qui a assoupli les restrictions s'appliquant à l'activité de construction, a accéléré la reprise dans le secteur et pour cette profession. Entre mai et novembre 2020, l'emploi moyen dans le secteur de la construction était légèrement supérieur à ce qu'il était pendant la même période en 2019.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Pour cette profession, les perspectives d'emploi dépendront du niveau de l'activité de construction dans la province, et les indices actuels laissent croire que les perspectives d'emploi dans la construction restent favorables.

  • La croissance démographique continue, alimentée par l'immigration, devrait maintenir le rythme soutenu de l'activité de construction résidentielle dans la province. Les grands projets d'investissement liés au Fonds Chantiers Canada, le plan d'investissement dans les transports de la province, la santé et l'éducation, etc., stimuleront l'activité de construction non résidentielle à moyen terme.

  • L'industrie a fait état d'une pénurie incessante de plombiers/plombières qualifiés, ce qui est problématique compte tenu de l'augmentation des investissements dans les projets résidentiels, commerciaux et gouvernementaux.

  • La demande accrue de projets de rénovation domiciliaire depuis le début de la pandémie a aggravé les difficultés liées à une industrie de la construction déjà solide, ce qui a contribué à la réduction des matériaux de construction et à la hausse des prix des matériaux.
CNP 7271 Charpentiers-menuisiers/charpentières-menuisières

 

CNP 7271: Charpentiers-menuisiers/charpentières-menuisières

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 735 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est la construction.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Bien que certains travailleurs de cette profession aient été licenciés ou aient subi une réduction de leurs heures de travail en raison de la pandémie, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi pour cette profession au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été inférieure à la moyenne pour toutes les professions.

  • Même si elle est considérée comme un service essentiel, l'industrie a connu un ralentissement en raison de l'achèvement de projets, de l'absence de nouveaux permis délivrés et de la mise en oeuvre de nouveaux protocoles de sécurité, tels que les mesures d'éloignement physique, ce qui a entraîné une baisse du nombre de travailleurs sur les sites et de la productivité pour les charpentiers-menuisiers/charpentières-menuisières.

  • L'industrie de la construction a mis en place des protocoles stricts d'éloignement social pendant la pandémie, qui visaient à empêcher, dans la mesure du possible, les différents corps de métier d'être sur les mêmes chantiers au même moment.

  • Début mai, la mise en oeuvre du plan de relance de la province, qui a assoupli les restrictions s'appliquant à l'activité de construction, a accéléré la reprise dans le secteur et pour cette profession. Entre mai et novembre 2020, l'emploi moyen dans l'industrie de la construction était légèrement supérieur à ce qu'il était pendant la même période en 2019.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Pour cette profession, les perspectives d'emploi dépendront du niveau de l'activité de construction dans la province, et les indices actuels laissent croire que les perspectives d'emploi dans les professions liées à la construction restent favorables.

  • La croissance démographique continue, alimentée par l'immigration, devrait maintenir le rythme soutenu de l'activité de construction résidentielle dans la province. Les grands projets d'investissement liés au Fonds Chantiers Canada, le plan d'investissement dans les transports de la province, la santé et l'éducation, etc., stimuleront l'activité de construction non résidentielle à moyen terme et donc la demande de travailleurs de cette profession.

  • L'industrie de la construction a signalé une pénurie permanente de charpentiers-menuisiers/charpentières-menuisières qualifiés dans la province, ce qui pourrait être problématique compte tenu de l'augmentation des investissements dans les projets résidentiels, commerciaux et gouvernementaux.

  • La demande accrue de projets de rénovation domiciliaire depuis le début de la pandémie a aggravé les difficultés liées à une industrie de la construction déjà solide, ce qui a contribué à la réduction des matériaux de construction et à la hausse des prix des matériaux, ainsi qu'aux retards importants dans le démarrage de nouveaux projets en raison de la pénurie de charpentiers-menuisiers/charpentières-menuisières qualifiés.
CNP 7315 Mécaniciens/mécaniciennes et contrôleurs/contrôleuses d'aéronefs

 

CNP 7315: Mécaniciens/mécaniciennes et contrôleurs/contrôleuses d'aéronefs

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 175 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est la fabrication de matériel de transport.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'effet initial de la COVID-19 sur le secteur aérien a été important. Les restrictions de voyage et les mesures relatives à la quarantaine ont eu de graves répercussions sur les secteurs du tourisme et de l'aérospatiale de l'Île.

  • De nombreuses compagnies aériennes exploitant leurs activités à l'aéroport de Charlottetown ont suspendu leurs vols en raison de la pandémie, et les nouvelles indiquent que les voyages en avion dans les provinces de l'Atlantique ont connu une baisse de 92 % au cours du printemps et de l'été.

  • En raison du ralentissement de l'aviation commerciale causé par la pandémie, la charge de travail dans le secteur aérospatial de l'Île a considérablement diminué, ce qui a entraîné des licenciements, les entreprises cherchant à adapter leur main-d'oeuvre à une demande réduite.

  • Les exportations de produits aérospatiaux fabriqués à l'Île (c.-à-d. les pièces et les produits aérospatiaux, ainsi que les moteurs, les turbines et le matériel de transmission de puissance) ont considérablement diminué depuis le début de l'année en raison de la pandémie.

  • Pour cette profession, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi au deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien supérieure à la moyenne de toutes les professions, ce qui reflète l'effet de la COVID-19 sur le secteur aérospatial.

  • L'obligation de respecter des mesures de sécurité strictes (c.-à-d. l'éloignement social, l'étalement des quarts de travail et des protocoles de désinfection renforcés) a une incidence sur la productivité des activités existantes.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La demande de travailleurs de cette profession dépend des conditions économiques de l'industrie du transport aérien. L'industrie aérospatial a subi de graves répercussions, et tout porte à croire que l'activité dans la province restera affaiblie au cours des prochaines années, ou du moins jusqu'à ce que les voyages internationaux par avion commencent à reprendre.
CNP 7452 Manutentionnaires

 

CNP 7452: Manutentionnaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 555 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont la fabrication d'aliments, de boissons et de produits du tabac et les magasins de détail (à l'exception des magasins d'alimentation et de boissons).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les travailleurs de cette profession sont répartis sur de nombreuses industries, telles que l'industrie de la fabrication et le commerce de détail et de gros, qui ont toutes subi des conséquences à la suite de l'apparition de la COVID-19, mais pas de manière égale.

  • Les détaillants non essentiels, par exemple, ont été parmi les entreprises les plus durement touchées par la crise, car nombre d'entre elles ont dû fermer, ce qui a entraîné des licenciements, tandis que les ventes et les embauches (comme les manutentionnaires) des détaillants essentiels (tels que les magasins d'alimentation et de boissons, les fournisseurs de matériaux de construction et les magasins de marchandises générales) ont augmenté pour répondre à la demande accrue.

  • Bien que certains travailleurs de cette profession aient été licenciés ou aient subi une réduction de leurs heures de travail en raison de la pandémie, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi pour cette profession au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien inférieure à la moyenne de toutes les professions.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Dans cette profession, les perspectives d'emploi dépendent des conditions ayant une incidence sur l'industrie de la fabrication, le transport et l'entreposage, ainsi que sur le commerce de gros et de détail.

  • Ces travailleurs devraient bénéficier de la croissance continue de la population de l'Île et, dans une certaine mesure, des dépenses de consommation, de la robustesse de l'activité de construction, de l'industrie de la fabrication et du commerce international, ainsi que de l'expansion des services d'entreposage.

  • Certains employeurs ont indiqué que l'essor du secteur de la construction a fait augmenter la demande de matériaux de construction, ce qui s'est traduit par le recours à un plus grand nombre de manutentionnaires pour aider durant les journées prolongées de livraison afin de répondre à la demande accrue, tant commerciale que résidentielle, relative à la hausse des rénovations domiciliaires depuis le début de la pandémie.

  • Certains employeurs de l'Î.-P.-É. ont eu du mal à trouver des personnes pour pourvoir les postes vacants dans cette profession.
CNP 7511 Conducteurs/conductrices de camions de transport

 

CNP 7511: Conducteurs/conductrices de camions de transport

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 660 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont le transport par camion, la construction et l'agriculture.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Il y a eu peu de fermetures et d'annulations de services grâce au caractère largement essentiel de cette profession, ce qui a permis à un nombre relativement élevé de conducteurs/conductrices de camions de continuer à exercer leur métier. Toutefois, les personnes qui transportaient des biens non essentiels ou qui approvisionnaient des entreprises jugées non essentielles pendant la pandémie ont subi des répercussions.

  • Bien que certains travailleurs de cette profession aient été licenciés ou aient subi une réduction de leurs heures de travail en raison de la pandémie, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi pour cette profession au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien inférieure à la moyenne de toutes les professions.

  • Les conducteurs/conductrices de camions ont dû faire face à diverses conditions de travail difficiles tout au long de la pandémie, comme l'accès limité aux masques et aux produits de désinfection, l'accès limité aux repas et aux toilettes pendant les déplacements et les mesures de quarantaine difficiles.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les employeurs de l'Île se sont appuyés sur le programme des travailleurs étrangers temporaires (qui permet aux employeurs canadiens d'embaucher des travailleurs étrangers pour occuper des postes temporaires lorsqu'il n'y a pas de Canadiens qualifiés disponibles) pour pourvoir les postes vacants, ce qui indique une pénurie continue de conducteurs/conductrices de camions expérimentés dans la province.

  • La demande la plus importante concerne les conducteurs/conductrices de camion sur longue distance. Les perspectives d'emploi sont meilleures pour les travailleurs expérimentés qui ont un dossier de conduite sans tache. Toutefois, pour les personnes de moins de 25 ans, les perspectives de carrière dans ce domaine peuvent être limitées en raison des coûts d'assurance plus élevés pour les employeurs et des préoccupations liées à la sécurité.

  • La demande de conducteurs/conductrices de camion sur courte distance par les employeurs saisonniers, comme ceux de la construction et de l'agriculture, est plus faible compte tenu de la disponibilité des chauffeurs qui sont de retour.
CNP 7512 Conducteurs/conductrices d'autobus et opérateurs/opératrices de métro et autres transports en commun

 

CNP 7512: Conducteurs/conductrices d'autobus et opérateurs/opératrices de métro et autres transports en commun

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 420 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les écoles primaires et secondaires, le transport en commun et le transport terrestre de voyageurs, ainsi que les services postaux, de messagerie et de messagers.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Le 23 mars 2020, la Public Schools Branch a annulé les cours dans les écoles de l'Île en raison de la COVID-19, ce qui a entraîné l'immobilisation immédiate des flottes d'autobus scolaires.

  • Compte tenu du caractère largement essentiel du transport en commun et du transport terrestre de voyageurs, ainsi que des services postaux et de messagerie, il y a eu peu de fermetures et d'annulations de services, ce qui a permis à un nombre relativement élevé de conducteurs/conductrices de continuer à faire leur travail.

  • Cependant, les médias indiquent que le nombre d'usagers des transports en commun de l'Île a diminué de 80 % en mars en raison de la pandémie. Depuis, la situation s'est améliorée, bien que la capacité de fréquentation reste limitée en raison de protocoles tels que l'éloignement physique.

  • Le secteur du tourisme a été le plus touché par la COVID-19, et son redressement est lent, ce qui limite la demande de transports en commun.

  • Bien que certains travailleurs de cette profession aient été licenciés ou aient subi une réduction de leurs heures de travail en raison de la pandémie, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi pour cette profession au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien inférieure à la moyenne de toutes les professions.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Avant la pandémie, la Public Schools Branch (PSB) avait lancé une campagne de recrutement pour attirer les conducteurs/conductrices d'autobus scolaires en leur offrant une formation gratuite afin de remédier à la pénurie.

  • Le PSB a depuis recruté plus de conducteurs/conductrices d'autobus pour répondre à la demande supplémentaire causée par les mesures sanitaires relatives à la COVID-19 (c.-à-d. les exigences en matière de port du masque, la recherche des contacts, les exigences de nettoyage accrues, l'embarquement des autobus une classe à la fois en raison de l'éloignement physique, etc.).

  • La demande de conducteurs/conductrices d'autocar de tourisme et d'autobus affrété dépendra en grande partie du rythme de la reprise du secteur touristique de l'Île.
CNP 7514 Chauffeurs-livreurs/chauffeuses-livreuses - services de livraison et de messagerie

 

CNP 7514: Chauffeurs-livreurs/chauffeuses-livreuses - services de livraison et de messagerie

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 335 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi comprennent les magasins de détail (à l'exception des magasins d'alimentation et de boissons), les services postaux, de messagerie et de messagers, ainsi que la fabrication d'aliments, de boissons et de produits du tabac.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'effet de la COVID-19 sur cette profession varie selon le secteur d'industrie. Par exemple, les fermetures de magasins ont eu des répercussions sur les chauffeurs-livreurs/chauffeuses-livreuses des services de livraison des détaillants non essentiels (c.-à-d. les magasins de meubles et d'accessoires de maison). En ce qui concerne les conducteurs/conductrices des détaillants essentiels (comme les matériaux et fournitures de construction et les magasins d'alimentation et de boissons) et les établissements de restauration à emporter (p. ex., les livreurs de pizza), leurs volumes de livraison ont été plus importants tout au long de la pandémie.

  • Certains des petits magasins d'alimentation et de boissons des zones rurales de l'Île ont mis en place des services de livraison à domicile temporaires pour les clients pendant la pandémie.

  • L'activité d'achat en ligne a connu une forte hausse pendant la pandémie, ce qui a entraîné une augmentation du volume des livraisons à domicile par les services de messagerie.

  • Bien que certains travailleurs de cette profession aient été licenciés ou aient subi une réduction de leurs heures de travail en raison de la pandémie, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi de cette profession au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été juste en dessous de la moyenne de toutes les professions.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi de cette profession seront en partie influencées par la tendance croissante des achats en ligne, les entreprises réagissant aux changements technologiques et offrant aux consommateurs plus de possibilités de faire des achats en ligne.

  • Il y aura une demande accrue de chauffeurs/chauffeuses pour livrer des articles tels que des repas à emporter et divers types de marchandises provenant de grossistes et de détaillants, notamment des aliments, des boissons, des meubles, des produits de santé et des pièces de véhicules automobiles.
CNP 7521 Conducteurs/conductrices d'équipement lourd (sauf les grues)

 

CNP 7521: Conducteurs/conductrices d'équipement lourd (sauf les grues)

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 455 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont la construction et les administrations publiques provinciales et territoriales.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Bien que certains conducteurs/conductrices d'équipement lourd aient été licenciés ou aient subi une réduction de leurs heures de travail en raison de la pandémie, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi pour cette profession au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été bien inférieure à la moyenne de toutes les professions.

  • Même si elle est considérée comme un service essentiel, l'industrie a connu un ralentissement en raison de l'achèvement de projets, de l'absence de nouveaux permis délivrés et de la mise en oeuvre de nouveaux protocoles de sécurité, tels que les mesures d'éloignement physique.

  • Début mai, la mise en oeuvre du plan de relance de la province, qui a assoupli les restrictions s'appliquant à l'activité de construction, a accéléré la reprise dans l'industrie et pour cette profession. Entre mai et novembre 2020, l'emploi moyen dans l'industrie de la construction était légèrement supérieur à ce qu'il était pendant la même période en 2019.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Pour cette profession, les perspectives d'emploi dépendront du niveau de l'activité de construction dans la province, et les indices actuels laissent croire que les perspectives d'emploi dans la construction restent favorables.

  • La croissance démographique continue, alimentée par l'immigration, devrait maintenir le rythme soutenu de l'activité de construction résidentielle dans la province. De plus, les grands projets d'investissement liés au Fonds Chantiers Canada, le plan d'investissement dans les transports de la province, la santé et l'éducation, etc., stimuleront l'activité de construction non résidentielle à moyen terme, ce qui entraînera une demande continue de conducteurs/conductrices d'équipement lourd (sauf les grues).

  • Les employeurs préfèrent généralement les conducteurs/conductrices d'équipement lourd expérimentés ayant de bonnes habiletés mécaniques.

  • L'industrie a cerné une pénurie de travailleurs qualifiés dans cette profession en 2019, qui pourrait persister au cours de l'année ou des deux prochaines années étant donné les investissements prévus dans les projets résidentiels et non résidentiels à venir.
CNP 7611 Aides de soutien des métiers et manoeuvres en construction

 

CNP 7611: Aides de soutien des métiers et manoeuvres en construction

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 900 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont la construction et les administrations publiques provinciales et territoriales.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Bien que certains travailleurs de cette profession aient été licenciés ou aient subi une réduction de leurs heures de travail en raison de la pandémie, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi pour cette profession au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été inférieure à la moyenne pour toutes les professions.

  • Même si elle est considérée comme un service essentiel, l'industrie a connu un ralentissement qui a eu une incidence sur cette profession en raison de l'achèvement de projets, de l'absence de nouveaux permis délivrés et de la mise en oeuvre de nouveaux protocoles de sécurité, tels que les mesures d'éloignement physique, ce qui a entraîné une baisse du nombre de travailleurs sur les sites et de la productivité des travailleurs.

  • L'industrie de la construction a mis en oeuvre un guide pour les chantiers au début de la pandémie, qui décrivait des protocoles stricts d'éloignement social (c.-à-d. répartir les pauses repas pour limiter les rassemblements, empêcher les différents corps de métier d'être sur les mêmes chantiers au même moment, lorsque c'est possible) et l'examen quotidien des symptômes de la COVID-19, avant et après les quarts de travail. Ces protocoles ont entraîné une baisse de productivité, certains employeurs ayant connu une réduction de 25 % du nombre de travailleurs sur les chantiers.

  • Début mai, la mise en oeuvre du plan de relance de la province, qui a assoupli les restrictions s'appliquant à l'activité de construction, a accéléré la reprise dans le secteur et pour cette profession. Entre mai et novembre 2020, l'emploi moyen dans l'industrie de la construction était légèrement supérieur à ce qu'il était pendant la même période en 2019.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Pour cette profession, les perspectives d'emploi dépendront du niveau de l'activité de construction dans la province, et les indices actuels laissent croire que les perspectives d'emploi dans la construction restent favorables.

  • Les employeurs de l'Île se sont récemment appuyés sur le programme des travailleurs étrangers temporaires (qui permet aux employeurs canadiens d'embaucher des travailleurs étrangers pour occuper des postes temporaires lorsqu'il n'y a pas de Canadiens qualifiés disponibles) pour pourvoir les postes vacants, ce qui indique une pénurie de travailleurs de cette profession à l'Î.-P.-É.

  • La croissance démographique continue, alimentée par l'immigration, devrait maintenir le rythme soutenu de l'activité de construction résidentielle dans la province. Les grands projets d'investissement liés au Fonds Chantiers Canada, le plan d'investissement dans les transports de la province, la santé et l'éducation, etc., stimuleront l'activité de construction non résidentielle à moyen terme.

  • Il s'agit d'une catégorie professionnelle importante de l'Î.-P.-É. qui compte un grand nombre d'employeurs. Comme pour la plupart des grandes catégories professionnelles, il y aura de fréquentes ouvertures de postes en raison du roulement du personnel et des travailleurs qui changent d'emploi dans cette profession. Cette profession est généralement une excellente source d'emplois d'été et à temps partiel pour les étudiants.
8 - Ressources naturelles, agriculture et production connexe

Cette catégorie englobe les postes de supervision et de conduite de machines dans les secteurs d'exploitation des ressources naturelles, c'est-à-dire la production minière, pétrolière et gazière, la foresterie et l'abattage, l'agriculture, l'horticulture et la pêche. La plupart des professions comprises dans cette catégorie sont propres à l'industrie et ne se retrouvent pas en dehors de ces industries primaires. Un défi majeur directement lié à la crise de la COVID-19 pour l'industrie agricole de l'Île est la réduction de la demande locale de pommes de terre et de produits laitiers, en raison de la fermeture de restaurants et d'hôtels. En outre, la pêche traditionnelle de l'Île a été confrontée à des saisons plus courtes, à une réduction des débarquements et à une baisse des prix des produits de base pour ses précieux marchés de homards et de crustacés, sous l'effet des fermetures de restaurants. La pénurie de travailleurs agricoles dans la province a été aggravée par le fait que moins de travailleurs étrangers temporaires sont arrivés à l'Î.-P.-É. en raison de la COVID-19.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 8431 Ouvriers/ouvrières agricoles

 

CNP 8431: Ouvriers/ouvrières agricoles

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 590 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est l'agriculture.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Le défi le plus important et le plus constant associé à cette profession est la disponibilité de la main-d'oeuvre. Au début de la pandémie, la fermeture de la frontière canadienne a créé de l'incertitude pour les employeurs et a entraîné des retards et des complications dans l'embauche internationale.

  • Les restrictions frontalières imposées par le gouvernement fédéral à la mi-mars 2020, qui visaient à limiter la propagation de la COVID-19, ont exempté les travailleurs étrangers temporaires, car les exploitations agricoles étaient jugées essentielles au maintien de la sécurité alimentaire pendant la pandémie.

  • En vertu de la Loi sur la mise en quarantaine fédérale, les travailleurs étrangers temporaires sont tenus de s'isoler pendant 14 jours à leur entrée dans le pays, ce qui a eu une incidence sur la production.

  • En 2020, moins de permis de travail ont été délivrés aux travailleurs étrangers temporaires en raison des difficultés d'accès à l'Île (c.-à-d. traitement et disponibilité des vols) et de la réduction du nombre de demandes de travailleurs étrangers temporaires (peut-être en partie à cause des coûts supplémentaires liés aux règles d'isolement à l'arrivée).

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Certains producteurs ont connu une demande croissante en raison du soutien accru apporté aux entreprises locales pendant la pandémie. La demande internationale a également été forte tout au long de la pandémie, les exportations de pommes de terre et de produits alimentaires surgelés transformés vers les États-Unis ayant considérablement augmenté depuis le début de l'année.

  • Les employeurs de l'Île se sont traditionnellement appuyés sur le programme des travailleurs étrangers temporaires (qui permet aux employeurs canadiens d'embaucher des travailleurs étrangers pour occuper des postes temporaires lorsqu'il n'y a pas de Canadiens qualifiés disponibles) pour pourvoir les postes vacants, ce qui indique une pénurie chronique de travailleurs de cette profession pendant les périodes de pointe.

  • Le programme de bourses Farm Team P.E.I. incite les étudiants à travailler dans des fermes pendant l'été. Certains employeurs ont signalé une augmentation considérable du nombre d'étudiants utilisant le programme en raison de la pandémie, causée en partie par la réduction des possibilités d'emploi dans d'autres secteurs et le doublement des montants des bourses.
CNP 8441 Matelots de pont sur les bateaux de pêche

 

CNP 8441: Matelots de pont sur les bateaux de pêche

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 240 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La pêche, la chasse et le piégeage constituent les principales industries d'emploi.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'ouverture de la saison printanière de la pêche au homard à l'Î.-P.-É. a été retardée de deux semaines en raison de la pandémie qui touche les travailleurs de cette profession. Les possibilités d'emplois peuvent avoir été moins nombreuses pour les matelots de pont, ou les licenciements peuvent avoir eu lieu plus tôt pour les personnes ayant déjà un emploi, car les pêcheurs étaient confrontés à des conditions de marché défavorables et à des revenus inférieurs à la normale.

  • Les pêcheurs de homards de l'Î.-P.-É. ont éprouvé des difficultés à débarquer leurs prises en raison des marchés faibles (c.-à-d. fermeture de restaurants) et d'une pénurie de travailleurs d'usine causée par la crise liée à la COVID-19 qui a limité la production.

  • Les conditions du marché se sont améliorées pour la pêche d'automne de l'Île, qui a débuté le 10 août, avec des débarquements semblables à ceux de 2019 et des prix plus élevés.

  • La pandémie a entraîné la fermeture de la plupart des entreprises de pêche affrétée, car elles dépendent du tourisme.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le niveau d'emploi de cette profession est influencé par le nombre de permis de pêche pour une zone et une espèce de fruits de mer précises, qui détermine le nombre d'employeurs. Toutefois, des variables telles que le prix des fruits de mer ou le volume des prises peuvent inciter les pêcheurs à engager plus ou moins de matelots de pont au cours d'une saison donnée.

  • Un grand nombre de possibilités de cette profession devrait provenir des départs à la retraite.
CNP 8611 Manoeuvres à la récolte

 

CNP 8611: Manoeuvres à la récolte

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 350 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est l'agriculture.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Le défi le plus important et le plus constant associé à cette profession est la disponibilité de la main-d'oeuvre. Au début de la pandémie, la fermeture de la frontière canadienne a créé de l'incertitude pour les employeurs et a entraîné des retards et des complications dans l'embauche internationale.

  • Les restrictions frontalières imposées par le gouvernement fédéral à la mi-mars 2020, qui visaient à limiter la propagation de la COVID-19, ont exempté les travailleurs étrangers temporaires, car les exploitations agricoles étaient jugées essentielles au maintien de la sécurité alimentaire pendant la pandémie.

  • En vertu de la Loi sur la mise en quarantaine fédérale, les travailleurs étrangers temporaires sont tenus de s'isoler pendant 14 jours à leur entrée dans le pays, ce qui a eu une incidence sur la production.

  • Les agriculteurs de l'Î.-P.-É. ont cherché à attirer des travailleurs licenciés d'autres secteurs touchés par la COVID-19 afin d'aider à combler les pénuries de main-d'oeuvre.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Certains producteurs ont connu une demande croissante en raison du soutien accru apporté aux entreprises locales pendant la pandémie. La demande internationale a également été forte tout au long de la pandémie, les exportations de pommes de terre et de produits alimentaires surgelés transformés vers les États-Unis ayant considérablement augmenté depuis le début de l'année.

  • Les employeurs de l'Île se sont traditionnellement appuyés sur le programme des travailleurs étrangers temporaires (qui permet aux employeurs canadiens d'embaucher des travailleurs étrangers pour occuper des postes temporaires lorsqu'il n'y a pas de Canadiens qualifiés disponibles) pour pourvoir les postes vacants, ce qui indique une pénurie de travailleurs de cette profession pendant les périodes de pointe.

  • Le programme de bourses Farm Team P.E.I. incite les étudiants à travailler dans des fermes pendant l'été. Certains employeurs ont signalé une augmentation considérable du nombre d'étudiants utilisant le programme en raison de la pandémie, causée en partie par la réduction des possibilités d'emploi dans d'autres secteurs et le doublement des montants des bourses.
CNP 8612 Manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains

 

CNP 8612: Manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 500 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont les services de gestion et d'administration, les administrations publiques provinciales et territoriales, ainsi que les arts, les divertissements et les loisirs.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Bien que certains travailleurs de cette profession aient été licenciés ou aient subi une réduction de leurs heures de travail en raison de la pandémie, la croissance du nombre de demandes d'assurance-emploi de cette profession au cours du deuxième trimestre de 2020, par rapport au deuxième trimestre de 2019, a été comparable à la moyenne de toutes les professions.

  • Début mai, la mise en oeuvre du plan de relance de la province, qui a assoupli les restrictions s'appliquant à l'activité de construction, a bénéficié aux travailleurs de cette profession et a accéléré la reprise. La première des quatre phases du plan de relance mis en place par la province a débuté le 1er mai et comprenait l'autorisation d'offrir certains services, tels que l'aménagement paysager et la construction en plein air.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le plus grand nombre de manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains travaillent dans les services administratifs et de soutien, fournissant des services d'entretien paysager et d'entretien des terrains des bâtiments et des logements.

  • Cette profession attire généralement de jeunes travailleurs en raison des faibles exigences en matière de compétences et du caractère saisonnier du poste, qui attire de nombreux étudiants l'été.

  • Dans cette profession, la croissance de l'emploi dépend de la demande des entreprises et des consommateurs en matière de services d'aménagement paysager et d'entretien des pelouses. Les perspectives favorables de l'industrie de la construction, en particulier les investissements dans la rénovation domiciliaire et la construction commerciale et institutionnelle, ainsi que la croissance démographique continue, pourraient créer quelques possibilités d'emploi pour cette profession.

  • En outre, la nécessité permanente d'entretenir les espaces verts publics et commerciaux dans toute la province contribue également à soutenir les perspectives de ces travailleurs.
CNP 8613 Manoeuvres de l'aquaculture et de la mariculture

 

CNP 8613: Manoeuvres de l'aquaculture et de la mariculture

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 375 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont l'agriculture, la pêche, la chasse et le piégeage.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La saison des mollusques et crustacés a connu de multiples retards en raison de la faiblesse des marchés causée par la pandémie. Certains exploitants se sont retrouvés sans acheteurs en raison de la faible demande liée à la crise de la COVID-19.

  • La fermeture de restaurants et d'hôtels pendant la crise de la COVID-19 a entraîné une baisse de la demande de fruits de mer.

  • Afin de se remettre de l'effet de la COVID-19, certains ostréiculteurs ont étendu leurs activités à de nouveaux marchés, tandis que d'autres ont développé leurs activités commerciales, telles que le marketing et la vente de produits en ligne.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Certains employeurs ont fait état de difficultés à trouver des travailleurs même après avoir augmenté le salaire de départ, ce qui laisse entrevoir de bonnes perspectives d'emploi pour cette profession.

  • La majorité des restaurants ont rouvert depuis la pandémie, ce qui a contribué à une certaine reprise des entreprises du secteur des mollusques et crustacés. Toutefois, le chemin vers la reprise totale devrait être long, car le maintien des restrictions frontalières et sociales limite la capacité des restaurants avec service aux tables.

  • Les perspectives d'emploi dans cette profession dépendront du rythme de la reprise dans le secteur du tourisme.
9 - Fabrication et services d'utilité publique

Cette catégorie englobe les postes de supervision, de production et de manoeuvre dans les secteurs de la transformation, de la fabrication et des services d'utilité publique. Depuis le début de la pandémie, l'Î.-P.-É. s'est relativement bien comportée par rapport au reste du pays. Un facteur positif pour l'industrie de la fabrication de l'Île est qu'une plus grande proportion de son activité manufacturière comporte la transformation des aliments, soutenue par une demande continue d'aliments de base pendant la crise. Certains fabricants de produits non alimentaires de l'Î.-P.-É. n'ont pas réussi à s'en sortir aussi bien. Dans le monde entier, le transport aérien a été fortement limité en raison de la COVID-19, ce qui a entraîné une chute de la valeur des exportations de produits manufacturés liés à l'aérospatiale de l'Î.-P.-É. Les fabricants ont dû faire face à une baisse de productivité liée au respect de mesures de santé publique strictes.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 9463 Ouvriers/ouvrières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer

 

CNP 9463: Ouvriers/ouvrières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 330 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. Les principales industries d'emploi sont la fabrication d'aliments, de boissons et de produits du tabac, ainsi que la pêche, la chasse et le piégeage.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Le défi le plus important et le plus constant associé à cette profession est la disponibilité de la main-d'oeuvre. Au début de la pandémie, la fermeture de la frontière canadienne a créé de l'incertitude pour les employeurs et a entraîné des retards et des complications dans l'embauche internationale.

  • La pandémie a entraîné une réduction considérable des exportations de produits du homard vers la Chine, suivie d'une baisse de la demande d'autres pays, ce qui a entraîné une baisse considérable de la valeur marchande du homard. Malgré cette réduction de la demande, les employeurs ont continué à avoir de la difficulté à trouver des travailleurs de cette profession.

  • Les transformateurs de poisson de l'Î.-P.-É. ont cherché à attirer des travailleurs licenciés d'autres industries touchées par la COVID-19 afin d'aider à combler les pénuries de main-d'oeuvre en début de saison en raison des répercussions sur leur effectif normal de travailleurs étrangers.

  • Au début de la pandémie, la fermeture de la frontière canadienne a créé de l'incertitude pour les employeurs et a entraîné des retards et des complications dans l'embauche internationale. Les travailleurs étrangers temporaires ont finalement été autorisés à entrer au pays, mais certains employeurs ont dû composer avec moins de travailleurs étrangers que d'habitude.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La pénurie de main-d'oeuvre pour cette profession est un problème chronique auquel font face les transformateurs de l'Î.-P.-É.

  • Les employeurs de l'Île se sont appuyés sur le programme des travailleurs étrangers temporaires (qui permet aux employeurs canadiens d'embaucher des travailleurs étrangers pour occuper des postes temporaires lorsqu'il n'y a pas de Canadiens qualifiés disponibles) pour pourvoir les postes vacants, ce qui indique une pénurie continue de travailleurs de cette profession.

  • La demande de produits de poisson et de fruits de mer devrait rebondir l'année prochaine tant que l'assouplissement des restrictions relatives à la COVID-19 continue et que les restaurants restent ouverts, au niveau local et à l'étranger. Toutefois, certains marchés resteront affaiblis.

  • Les exigences d'éloignement physique seront la norme, et cela limitera la capacité de nombreuses entreprises de transformation.

  • Le taux de roulement du personnel élevé des employés de cette profession pourrait entraîner des possibilités d'emploi supplémentaires.
CNP 9521 Monteurs/monteuses d'aéronefs et contrôleurs/contrôleuses de montage d'aéronefs

 

CNP 9521: Monteurs/monteuses d'aéronefs et contrôleurs/contrôleuses de montage d'aéronefs

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 95 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est la fabrication de matériel de transport.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'effet initial de la COVID-19 sur le secteur aérien a été important. Les restrictions de voyage et les mesures relatives à la quarantaine ont eu d'importantes répercussions sur les secteurs du tourisme et de l'aérospatiale de l'Île.

  • Presque tous les monteurs/monteuses d'aéronefs et contrôleurs/contrôleuses de la province travaillent dans l'industrie de la fabrication pour produire des pièces et des produits aérospatiaux. Les exportations des principaux produits aérospatiaux fabriqués à l'Î.-P.-É. (comme les pièces de turboréacteurs, de turbopropulseurs et de turbines à gaz) ont chuté depuis le début de l'année 2020 en raison de la pandémie.

  • En raison du ralentissement de l'aviation commerciale causé par la pandémie, la charge de travail du secteur aérospatial de l'Île a considérablement diminué, ce qui a entraîné des licenciements, les entreprises cherchant à adapter leur main-d'oeuvre à une demande réduite.

  • L'obligation de respecter des mesures de sécurité strictes (c.-à-d. l'éloignement social, l'étalement des quarts de travail et des protocoles de désinfection renforcés) a une incidence sur la productivité des activités existantes.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La croissance de l'emploi de cette profession dépend des tendances dans l'industrie de la fabrication de pièces et de produits aérospatiaux, où les niveaux d'activité sont cycliques et fluctuent souvent. En outre, l'état de l'économie mondiale, la concurrence étrangère et la valeur du dollar canadien ont une incidence sur la demande de produits aérospatiaux fabriqués à l'Î.-P.-É.

  • Le secteur aérospatial a subi de graves répercussions, et les rapports du secteur indiquent que l'activité de la province restera affaiblie au cours des prochaines années, ou au moins jusqu'à ce que le transport aérien commercial commence à reprendre.
CNP 9618 Manoeuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer

 

CNP 9618: Manoeuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 160 personnes exerçaient cette profession à l'Île-du-Prince-Édouard. La principale industrie d'emploi est la fabrication d'aliments, de boissons et de produits du tabac.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Le défi le plus important et le plus constant associé à cette profession est la disponibilité de la main-d'oeuvre.

  • La pandémie a entraîné une réduction considérable des exportations de produits du homard vers la Chine, suivie d'une baisse de la demande d'autres pays, ce qui a entraîné une baisse considérable de la valeur marchande du homard. Malgré cette réduction de la demande, les employeurs ont continué à avoir de la difficulté à trouver des travailleurs de cette profession.

  • Les transformateurs de poisson de l'Î.-P.-É. ont cherché à attirer des travailleurs licenciés d'autres industries touchées par la COVID-19 afin d'aider à combler les pénuries de main-d'oeuvre en début de saison.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La pénurie de main-d'oeuvre pour cette profession est un problème chronique auquel font face les transformateurs de l'Î.-P.-É. Cette situation devrait s'aggraver, car une grande partie des travailleurs du secteur de la transformation du poisson et des fruits de mer sont proches de l'âge de la retraite. Cela peut augmenter le besoin de travailleurs étrangers temporaires à l'avenir si la main-d'oeuvre locale n'est pas disponible. Dans ces conditions, les perspectives d'emploi pour cette profession sont favorables.

  • Les exigences d'éloignement physique seront la norme, et cela limitera la capacité de nombreuses entreprises de transformation.

  • Le taux de roulement du personnel élevé des employés de cette profession pourrait entraîner des possibilités d'emploi supplémentaires.

Remarque

Préparé par: Direction de l’analyse du marché du travail, Service Canada, région de l’Atlantique
Pour de plus amples informations, veuillez contacter l'équipe de l'IMT.

Pieds de page

Pied de page 1

Conference Board du Canada, Provincial Outlook Economic Forecast: Prince Edward Island, 17 juin 2020.

Retour à la référence Pied de page 1

Pied de page 2

Gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard, Provincial Economic Update 2019, 12 novembre 2019.

Retour à la référence Pied de page 2

Pied de page 3

Gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard, Fall Economic Update 2020, 29 septembre 2020.

Retour à la référence Pied de page 3

Pied de page 4

À titre préventif, le gouvernement de l’Î.-P.-É. a récemment renouvelé l’état d’urgence pour la province : https://www.cbc.ca/news/canada/prince-edward-island/pei-morrison-pandemic-briefing-november-3-1.5787601 (en anglais)

Retour à la référence Pied de page 4

Date de modification :