Sélection de la langue

Gouvernement du Canada / Government of Canada

Recherche

Guichet-Emplois

Guichet-Emplois

Perspectives professionnelles - Nouvelle-Écosse 2020 - 2021

Perspectives professionnelles - Nouvelle-Écosse 2020 - 2021

Téléchargement PDF

Télécharger la version PDF (552 Ko) de ce contenu.

À propos de ce rapport

Chaque année, Emploi et Développement social Canada (EDSC) ou Service Canada entreprend une analyse sur les perspectives d’emploi et les salaires dans toutes les régions du Canada. Les résultats, publiés sur www.guichetemplois.gc.ca, aident les Canadiens à prendre des décisions éclairées en matière d’éducation, de formation et d’emploi.

Le présent rapport examine les tendances de l’emploi en Nouvelle-Écosse découlant des répercussions de la pandémie de COVID-19. Il se concentre sur les professions qui ont été les plus touchées dans les différents segments de l’économie, ainsi que sur celles qui sont les plus demandées par les employeurs. L’analyse, fondée sur des renseignements provenant de diverses sources, se penche sur la façon dont les perspectives d’emploi évolueront au cours de l’année à venir.

LES RÉPERCUSSIONS DE LA COVID-19 SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL
Emploi mensuel (’000)

Les effets de la COVID-19 sur le marché du travail en Nouvelle-Écosse sont comparables à ceux qu’elle a eus dans presque tout le reste du pays. Des entreprises de plusieurs secteurs ont dû suspendre leurs activités normales au printemps, à la suite d’une ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé. D’autres ont choisi de fermer car les consommateurs évitaient les sorties non essentielles. Cela a déclenché une baisse de l’emploi rapide en mars et en avril, avec le licenciement de 75 400 travailleurs. Il y a depuis eu une reprise partielle du marché du travail : d’avril à octobre, le niveau d’emploi a augmenté de 62 900, ce qui équivaut à environ 83 % des emplois perdus au printemps. L’emploi total en octobre était inférieur de 2,7 % au niveau d’avant la pandémie le plus récent, mesuré en février.

Les répercussions de la COVID-19 sont très différentes dans chaque industrie. Le commerce de détail, les services d’hébergement et de restauration, ainsi l’information, la culture et les loisirs ont été les industries les plus durement touchées par les restrictions en matière de voyage et les mesures d’éloignement physique. Les licenciements se sont poursuivis après la « réouverture » de l’économie en juin, les entreprises s’adaptant aux conditions actuelles. Les activités de l’industrie de la construction ont toutefois fait bonne figure, grâce à une hausse des projets de rénovation, un marché du logement serré et plusieurs grands projets routiers, hospitaliers et scolaires. L’emploi dans ce secteur n’est pas encore entièrement rétabli par contre. De nombreuses professions de bureau s’en sont aussi bien tirées, puisque les employés ont pu travailler de la maison.

 

Montrer le tableau de données: Emploi mensuel, Nouvelle-Écosse
Emploi mensuel, Nouvelle-Écosse, non désaisonnalisées
2019 2020
Janv 452,7 455,4
Fév 452,5
458,4
Mars 453,8 433,4
Avr 458,2 389,3
Mai 477,3 412,1
Juin 479,3 445,1
Juil 474,6 446,9
Août 471,9 450,0
Sept 472,9 459,9
Oct 471,2 462,0
Nov 465,0  
Déc 463,8  

Source: Statistique Canada, Enquête sur la population active

Plusieurs variables influeront sur le rythme de la reprise. Les vaccins devraient être largement disponibles en 2021, mais on n’en connaît pas encore le calendrier précis. Actuellement, certaines prévisions économiques laissent croire que la récession en Nouvelle-Écosse pourrait être moins grave que dans d’autres provinces, en partie en raison du faible nombre de cas. Toutefois, une deuxième vague de COVID-19 pourrait entraîner de nouvelles restrictions, comme celles imposées aux restaurants de la région de Halifax à la fin novembre. De plus, on ignore encore le plein effet des restrictions de voyage, qui ont beaucoup contribué à éviter une deuxième flambée. Les restrictions de voyage en 2021 ainsi que les soutiens financiers offerts entre-temps détermineront si les entreprises dépendantes du tourisme peuvent rester solvables.

ANALYSE DES PROFESSIONS

 

L'analyse des professions est organisée par catégories professionnelles générales, comme indiqué ci-dessous. Chaque section commence par une analyse générale des facteurs touchant l'emploi dans ce groupe, suivie d'une discussion détaillée sur une poignée de professions précises.

 

Catégorie de profession
0 - Gestion

En 2019, la catégorie de gestion comprenait environ 33 000 travailleurs, ou 7,3 % de l'emploi global de la Nouvelle-Écosse. Cette catégorie professionnelle comprend des travailleurs dans tous les secteurs de l'économie; la mesure dans laquelle ils ont été touchés par la pandémie de COVID-19 dépend donc principalement de l'industrie dans laquelle ils œuvrent. Par exemple, les gestionnaires dans les secteurs du commerce de détail, de la restauration et de l'hébergement – qui ont été durement frappés par des fermetures et les exigences d'éloignement physique – sont plus susceptibles d'avoir été licenciés à un moment ou autre en 2020 que ceux qui travaillent en soins de santé et dans les administrations publiques. La même tendance s'appliquera à l'avenir : le nombre de gestionnaires dans les industries en croissance, comme la technologie de l'information, devrait augmenter, alors que d'autres gestionnaires pourraient être licenciés dans les industries qui s'adaptent mal à la pandémie. Cette catégorie professionnelle a aussi le plus haut taux de départ à la retraite, ce qui continuera de créer des possibilités d'emploi.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou pour lesquelles il y a une forte demande.

CNP 0213 Gestionnaires des systèmes informatiques

 

CNP 0213: Gestionnaires des systèmes informatiques

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 000 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de conception de systèmes informatiques (33 %), le commerce de gros (9 %) ainsi que l'information et la culture (6 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Comme pour d'autres postes liés aux systèmes informatiques, cette profession n'a pas subi de licenciements massifs en raison de la COVID-19.

  • Ce travail se faisant dans un environnement de bureau, les travailleurs ont pu se conformer aux exigences d'éloignement physique grâce au télétravail ou à un aménagement adapté des bureaux.

  • Des travailleurs de cette profession peuvent participer à des tâches ou à des projets liés aux plateformes virtuelles pour le commerce et l'administration, qui ont  gagné en popularité pendant la pandémie de COVID-19.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Ces dernières années, il y a eu une forte croissance de l'emploi dans la plupart des professions liées aux systèmes informatiques, ce qui reflète la présence croissante de l'industrie dans la capitale provinciale, Halifax.

  • Les perspectives d'emploi dans cette profession sont favorables. Les employeurs privilégient les candidats ayant plus d'expérience, surtout au niveau de la direction.

  • Certains employeurs ont fait part de difficultés à trouver des candidats convenables dans leur région géographique et ont élargi leurs recherches pour inclure des travailleurs à distance dans d'autres provinces. Cette tendance pourrait permettre aux chercheurs d'emploi de la Nouvelle-Écosse de travailler à distance pour une entreprise à l'extérieur de la province.
CNP 0621 Directeurs/directrices - commerce de détail et de gros

 

CNP 0621: Directeurs/directrices - commerce de détail et de gros

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 7 250 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principaux secteurs d'emploi sont les autres magasins de détail (66 %), les magasins d'alimentation et de boissons (19 %) et le commerce de gros (12 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Au printemps, de nombreux magasins de détail non essentiels ont fermé car on a demandé aux consommateurs d'éviter les sorties non essentielles. Des milliers de directeurs du commerce de détail et de gros ont été mis à pied.

  • La plupart des commerces de détail non essentiels ont rouvert depuis, mais ils doivent respecter des règlements portant sur l'éloignement physique, les taux d'occupation et les exigences de désinfection. Certains commerces ont aussi réduit leurs heures d'ouverture, diminuant ainsi le nombre d'employés nécessaires.

  • En août, la valeur des ventes s'était redressée dans la plupart des types de commerce de détail en Nouvelle-Écosse, exception faite des vêtements et de l'essence. La reprise de l'emploi a été plus lente, mais les directeurs ont été parmi les premiers employés rappelés au travail, par nécessité.

  • La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions différentes selon le type de commerce de détail. De nombreuses épiceries ont augmenté leurs effectifs au printemps, car les consommateurs ont cessé de manger au restaurant et ont fait des réserves en prévision d'un confinement possible.

  • En réaction à une diminution des piétons et des touristes, certains commerces de détail ont augmenté ou amélioré leurs options d'achat en ligne et de livraison. Il peut donc y avoir eu des changements aux tâches et aux responsabilités des directeurs du commerce de détail.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • En général, le nombre de commerces de détail et d'employés a augmenté au fil du temps, parallèlement à une croissance de la population et des revenus. Par ailleurs, la popularité grandissante du magasinage en ligne – accélérée par la pandémie – pourrait diminuer la demande et les possibilités d'emploi de directeurs dans certains types de détaillants.

  • Ces dernières années, les départs à la retraite ont été un moteur important des débouchés.
CNP 0631 Directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires

 

CNP 0631: Directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 3 550 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et les débits de boissons (93 %), ainsi que les arts, les divertissements et les loisirs (3 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De nombreux directeurs de la restauration ont été licenciés de mars à juin, pendant la fermeture des salles à manger exigée par l'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé. Certains sont restés employés pendant cette période, car leur restaurant a continué d'offrir des plats à emporter ou la livraison.

  • Pendant la période de reprise à venir, les perspectives pour les directeurs de la restauration sont incertaines. De nombreux établissements ont indiqué ne pas pouvoir récupérer les revenus perdus au printemps, et ceux qui dépendaient des revenus saisonniers de l'été ont également souffert de la baisse du nombre de touristes cette année. Certains restaurants saisonniers ont choisi de fermer plus tôt, et ont donc fait des licenciements plus tôt que d'habitude.

  • Dans de nombreux établissements servant des aliments, des directeurs ont dû accroître leurs propres heures de travail pour couvrir les tâches d'autres employés qui avaient été licenciés. Dans certaines collectivités, des candidats potentiels étaient au courant des longues heures de travail et de l'épuisement potentiel, ce qui les a dissuadés de postuler.

  • De nombreuses fermetures définitives ont été annoncées au cours des mois qui ont suivi la réouverture des restaurants. Ces fermetures pourraient entraîner une diminution de la demande de directeurs de restaurant, et cette diminution pourrait persister après la fin de la pandémie.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Avant la pandémie de COVID-19, le nombre de travailleurs dans les services alimentaires était en hausse depuis plusieurs années. La demande a augmenté avec la croissance de la population et des revenus, ainsi qu'avec l'émergence des services de livraison d'aliments.

  • La possibilité que les restrictions de voyage se prolongent jusqu'à la saison touristique 2021 présente un risque majeur et une source d'incertitude pour l'industrie de la restauration. Pour de nombreux établissements, ce scénario augmenterait grandement la probabilité de fermeture définitive, ce qui entraînerait des mises à pied.

  • Le taux élevé de roulement du personnel contribue aux postes vacants dans cette profession.
CNP 0632 Directeurs/directrices des services d'hébergement

 

CNP 0632: Directeurs/directrices des services d'hébergement

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 700 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services d'hébergement (67 %), les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (11 %) ainsi que les arts, le divertissement et les loisirs (8 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Le nombre de touristes en Nouvelle-Écosse était beaucoup plus bas qu'à l'habitude en 2020, en raison des restrictions de voyages internationaux et interprovinciaux. De nombreux établissements d'hébergement ont déclaré des taux d'occupation exceptionnellement faibles tout au long de l'année, et plusieurs hôtels dans la région de Halifax ont fermé de façon temporaire.

  • Certains hôtels et centres de villégiature ont pu compenser la baisse des revenus et les licenciements en accueillant des touristes provenant de la bulle atlantique.

  • En raison des fermetures temporaires, certains directeurs des services d'hébergement ont été licenciés, mais un grand nombre d'entre eux ont été réembauchés depuis. Les directeurs ont été moins touchés par les changements de personnel que les personnes occupant des postes de première ligne dans l'industrie de l'hébergement. Toutefois, certains d'entre eux ont souffert d'épuisement professionnel après avoir dû prendre en charge les tâches des employés licenciés.

  • Il y a eu des changements aux tâches et aux priorités des directeurs des services d'hébergement, afin de respecter les nouvelles exigences en matière de désinfection, d'occupation et d'éloignement physique par les hôtels. Les hôtels ont aussi été utilisés pour la période d'isolement obligatoire de deux semaines des personnes arrivant de l'extérieur de la région de l'Atlantique.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Plusieurs nouveaux hôtels ont ouvert leurs portes ces dernières années, particulièrement dans la région de Halifax, ce qui a créé des possibilités d'emploi pour les directeurs d'hôtel.

  • La possibilité que les restrictions de voyage se prolongent jusqu'à la saison touristique 2021 présente un risque majeur et une source d'incertitude pour l'industrie de l'hébergement. Pour certains établissements, ce scénario augmenterait grandement la probabilité de fermeture définitive, ce qui entraînerait des mises à pied.

  • La concurrence pour les nuitées issue de services d'économie du partage comme Airbnb peut réduire la demande d'hébergement conventionnel.
1 - Affaires, finance et administration

En 2019, le secteur des affaires, de la finance et de l'administration était la deuxième catégorie professionnelle en importance en Nouvelle-Écosse, avec 67 500 travailleurs. Beaucoup des emplois de cette catégorie peuvent se faire à distance, ce qui a permis aux travailleurs de poursuivre leurs fonctions tout en respectant les directives de la santé publique. Cette catégorie professionnelle n'a toutefois pas été entièrement épargnée par la pandémie. Certains travailleurs de bureau occupant des fonctions administratives et de soutien sont employés par des entreprises qui ont été contraintes de fermer temporairement, comme les magasins de détail, les cabinets dentaires et les spas. En outre, certains établissements de services professionnels, comme les cabinets comptables, ont anticipé une perte de revenus et ont pris des mesures de réduction des coûts qui, dans certains cas, se sont traduites par des licenciements et des revenus moindres. À long terme, les progrès technologiques pourraient réduire le besoin des professions moins spécialisées, ou accroître les compétences requises pour ces professions.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou pour lesquelles il y a une forte demande.

CNP 1111 Vérificateurs/vérificatrices et comptables

 

CNP 1111: Vérificateurs/vérificatrices et comptables

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 5 300 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de comptabilité, de préparation des déclarations de revenus, de tenue de livres et de paie (25 %), les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (22 %) et les services de soins de santé ambulatoires (7 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Dans l'ensemble, cette profession n'a pas enregistré un déclin important des emplois en raison de la COVID-19. De nombreux travailleurs de cette profession ont pu faire la transition vers le télétravail, ce qui leur a permis de continuer à travailler tout en respectant les exigences d'éloignement physique.

  • En prévision d'une baisse des revenus pendant la pandémie, certains employeurs importants de cette profession ont cherché des façons de réduire les coûts. Dans certains cas, ces mesures comprennent le licenciement d'un petit pourcentage des employés.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi pour cette profession est relativement stable depuis quelques années, et il y a régulièrement des possibilités d'emploi compte tenu du grand nombre d'employeurs.

  • Un titre de comptable professionnel agréé (CPA) peut faciliter l'obtention d'un emploi, et favoriser l'avancement de la carrière vers des rôles de gestionnaire.

  • Des bouleversements chez les clients des entreprises de services financiers en raison de la pandémie pourraient accroître la demande pour les services de cette profession, et augmenter le nombre de possibilités d'emploi.

  • Les emplois de cette profession se trouvent principalement à Halifax; toutefois, les demandeurs d'emploi prêts à déménager dans d'autres régions de la province pourraient en tirer des avantages si une possibilité d'emploi se présentait dans une région rurale.
CNP 1221 Agents/agentes d'administration

 

CNP 1221: Agents/agentes d'administration

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 5 300 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de soins de santé ambulatoires (11 %), la construction (9 %) et les autres magasins de détail (7 %).

  • Les agents d'administration ont souvent des tâches de gestion et de surveillance, y compris la planification, la coordination et l'analyse de projets et de services. Cette profession comprend les responsables des admissions à l'université.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Un petit nombre d'agents d'administration ont été licenciés en mars et en avril en raison de la fermeture de certaines entreprises et industries, mais la majorité d'entre eux ont été réembauchés depuis. Les titulaires de ce poste occupent un rôle essentiel dans de nombreuses entreprises, et sont donc moins vulnérables à la réduction des effectifs que les travailleurs de première ligne.

  • Les employés de cette profession sont répartis dans plusieurs industries différentes, dont certains peuvent avoir été plus touchés que d'autres par la pandémie de COVID-19. Par exemple, les personnes travaillant dans l'industrie des soins de santé étaient moins susceptibles d'avoir été licenciées que celles travaillant dans le commerce de détail ou les services de restauration, mais leurs tâches peuvent avoir changé lorsque le système de santé s'est préparé à recevoir des patients atteints de la COVID-19.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi total de cette profession est relativement stable depuis quelques années. Aucune grande augmentation ou grande diminution n'est attendue à l'avenir.

  • Les postes vacants créés par les départs à la retraite sont une source importante de possibilités d'emploi. Actuellement, il y a un grand nombre de demandeurs d'emploi qualifiés pour les postes vacants dans cette profession. Les candidats retenus se distingueront probablement par leur expérience ou leurs compétences reliées à une industrie en particulier.
CNP 1241 Adjoints administratifs/adjointes administratives

 

CNP 1241: Adjoints administratifs/adjointes administratives

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 3 450 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les écoles primaires et secondaires (11 %), les administrations publiques provinciales et territoriales (8 %) et les universités (7 %).

  • Les adjoints administratifs accomplissent différentes tâches administratives pour épauler les gestionnaires et les professionnels. Secrétaire est un titre de poste commun de cette catégorie professionnelle.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Un petit nombre d'adjoints administratifs ont été licenciés en mars et en avril en raison des fermetures temporaires de certains types d'entreprises. Beaucoup d'entre eux ont été réembauchés depuis.

  • Les travailleurs de cette profession sont répartis dans plusieurs industries différentes, dont certains peuvent avoir été plus touchés que d'autres par la COVID-19. Ceux travaillant dans les services d'enseignement et le commerce de détail étaient plus susceptibles d'être licenciés que ceux œuvrant dans les industries qui ont maintenu leurs activités pendant la première vague de cas.

  • Compte tenu de l'augmentation des communications virtuelles, des exigences de désinfection et des restrictions relatives à l'occupation causées par la pandémie, les tâches professionnelles de nombreux adjoints administratifs ont été modifiées.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi total de cette profession est relativement stable depuis quelques années. Aucune grande augmentation ou grande diminution n'est attendue à l'avenir.

  • Dans certains milieux, le nombre d'adjoints administratifs nécessaire a diminué en raison des améliorations apportées aux logiciels administratifs et des autres progrès technologiques.

  • Les postes vacants créés par les départs à la retraite sont une source importante de possibilités d'emploi. Actuellement, il y a un grand nombre de demandeurs d'emploi qualifiés pour les postes vacants dans cette profession. Les candidats retenus se distingueront probablement par leur expérience ou leurs compétences reliées à une industrie en particulier.
CNP 1411 Employés de soutien de bureau généraux/employées de soutien de bureau générales

 

CNP 1411: Employés de soutien de bureau généraux/employées de soutien de bureau générales

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 5 350 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les hôpitaux (21 %), l'administration publique fédérale (10 %) et les autres magasins de détail (8 %).

  • Les employés de soutien de bureau généraux accomplissent différentes tâches administratives, comme préparer et classer des documents, préparer des factures, traiter le courrier et communiquer avec les clients. Commis est un titre de poste commun de cette catégorie professionnelle.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Un petit nombre d'employés de soutien de bureau généraux ont été licenciés en mars et en avril en raison des fermetures temporaires de certains types d'entreprises. Beaucoup d'entre eux ont été réembauchés depuis.

  • Les travailleurs de cette profession sont répartis dans plusieurs industries différentes, dont certaines peuvent avoir été plus touchées que d'autres par la COVID-19. Les personnes travaillant dans les hôpitaux et les organisations gouvernementales étaient beaucoup moins susceptibles d'avoir été licenciées que celles travaillant dans des industries plus touchées, telles que le commerce de détail.

  • Compte tenu de l'augmentation des communications virtuelles, de la désinfection et des restrictions relatives à l'occupation causées par la pandémie, les tâches professionnelles de nombreux employés de soutien de bureau généraux ont été modifiées.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • On s'attend à ce que l'emploi total dans cette profession diminue. Les améliorations des logiciels administratifs et d'autres avancées technologiques ont permis d'automatiser certaines des tâches simples effectuées par les travailleurs de bureau. En conséquence, les postes restants sont devenus plus spécialisés.

  • Les postes vacants créés par les départs à la retraite sont une source importante de possibilités d'emploi. Actuellement, il y a un grand nombre de demandeurs d'emploi qualifiés pour les postes vacants dans cette profession. Les candidats retenus se distingueront probablement par leur expérience ou leurs compétences liées à une industrie en particulier.
2 - Sciences naturelles et appliquées et domaines apparentés

Les professions en sciences naturelles et appliquées et dans les domaines apparentés, qui ont employé 29 650 travailleurs en 2019, s'en sont relativement bien tirées tout au long de la pandémie. La plupart des employés dans cette catégorie ont pu continuer à travailler tout en respectant l'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé, et très peu ont été touchés par les fermetures ciblées de certains types d'entreprises entre mars et juin. Les perspectives d'emploi ont été bonnes de manière générale pour les professionnels dans les différents domaines d'ingénierie, et le nombre de travailleurs dans des professions liées aux systèmes informatiques est en augmentation constante en Nouvelle-Écosse depuis quelques années. À quelques exceptions près, des conditions largement favorables devraient se maintenir dans cette catégorie professionnelle. La croissance du travail à distance pourrait offrir un plus vaste éventail de possibilités d'emploi aux demandeurs d'emploi en Nouvelle-Écosse, et dans certains domaines, exercer une pression à la hausse sur les salaires locaux.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou pour lesquelles il y a une forte demande.

CNP 2171 Analystes et consultants/consultantes en informatique

 

CNP 2171: Analystes et consultants/consultantes en informatique

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 4 050 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de conception de systèmes informatiques (44 %), le commerce de gros (8 %) et l'administration publique fédérale (7 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Relativement peu de travailleurs dans cette profession ont été licenciés en raison de la COVID-19. De nombreux employés ont pu passer au travail à domicile ou dans des espaces de travail adaptés pour répondre aux exigences d'éloignement physique.

  • Grâce à l'adoption généralisée du travail à distance, les demandeurs d'emploi de la Nouvelle-Écosse peuvent davantage postuler à des emplois auprès d'employeurs d'autres provinces (et vice versa), ce qui augmente les possibilités d'emploi. Cette tendance pourrait exercer une pression à la hausse sur les salaires dans les régions de la province où les entreprises locales sont maintenant en concurrence avec les employeurs d'autres villes pour attirer les talents.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi dans le domaine de la technologie de l'information a augmenté considérablement en Nouvelle-Écosse au cours des dernières années. Ainsi, un grand nombre des postes vacants dans cette profession proviennent de la croissance de l'emploi. La majorité des postes sont dans la région de Halifax.

  • Les perspectives d'emploi dans cette profession sont généralement favorables. La croissance de l'industrie a eu tendance à absorber l'offre de diplômés universitaires qualifiés, ce qui a gardé le nombre de demandeurs d'emploi par poste vacant relativement faible.

  • Les employeurs préfèrent les travailleurs ayant plus d'expérience et des compétences de pointe, mais les nouveaux diplômés devraient pouvoir trouver du travail assez facilement, surtout ceux qui ont participé à des programmes coopératifs.
CNP 2173 Ingénieurs/ingénieures et concepteurs/conceptrices en logiciel

 

CNP 2173: Ingénieurs/ingénieures et concepteurs/conceptrices en logiciel

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 850 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de conception de systèmes informatiques (64 %), les industries de l'information et de la culture (6 %), ainsi que la fabrication d'ordinateurs et d'appareils électroniques (6 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Relativement peu de travailleurs dans cette profession ont été licenciés en raison de la COVID-19. De nombreux employés ont pu passer au travail à domicile ou dans des espaces de travail adaptés pour répondre aux exigences d'éloignement physique.

  • Grâce à l'adoption généralisée du travail à distance, les demandeurs d'emploi de la Nouvelle-Écosse peuvent davantage postuler à des emplois auprès d'employeurs d'autres provinces (et vice versa), ce qui augmente les possibilités d'emploi. Cette tendance pourrait exercer une pression à la hausse sur les salaires dans les régions de la province où les entreprises locales sont maintenant en concurrence avec les employeurs d'autres villes pour attirer les talents.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi dans le domaine de la technologie de l'information a augmenté considérablement en Nouvelle-Écosse au cours des dernières années. Ainsi, un grand nombre des postes vacants dans cette profession proviennent de la croissance de l'emploi. La majorité des postes sont dans la région de Halifax.

  • Les perspectives d'emploi de cette profession devraient continuer d'être favorables. Dans certaines régions de la Nouvelle-Écosse, où il n'y a pas suffisamment de candidats qualifiés, les employeurs recrutent des employés d'autres provinces.

  • Les nouveaux diplômés des programmes de sciences informatiques devraient pouvoir trouver du travail assez facilement, même sans avoir beaucoup d'expérience. Détenir une maîtrise est un attribut.
CNP 2174 Programmeurs/programmeuses et développeurs/développeuses en médias interactifs

 

CNP 2174: Programmeurs/programmeuses et développeurs/développeuses en médias interactifs

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 3 000 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de conception de systèmes informatiques (58 %), les industries de l'information et de la culture (12 %) et le commerce de détail (3 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Relativement peu de travailleurs dans cette profession ont été licenciés en raison de la COVID-19. De nombreux employés ont pu faire la transition vers le télétravail ou vers des espaces de travail adaptés pour répondre aux exigences d'éloignement social.

  • Grâce à l'adoption généralisée du travail à distance, les demandeurs d'emploi de la Nouvelle-Écosse peuvent davantage postuler à des emplois auprès d'employeurs d'autres provinces (et vice versa), ce qui augmente les possibilités d'emploi. Cette tendance pourrait exercer une pression à la hausse sur les salaires dans les régions de la province où les entreprises locales sont maintenant en concurrence avec les employeurs d'autres villes pour attirer les talents.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi dans le domaine de la technologie de l'information a augmenté considérablement en Nouvelle-Écosse au cours des dernières années. Ainsi, un grand nombre des postes vacants dans cette profession proviennent de la croissance de l'emploi, et les employeurs indiquent régulièrement avoir des difficultés d'embauche. La majorité des postes sont dans la région de Halifax.

  • Les perspectives d'emploi ont été favorables ces dernières années, et il y a de bonnes raisons de croire que cette tendance se maintiendra.

  • Les demandeurs d'emploi ayant plus d'expérience, ainsi que beaucoup de compétences précises ou de pointe auront de meilleures chances de trouver du travail. Avoir participé à un programme coopératif est aussi un atout pour les nouveaux diplômés.
CNP 2273 Officiers/officières de pont du transport par voies navigables

 

CNP 2273: Officiers/officières de pont du transport par voies navigables

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 450 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi comprennent l'administration publique fédérale (43 %), les autres industries du transport (36 %), et les activités de soutien au transport (7 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Cette profession n'a pas subi de licenciements massifs en raison de la pandémie. La plupart des officiers de pont travaillent sur des navires de charge ou des traversiers interprovinciaux, ou sont embauchés par des organismes du gouvernement fédéral, comme la Garde côtière, qui ont maintenu leurs activités pendant la pandémie. Certains expéditeurs de fret ont peut-être eu moins besoin d'officiers de pont tout au long de 2020 puisque le nombre de conteneurs qui ont transité par le port de Halifax a quelque peu diminué.

  • Les officiers de pont qui travaillent pour des entreprises qui fournissent des services à l'industrie pétrolière extracôtière de l'Atlantique peuvent avoir été licenciés, comme les bas prix du pétrole ont entraîné l'annulation ou le report de certains projets prévus.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Cette profession est de taille relativement modeste, et on ne s'attend à aucune augmentation ou diminution importante de l'emploi total.

  • La plupart des travailleurs de cette profession approchent l'âge de la retraite. L'attrition sera la principale source de postes vacants.

  • Les employeurs éprouvent parfois de la difficulté à trouver des demandeurs d'emploi locaux pour pourvoir à des postes et embauchent des travailleurs de l'extérieur de la Nouvelle-Écosse.
CNP 2282 Agents/agentes de soutien aux utilisateurs

 

CNP 2282: Agents/agentes de soutien aux utilisateurs

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 2 250 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de conception de systèmes informatiques (23 %), les services d'affaires (21 %) et les autres magasins de détail (8 %).

  • De nombreux employeurs établis en Nouvelle-Écosse se spécialisent en soutien à la clientèle en lien avec l'industrie de la technologie de l'information en croissance de la province.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Relativement peu d'agents de soutien aux utilisateurs ont été licenciés en raison de la COVID-19. De nombreux employés ont pu faire la transition vers le télétravail ou vers des espaces de travail adaptés pour répondre aux exigences d'éloignement social. Certains employés de cette profession étaient déjà autorisés à travailler à distance avant la pandémie.

  • Il y a eu une augmentation de l'embauche à distance en Nouvelle-Écosse par des entreprises de commerce électronique et de centres de contact en ligne dont le siège social se trouve dans d'autres provinces ou pays. Ces postes pourraient convenir à des travailleurs de commerce de détail et de services de restauration, car ils ont de l'expérience en service à la clientèle.

  • Certains employeurs à distance qui embauchent des travailleurs dans la province paient considérablement plus que le salaire courant dans cette région. Cette tendance peut exercer une pression à la hausse sur les salaires chez les employeurs locaux qui sont maintenant en concurrence avec des entreprises situées dans des régions où les salaires sont plus élevés.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi dans cette profession a été relativement stable ces dernières années, et la plupart des possibilités d'emploi proviennent du roulement du personnel. Toutefois, la croissance de l'embauche à distance pourrait mener à une augmentation notable dans le nombre d'agents de soutien aux utilisateurs.

  • On encourage les demandeurs d'emploi à se renseigner sur la réputation des employeurs à distance avant d'accepter un poste.

  • Le bilinguisme pourrait améliorer les chances des demandeurs d'emploi, surtout pour les postes gouvernementaux.
3 - Secteur de la santé

Il y avait 45 850 travailleurs dans le secteur de la santé en Nouvelle-Écosse en 2019, ce qui représente près d'un dixième de la main-d'œuvre provinciale. Il y avait une forte demande pour un grand nombre des professions de cette catégorie avant la COVID-19, et la pandémie a seulement renforcé cette tendance. L'emploi dans certaines professions a augmenté cette année, comme le gouvernement provincial a mis en place des réseaux de dépistage et de traçage du virus. Certains établissements de soins de longue durée ont également embauché du personnel supplémentaire pour couvrir le nombre accru d'absences attendues quand les travailleurs avec des symptômes devaient s'isoler. Les emplois dans cette catégorie professionnelle comportent un risque intrinsèquement plus élevé à la santé personnelle; pendant la première vague, plusieurs douzaines de travailleurs ont contracté le virus après y avoir été exposés au travail. D'autres se sont épuisés à prendre en charge le travail de collègues absents et à faire le travail supplémentaire associé aux exigences accrues en matière de désinfection. Au-delà de la pandémie, des grandes tendances influant sur cette catégorie professionnelle sont les besoins de la population vieillissante, la transition vers des soins primaires concertés ainsi que la popularité croissante des soins à domicile.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou pour lesquelles il y a une forte demande.

CNP 3012 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées

 

CNP 3012: Infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 11 100 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les hôpitaux (75 %), les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (11 %) et les services de soins de santé ambulatoires (9 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La demande d'infirmiers a augmenté en raison de la pandémie. Un grand nombre de ces postes supplémentaires résultent du dépistage de la COVID-19 et de la recherche des contacts.

  • En mars, des douzaines d'infirmiers ont été embauchés pour la centrale d'appels d´information sur la santé (811), dont certains qui étaient en retraite. En septembre, l'autorité sanitaire provinciale a créé 100 postes supplémentaires pour appuyer la recherche des contacts.

  • De nombreuses tâches des infirmiers ont changé à cause de la pandémie. Les volumes de travail étaient variables pour ceux employés dans les hôpitaux, les procédures non urgentes ayant été annulées au printemps en vue d'un afflux de patients atteints de la COVID-19. Il y a eu plusieurs personnes hospitalisées pendant la première vague de cas, mais le nombre de patients atteints de la COVID-19 n'a pas mis la pression qu'on craignait sur le personnel et les ressources des hôpitaux.

  • Certains infirmiers ont contracté la COVID-19 en raison de l'exposition en milieu de travail, particulièrement dans les établissements de soins de longue durée. D'autres se sont volontairement isolés des membres de leur famille pour réduire le risque de transmission accidentelle du virus.

  • Certains centres de contact en ligne privés (sans lien au système de santé publique provincial) embauchent des infirmières à distance pour doter des services de télésanté.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • En général, la demande d'infirmiers autorisés en Nouvelle-Écosse est forte, notamment en raison des besoins d'une population vieillissante. Parallèlement, la croissance de l'emploi total dans les hôpitaux et les foyers de soins de longue durée est parfois limitée par des contraintes budgétaires.

  • De nombreux infirmiers au chômage trouvent un emploi facilement, y compris les nouveaux diplômés. Toutefois, ceux ayant moins d'expérience pourvoiront possiblement des postes occasionnels d'abord, et ne trouveront pas nécessairement tout de suite un poste dans leur branche préférée de la médecine.

  • Au cours des dernières années, certaines régions rurales ont été confrontées à une pénurie d'infirmiers suffisamment grave pour nuire à la prestation de services et inciter le recrutement à l'extérieur de la province. Les demandeurs d'emploi qui sont prêts à déménager pourraient avoir de meilleures perspectives d'emploi.

  • Les cliniques de soins concertés emploient un nombre croissant d'infirmiers autorisés. Dans ces cliniques, les infirmiers travaillent aux côtés de différents professionnels de la santé et médecins pour fournir des soins primaires.
CNP 3233 Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires

 

CNP 3233: Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 2 750 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les hôpitaux (56 %), les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (31 %) et les services de soins de santé ambulatoires (10 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La demande d'infirmiers auxiliaires autorisés, qui était déjà forte, a augmenté en raison de la pandémie.

  • Lors des éclosions dans les foyers de soins de longue durée, des conditions de pénurie sont survenues car certains infirmiers auxiliaires ont été obligés de s'isoler. On a signalé des cas d'épuisement, alors que les employés restants ont dû couvrir les quarts de travail de leurs collègues absents et gérer des tâches supplémentaires et le stress associé au traitement de patients atteints de la COVID-19.

  • Certains infirmiers auxiliaires autorisés travaillent à différents foyers de soins de longue durée et hôpitaux. Pendant les éclosions, l'objectif est de limiter cette pratique le plus possible afin d'éviter la propagation de la COVID-19 entre les installations. Restreindre les infirmiers auxiliaires autorisés à une seule installation augmente le nombre de travailleurs nécessaires, ce qui aggrave la pénurie existante.

  • En plus de l'augmentation de la charge de travail et des changements aux tâches, la pandémie a eu des répercussions sur la vie personnelle de certains infirmiers auxiliaires autorisés. Beaucoup d'entre eux ont choisi de s'isoler des personnes avec lesquelles ils habitaient, afin d'éviter de propager le virus de leur lieu de travail aux membres de leur famille. Certains infirmiers auxiliaires autorisés ont contracté la COVID-19 après y avoir été exposés au travail.

  • Certains centres de contact en ligne privés (sans lien au système de santé publique provincial) embauchent des infirmiers auxiliaires autorisés à distance pour doter des services de télésanté.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La demande pour des infirmiers auxiliaires autorisés était déjà importante avant la pandémie. Ceux qui cherchent un emploi dans cette profession ne devraient pas avoir de difficultés à en trouver un.

  • L'éventail des fonctions des infirmiers auxiliaires autorisés s'est élargi en raison des contraintes budgétaires liées aux soins de santé et aux soins de longue durée, ainsi que de la pénurie d'autres types de praticiens de la santé. De nombreux infirmiers auxiliaires autorisés syndiqués ont reçu une augmentation salariale rétroactive de 12 % car ils avaient effectué des tâches au-dessus de leur échelon de rémunération pendant plusieurs années.

  • La plupart des infirmiers auxiliaires autorisés travaillent dans des hôpitaux, mais une grande partie des possibilités d'emploi se trouvent dans les cliniques de soins concertés et les établissements de soins de longue durée.
CNP 3236 Massothérapeutes

 

CNP 3236: Massothérapeutes

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 350 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de soins de santé ambulatoires (90 %), les services personnels et les services de buanderie (6 %) ainsi que les arts, le divertissement et les loisirs (3 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De mars à juin, l'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé a obligé de nombreux massothérapeutes d'arrêter de pratiquer. Depuis la réouverture, les massothérapeutes doivent se conformer à des pratiques de désinfection accrues et à d'autres protocoles pour réduire la probabilité de propager la COVID-19.

  • Ils signalent une demande de services accrue pendant la pandémie. Cela peut être dû en partie aux défis ergonomiques rencontrés par ceux qui ont commencé à travailler à domicile. Les massothérapeutes pourraient être appelés à travailler des heures supplémentaires en raison d'une demande croissante et d'un temps d'attente qui augmente, ce qui pourrait mener à l'épuisement.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi dans cette profession sont favorables. La population vieillissante et la croissance de la couverture médicale privée pourraient contribuer à l'augmentation de la demande pour des services de massothérapie.

  • Une pénurie de massothérapeutes a été relevée dans les régions rurales; les demandeurs d'emploi peuvent donc améliorer leurs perspectives d'emploi en étant prêts à déménager s'ils sont retenus pour un poste.

  • Le roulement du personnel est à l'origine d'un grand nombre des postes vacants. La nature physiquement exigeante du travail cause des problèmes ergonomiques à de nombreux massothérapeutes au cours des 10 premières années de pratiques, et ceux-ci changent alors de carrière.

  • Les massothérapeutes bénéficient de l'acquisition de nouvelles connaissances et de techniques complémentaires pour élargir la portée de leurs services.
CNP 3413 Aides-infirmiers/aides-infirmières, aides-soignants/aides-soignantes et préposés/préposées aux bénéficiaires

 

CNP 3413: Aides-infirmiers/aides-infirmières, aides-soignants/aides-soignantes et préposés/préposées aux bénéficiaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 10 800 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (58 %), les hôpitaux (15 %) et les services de soins de santé ambulatoires (11 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La demande pour cette profession a augmenté en raison de la pandémie.

  • Lors des éclosions dans les foyers de soins de longue durée, des conditions de pénurie sont survenues car certains assistants en soins continus ont été obligés de s'isoler. Les cas d'épuisement ont augmenté, comme les autres employés ont dû couvrir les quarts de travail de leurs collègues, en plus de gérer les tâches supplémentaires ainsi que le stress associé au traitement de patients atteints de la COVID-19.

  • Certains assistants en soins continus travaillent à différents foyers de soins de longue durée et hôpitaux. Pendant les éclosions, l'objectif est de limiter cette pratique le plus possible afin d'éviter la propagation de la COVID-19 entre les installations. Restreindre les assistants en soins continus à une seule installation augmente le nombre de travailleurs nécessaires, ce qui aggrave la pénurie existante.

  • En plus de l'augmentation de la charge de travail et des changements aux tâches, la pandémie a eu des répercussions sur la vie personnelle de certains assistants en soins continus. Beaucoup d'entre eux ont choisi de s'isoler des personnes avec lesquelles ils habitaient, afin d'éviter de propager le virus de leur lieu de travail aux membres de leur famille. On rapporte que certains assistants en soins continus ont contracté la COVID-19 après y avoir été exposés au travail.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Il y avait déjà une forte demande pour des assistants en soins continus avant la pandémie. Les demandeurs d'emploi de cette profession ne devraient pas avoir de difficulté à trouver un emploi, puisqu'il y a habituellement un grand nombre de postes vacants.

  • Certains postes sont vacants en raison du roulement du personnel occasionné par la nature physiquement exigeante de cette profession couplée à des salaires relativement faibles.

  • La majorité des assistants en soins continus travaillent dans des établissements de soins de longue durée. La popularité croissante des soins à domicile a également fait augmenter considérablement la demande pour cette profession.
4 - Enseignement, droit et services sociaux, communautaires et gouvernementaux

En 2019, le secteur de l'enseignement, du droit et des services sociaux, communautaires et gouvernementaux comptait 53 800 travailleurs en Nouvelle-Écosse, soit 11,5 % de la main d'œuvre. Les licenciements ont été moins fréquents dans cette catégorie professionnelle que dans d'autres, mais les rôles et responsabilités de nombreux travailleurs ont été fortement perturbés par la pandémie. Les garderies ont été fermées temporairement pendant la première vague de cas, et ont accueilli moins d'enfants après leur réouverture. À la fermeture des écoles publiques au printemps, les enseignants aux niveaux primaire et secondaire ont fait la transition vers un format d'enseignement en ligne limité; de nombreux employés de soutien scolaire n'ont alors pas pu effectuer leurs tâchées régulières. Les universités ont licencié le personnel enseignant et les assistants de recherche à temps partiel en prévision d'une baisse des revenus découlant des frais de scolarité. Le système judiciaire était mal préparé à faire la transition vers des séances virtuelles, ce qui a mené à un arriéré de procès et à des changements à des processus suivis depuis longtemps afin de se conformer aux exigences d'éloignement physique. La disponibilité d'emplois au sein de nombreuses professions dans ce groupe est assujettie aux dépenses gouvernementales – qui sont susceptibles d'être plutôt restreintes aux cours des prochaines années car les gouvernements chercheront à équilibrer leurs budgets après la pandémie.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou pour lesquelles il y a une forte demande.

CNP 4012 Assistants/assistantes d'enseignement et de recherche au niveau postsecondaire

 

CNP 4012: Assistants/assistantes d'enseignement et de recherche au niveau postsecondaire

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 2 500 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les universités (93 %), les collèges communautaires (3 %), et les autres écoles et établissements de formation (2 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les établissements postsecondaires ont licencié des assistants d'enseignements et de recherche en raison de la diminution d'étudiants et d'activités sur les campus physiques en mars.

  • Les universités ont anticipé une réduction des inscriptions, ce qui a entraîné des défis budgétaires. Certains établissements ont donc licencié du personnel enseignant à temps partiel et occasionnel, et les professeurs à temps plein ont dû se partager le nombre réduit de cours offerts.

  • À l'avenir, un rebond du nombre d'assistants d'enseignement dépendra fortement du nombre d'inscriptions et de la reprise de l'enseignement sur campus.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi dans cette profession était relativement stable avant la pandémie, et avait habituellement lieu après l'inscription et la prise de cours à une université. La disponibilité des fonds de recherche est également un facteur déterminant de la demande pour cette profession.

  • Ce poste est généralement occupé par des étudiants des cycles supérieurs, et un grand pourcentage d'entre eux travaillent à temps partiel ou seulement une partie de l'année.
CNP 4152 Travailleurs sociaux/travailleuses sociales

 

CNP 4152: Travailleurs sociaux/travailleuses sociales

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 750 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont l'assistance sociale (29 %), les administrations publiques provinciales et territoriales (26 %) et les hôpitaux (20 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Peu de travailleurs sociaux ont été licenciés en raison de la COVID-19. La demande de nombreux services fournis par cette catégorie professionnelle est restée stable ou a augmenté en raison de la pandémie.

  • Les travailleurs sociaux qui servaient des clients au bureau ou qui faisaient des visites à domicile ont été encouragés à faire la transition vers des réunions virtuelles ou téléphoniques autant que possible.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La demande de travailleurs sociaux est forte en général. Le nombre de rôles pour cette catégorie professionnelle est en augmentation en raison de différents facteurs : services accrus pour les vétérans, besoins croissants d'une population vieillissante, importance accrue accordée à la santé mentale et aux besoins psychologiques des jeunes.

  • Un grand nombre des postes vacants sont dus au roulement du personnel, en raison de la lourde charge de travail, d'un environnement de travail stressant, et de l'épuisement du personnel. Beaucoup des nouveaux arrivants à cette profession occupent des rôles axés sur le bien-être de l'enfance avant de faire la transition vers d'autres domaines.
CNP 4214 Éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance

 

CNP 4214: Éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 4 600 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont l'aide sociale (88 %), les écoles primaires et secondaires (7 %) ainsi que les organisations religieuses, les organismes de subvention, les organisations civiques, professionnelles et similaires (1 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • En mars, les garderies ont été fermées par le gouvernement provincial pour limiter la propagation de la COVID-19. De nombreux éducateurs de la petite enfance (EPE) ont été licenciés, et les programmes de formation ont été suspendus pour éviter d'ajouter inutilement au nombre de chômeurs à la recherche d'un emploi.

  • Les garderies ont ensuite été autorisées à rouvrir, mais les inscriptions ont été lentes à rebondir pour diverses raisons, ce qui a créé des problèmes de revenus pour certains opérateurs. Certains ont choisi de tout arrêter, en licenciant définitivement du personnel.

  • Dans certaines régions de la province, les garderies qui sont restées en activité se sont heurtées à une pénurie d'EPE certifiés pour pourvoir les postes vacants. Le besoin de substituts est plus important que d'habitude, car le personnel régulier doit rester chez lui s'il présente des symptômes de la COVID-19. Dans certains cas, l'embauche peut réduire cette pénurie.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le lancement pluriannuel du programme de prématernelle du gouvernement provincial s'est terminé à l'automne 2020. Ce programme emploie 850 éducateurs de la petite enfance (EPE), ce qui augmente la demande globale. La création du programme a également donné lieu à des possibilités d'emploi dans le secteur privé, alors que certains employés de garderie sont passés au programme de prématernelle public.

  • Il y a généralement un grand nombre de postes vacants dans cette profession, avec des possibilités d'emploi partout dans la province. Cela s'explique en partie par un taux de roulement du personnel élevé chez les éducateurs de la petite enfance.
CNP 4412 Aides familiaux résidents/aides familiales résidentes, aides de maintien à domicile et personnel assimilé

 

CNP 4412: Aides familiaux résidents/aides familiales résidentes, aides de maintien à domicile et personnel assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 2 300 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont l'assistance sociale (40 %), les services de soins de santé ambulatoires (21 %) et les résidences privées (18 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De nombreux aides familiaux résidents ont été licenciés ou étaient au chômage pendant la première vague de cas de COVID-19. Certains de ceux qui fournissaient des services non essentiels aux clients ont choisir de réduire ou de suspendre les visites pour limiter la propagation du virus aux personnes vulnérables.

  • Certains aides familiaux résidents ont contracté la COVID-19 pendant l'exécution de leurs fonctions, ce qui a mené à une pénurie de travailleurs pour répondre aux besoins de la clientèle.

  • Les exigences accrues en matière de désinfection et d'éloignement physique ont quelque peu modifié les tâches effectuées par les aides familiaux résidents.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi des aides familiaux résidents sont favorables. Il y a habituellement un grand nombre d'offres d'emploi par rapport au nombre de personnes employées dans cette profession.

  • La population vieillissante et la préférence croissante pour des services de santé à domicile ont augmenté la demande à l'égard d'aides familiaux résidents en général.
CNP 4413 Aides-enseignants/aides-enseignantes aux niveaux primaire et secondaire

 

CNP 4413: Aides-enseignants/aides-enseignantes aux niveaux primaire et secondaire

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 4 000 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les écoles primaires et secondaires (99 %) représentent la principale industrie d'emploi.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Un grand nombre d'aides-enseignants ont été licenciés lorsque les écoles ont fermé en mars. Lorsque l'enseignement a repris de façon limitée en ligne au printemps, les aides-enseignants n'ont pas repris leurs fonctions habituelles. Toutefois, lorsque les écoles ont rouvert en présentiel en septembre, les travailleurs de cette profession sont retournés au travail.

  • Le gouvernement provincial embauche habituellement les aides-enseignants avant le début de l'année scolaire. Toutefois, une deuxième vague de recrutement a eu lieu plus tard à l'automne 2020 pour répondre aux besoins uniques créés par la fermeture des écoles au printemps.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi de cette profession sont passables depuis quelques années. La croissance de l'emploi est largement déterminée par les priorités et par l'affectation des ressources du système scolaire public provincial.

  • Depuis 2018, le nombre de travailleurs dans cette profession a légèrement augmenté grâce à un financement supplémentaire pour le soutien scolaire. Pendant la première de deux vagues de recrutement en 2020, 85 personnes ont été ajoutées au personnel de soutien dans les écoles primaires et secondaires. Le ministère de l'Éducation provincial a indiqué que les effectifs actuels sont suffisants pour le reste de l'année scolaire 2020-2021, alors il est peu probable qu'il y ait d'autres embauches avant au moins septembre 2021.
5 - Arts, culture, sports et loisirs

Les arts, la culture, les sports et les loisirs étaient la plus petite catégorie professionnelle en 2019, avec 10 900 travailleurs. De nombreuses professions de ce groupe ont été gravement touchées par la COVID-19. Pour les artistes créatifs et ceux des arts de la scène, les exigences d'éloignement physique et les restrictions sur les tailles des rassemblements empêchent un public suffisamment important pour générer des revenus adéquats. Ces règles ont également créé des difficultés pour certaines professions se rapportant aux programmes et aux événements athlétiques. Pour de nombreux travailleurs de cette catégorie, les touristes – et le grand nombre de festivals d'été qui les accueillent – sont une source de revenus importante. Un déclin majeur du nombre de visiteurs de l'extérieur de la province cette année a mené à l'annulation de nombreux grands événements. Les restrictions de voyage ont également causé un ralentissement dans le secteur du film et de la télévision, comme de nombreux travailleurs proviennent de l'extérieur de la province; toutefois, cette tendance a été renversée plus tard dans l'été. La reprise de cette catégorie professionnelle dépendra en grande partie de la levée des limites concernant la taille des rassemblements et de l'état de la saison touristique en 2021.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou pour lesquelles il y a une forte demande.

CNP 5131 Producteurs/productrices, réalisateurs/réalisatrices, chorégraphes et personnel assimilé

 

CNP 5131: Producteurs/productrices, réalisateurs/réalisatrices, chorégraphes et personnel assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 650 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les industries de l'information et de la culture (65 %), les arts, le divertissement et les loisirs (18 %), ainsi que les administrations publiques provinciales et territoriales (3 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les industries du théâtre et du film ont vu leurs activités être gravement limitées au début de la pandémie.

  • Afin de se conformer aux règles d'éloignement physique, les théâtres ont dû réduire considérablement la taille de leur public, limitant ainsi leur capacité à générer des revenus. De nombreux théâtres ont choisi de rester fermés tant que cette réglementation est en vigueur. Les employés de plateau, qui auraient autrement travaillé, n'ont donc pas pu générer de revenus.

  • L'introduction de restrictions de voyage a créé une accalmie dans l'industrie cinématographique et télévisuelle. Toutefois, plusieurs projets étaient en cours à la fin de l'été avec des travailleurs de l'extérieur de la province qui s'étaient isolés avant de commencer la production. On spécule dans l'industrie que des équipes de tournage ont été attirées par la sécurité relative du faible nombre de cas dans cette province.

  • Certains types de travailleurs dans cette catégorie professionnelle, comme ceux qui participent à la production radio ou à la conception de jeux vidéo, ont été moins touchés par l'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Cette profession est de taille relativement modeste et est fortement touchée par les changements aux conditions de l'industrie, comme le financement des arts ou le nombre de productions télévisuelles et cinématographiques actives dans la province. Dans l'industrie cinématographique, un apport important de projets a le potentiel d'absorber le faible nombre de spécialistes en production.

  • Les perspectives d'emploi ont été généralement mauvaises les dernières années, même s'il y a eu des exceptions. Avant la pandémie, un engouement accru dans les productions théâtrales dans certaines communautés a favorisé des possibilités d'emploi plus régulières que d'habitude.
CNP 5133 Musiciens/musiciennes et chanteurs/chanteuses

 

CNP 5133: Musiciens/musiciennes et chanteurs/chanteuses

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 650 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les arts, le divertissement et les loisirs (47 %), les autres écoles et établissements de formation (36 %) ainsi que l'administration publique fédérale (4 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Cette profession est composée d'un mélange de musiciens, de chanteurs et de professeurs de musique. Les exigences d'éloignement physique empêchent la plupart des salles de diffuser leur programmation de façon normale; les artistes ont donc moins d'occasions de générer des revenus par des prestations en direct. Certains musiciens ont toutefois pu se produire dans de plus petites salles ou par le biais de la diffusion en direct.

  • Les professeurs de musique s'en sortent un peu mieux, comme les restrictions actuelles permettent les cours privés et en petits groupes. Certains professeurs de musique offrent aussi des cours virtuels, ce qui a permis de rendre les cours de musique accessibles à plus de gens, à une période où davantage de personnes s'adonnent à la musique comme passe-temps.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi dans cette catégorie professionnelle ont été mauvaises ces dernières années. La plupart des travailleurs sont indépendants et ne travaillent pas à temps plein ou toute l'année.

  • Les musiciens peuvent améliorer leurs chances de travailler en étant disposés à se déplacer dans toute la province pour saisir les occasions qui se présentent.

  • Malgré des perspectives normalement mauvaises, certains postes peuvent parfois être difficiles à pourvoir en raison de la petite taille de la catégorie professionnelle et de la spécialisation des travailleurs dans un certain type d'instrument ou genre de musique.
CNP 5241 Designers graphiques et illustrateurs/illustratrices

 

CNP 5241: Designers graphiques et illustrateurs/illustratrices

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 950 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services d'architecture, d'ingénierie et de conception (36 %), les industries de l'information et de la culture (15 %), et les services de conception de systèmes informatiques (8 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Certains designers graphiques ont été licenciés en raison de la pandémie. La demande pour certains services fournis par cette profession – comme la publicité – a été touchée par les fermetures et les pertes de revenus de certaines industries.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi des designers graphiques et des illustrateurs dépendent fortement de leur industrie ou de leur domaine d'expertise. Par exemple, la publicité imprimée a fortement diminué pendant la pandémie, ce qui a réduit le besoin de designers graphiques dans ce domaine.

  • Les perspectives d'emploi globales étaient considérées comme étant limitées ces dernières années, en partie en raison d'une concurrence accrue attribuable aux travailleurs à distance. De nombreux designers graphiques sont des travailleurs autonomes qui travaillent à contrat. Plusieurs demandeurs d'emploi pourraient se faire concurrence pour un seul poste de designer graphique à temps plein, afin d'être dans une situation moins précaire que le travail à la pige.

  • Ceux qui cherchent un emploi dans le secteur des jeux vidéo et de l'animation ont de meilleures perspectives d'emploi. Certains employeurs dans ces industries ont indiqué que des conditions favorables ont mené à une pénurie d'illustrateurs et d'animateurs.
CNP 5254 Animateurs/animatrices et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique

 

CNP 5254: Animateurs/animatrices et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 2 500 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les arts, les divertissements et les loisirs (58 %), les autres écoles et établissements de formation (12 %), ainsi que les universités (6 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Un grand pourcentage des travailleurs de cette profession a été temporairement licencié en raison de la COVID-19. Beaucoup de travailleurs sont retournés au travail après l'assouplissement des restrictions en juin, mais l'emploi n'est pas revenu aux niveaux d'avant la pandémie.

  • En mars, les salles de conditionnement physique et de sports ont dû fermer pour respecter l'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé, ce qui a mené à des licenciements massifs. À leur réouverture, ces installations ont dû se conformer aux exigences d'éloignement physique, qui peuvent réduire le nombre de personnes permis en général dans l'installation, ainsi que le nombre de participants aux activités de groupe. Par conséquent, ce ne sont pas tous les travailleurs de cette profession qui ont été réembauchés.

  • Dans cette catégorie, les responsables de programmes saisonniers ont également été fortement affectés par des pertes d'emploi. Par exemple, l'administration municipale de Halifax a licencié ou a refusé d'embaucher plusieurs centaines de travailleurs du secteur des loisirs pendant l'été 2020.

  • Les tâches et les responsabilités de la plupart des travailleurs de cette profession ont changé en raison de la COVID-19, principalement pour veiller au respect des exigences accrues en matière de désinfection.

  • En novembre 2020, les salles de conditionnement physique et de sports dans la région de Halifax ont dû fermer une deuxième fois, car il y avait de la transmission communautaire locale du virus.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Avant la pandémie, les perspectives d'emploi pour cette catégorie professionnelle étaient considérées comme étant passables. La demande d'emploi totale était appuyée par l'intérêt public en conditionnement physique et en santé, surtout à Halifax. La disponibilité de fonds publics pour la programmation peut aussi être un facteur déterminant des niveaux d'emploi.

  • Le roulement du personnel est la principale source d'occasions d'emploi dans cette profession. Les postes sont souvent à temps partiel, saisonniers, et occupés par des étudiants.

  • Selon le sport ou l'activité associé à un poste vacant, certaines qualifications ou expériences peuvent être un atout ou une exigence.
6 - Vente et services

Le secteur de la vente et des services est de loin la catégorie professionnelle la plus importante en Nouvelle-Écosse. Il y avait plus de 130 250 travailleurs dans cette catégorie en 2019, ce qui représente plus d'un quart de l'emploi provincial. Pendant la première vague de la pandémie, des dizaines de milliers d'employés de ce groupe ont été licenciés, alors que les salles à manger des restaurants et la plupart des magasins de détail non essentiels ont fermé. La reprise de l'emploi après la réouverture a été lente. De nombreux restaurants qui dépendent des revenus touristiques saisonniers ont eu de la difficulté à se remettre financièrement de la fermeture de deux mois et demi au printemps. Certains employeurs ont décidé ne pas réembaucher tout leur personnel d'avant la pandémie en raison de l'incertitude quant aux conditions opérationnelles des mois à venir. D'autres ont indiqué que la baisse des effectifs échappe à leur contrôle, car la COVID-19 semble avoir réduit le nombre de travailleurs disponibles pour certaines professions. Pour de nombreux employés de cette catégorie, les conditions ne sont toujours pas revenues à la normale; des semaines et des mois après leur réouverture, plusieurs magasins de détail et restaurants ont annoncé qu'ils fermaient définitivement. De plus, à la fin novembre, les salles à manger dans la région du grand Halifax ont dû fermer encore de façon temporaire en raison de la transmission communautaire du virus.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou pour lesquelles il y a une forte demande.

CNP 6322 Cuisiniers/cuisinières

 

CNP 6322: Cuisiniers/cuisinières

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 6 900 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et les débits de boissons (74 %), les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (6 %) et les hôpitaux (3 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Des milliers de cuisiniers ont été licenciés de mars à juin, pendant la fermeture exigée des salles à manger. Certains sont restés employés car les restaurants pouvaient continuer à offrir des plats à emporter et la livraison. Un grand nombre d'entre eux ont été réembauchés quand les salles à manger ont pu rouvrir, mais d'autres étaient encore au chômage à la fin de l'été.

  • En novembre 2020, les salles à manger dans la région de Halifax ont dû fermer une deuxième fois en raison de la transmission communautaire du virus. On s'attend à ce que cela mène à une augmentation temporaire du nombre de cuisiniers au chômage.

  • Malgré un nombre plus élevé de cuisiniers au chômage que d'habitude, les employeurs dans certaines régions de la province ont indiqué avoir de la difficulté à trouver des cuisiniers qualifiés. Un taux de roulement élevé dans cette profession peut aussi être problématique d'un point de vue de la prestation de services, compte tenu du temps consacré à la formation en milieu de travail des nouveaux employés.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Avant la pandémie de COVID-19, le nombre de travailleurs dans les services de restauration était en hausse depuis plusieurs années. La demande a augmenté avec la croissance de la population et des revenus, ainsi qu'avec la popularité grandissante des services de livraison d'aliments.

  • Certains restaurants rapportaient une pénurie de cuisiniers avant la pandémie. On constate généralement un grand nombre de postes vacants en raison d'un taux élevé de roulement du personnel. La baisse de la demande de cuisiniers pourrait persister après la pandémie, en raison de la fermeture définitive de certains restaurants.

  • À l'avenir, l'emploi dans cette profession sera lié à la santé de l'industrie des services de restauration dans son ensemble. De nombreux restaurants ont indiqué ne pas réussir à se remettre financièrement de la fermeture au printemps. Ceux qui dépendent normalement des revenus saisonniers de l'été ont été particulièrement touchés par le déclin du tourisme.
CNP 6421 Vendeurs/vendeuses - commerce de détail

 

CNP 6421: Vendeurs/vendeuses - commerce de détail

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 16 500 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi comprennent les autres magasins de détail (72 %), les magasins d'alimentation et de boissons (14 %) et le commerce de détail (3 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Au printemps, de nombreux magasins de détail non essentiels ont fermé car on a demandé aux consommateurs d'éviter les sorties non essentielles. Des milliers de vendeurs au détail ont été licenciés, ou leurs heures de travail ont été réduites à zéro.

  • La plupart des commerces de détail non essentiels ont depuis rouvert, mais sont soumis à des règlements portant sur l'éloignement physique, les taux d'occupation, et des procédures de désinfection accrues. Certains de ces commerces ont également choisi de réduire leurs heures d'ouverture, diminuant le nombre total de vendeurs nécessaires.

  • La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions différentes selon le type de commerce de détail. Par exemple, de nombreuses épiceries ont augmenté les quarts de travail ou ont embauché des employés supplémentaires au printemps, car les consommateurs faisaient des réserves en prévision d'un confinement possible. Certains vendeurs au détail essentiels ont bénéficié d'une augmentation de salaire temporaire pendant cette période.

  • À l'exception des vêtements et de l'essence, il y a eu redressement des ventes dans la plupart des types de commerce de la province en août. En comparaison, la reprise de l'emploi a été plus lente et reste bien en dessous des niveaux prépandémie. Certains employeurs ont également signalé qu'une pénurie de vendeurs au détail s'était installée ou aggravée pendant la pandémie.

  • En réaction à une diminution de la circulation piétonne et des touristes, certaines entreprises ont augmenté ou amélioré leurs options d'achat en ligne et de livraison.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • En général, le nombre de commerces de détail et d'employés a augmenté au fil du temps, parallèlement à une croissance de la population et des revenus. Toutefois, des changements récents - comme la popularité croissante du magasinage en ligne et des caisses en libre-service - pourraient diminuer la demande pour ce poste.

  • Le taux élevé de roulement du personnel est un des principaux créateurs de postes vacants dans cette profession. Dans certaines collectivités et dans certaines conditions économiques, le nombre de candidats qui postulent à des postes vacants peut être important, car les exigences en matière d'éducation et de compétences sont assez faibles.
CNP 6512 Barmans/barmaids

 

CNP 6512: Barmans/barmaids

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 850 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et les débits de boissons (69 %), les arts, les divertissements et les loisirs (11 %), ainsi que les organisations religieuses, les organismes de subvention, les organisations civiques, professionnelles et similaires (7 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De mars à juin, les salles à manger, les bars et les autres établissements servant des boissons ont reçu l'ordre de fermer. Les restaurants pouvaient continuer à offrir la livraison ou des repas à emporter, mais la plupart des barmans ont été licenciés pendant cette période.

  • En novembre 2020, les salles à manger dans la région de Halifax ont dû fermer une deuxième fois en raison de la transmission communautaire du virus. On s'attend à ce que cela mène à une augmentation temporaire du nombre de barmans au chômage.

  • De nombreux barmans ont été réembauchés quand on a permis la réouverture des bars et des salles à manger au début du mois de juin. Toutefois, les restrictions concernant les capacités d'occupation et l'éloignement physique diminuent souvent les revenus qu'un établissement peut générer, ce qui pourrait nuire au nombre d'employés à l'avenir.

  • Des employeurs dans certaines collectivités ont été confrontés à une pénurie de barmans et d'autres employés de restaurant, ce qui les a parfois obligés à réduire leurs heures d'ouverture.

  • En réponse à la COVID-19, le gouvernement provincial a assoupli les dispositions réglementaires sur la vente de boissons alcoolisées, afin de permettre la commande de boissons alcoolisées avec les plats à emporter. Certains établissements ont ainsi commencé à offrir des cocktails préparés à l'avance; des possibilités d'emploi pour les barmans seraient donc envisageables, même dans le cadre d'un modèle de plats à emporter.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Avant la pandémie de COVID-19, le nombre de travailleurs dans les services alimentaires était en hausse depuis plusieurs années. La demande a augmenté avec la croissance de la population et des revenus, ainsi qu'avec la popularité grandissante des services de livraison d'aliments.

  • Il y a habituellement des postes vacants en raison d'un taux de roulement du personnel élevé dans cette profession.

  • À l'avenir, l'emploi dans cette profession sera lié à la santé de l'industrie des services de restauration dans son ensemble. De nombreux restaurants ont indiqué ne pas réussir à se remettre financièrement de la fermeture au printemps. Ceux qui dépendent normalement des revenus saisonniers de l'été ont été particulièrement touchés par le déclin du tourisme.

  • Des possibilités d'emploi se présentent aussi en raison du roulement des établissements. Les défis posés par la pandémie ont entraîné la fermeture définitive de plusieurs bars et restaurants, mais il y a aussi eu beaucoup d'annonces de nouveaux établissements.
CNP 6513 Serveurs/serveuses d'aliments et de boissons

 

CNP 6513: Serveurs/serveuses d'aliments et de boissons

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 5 100 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et les débits de boissons (89 %), les arts, les divertissements et les loisirs (5 %), et les services d'hébergement (5 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De mars à juin, les salles à manger, les bars et les autres établissements servant des boissons ont reçu l'ordre de fermer. Les restaurants pouvaient continuer à offrir des plats à emporter et la livraison. Dans le cadre de ce modèle, la majorité des serveurs ont été licenciés, avec un personnel réduit restant pour effectuer les transactions de vente à emporter.

  • De nombreux serveurs ont été réembauchés quand les bars et les salles à manger ont pu rouvrir au début du mois de juin. Toutefois, les restrictions concernant les capacités d'occupation et l'éloignement physique diminuent souvent les revenus qu'un établissement peut générer, ce qui peut avoir une incidence négative sur le nombre d'employés.

  • En novembre 2020, les salles à manger dans la région de Halifax ont dû fermer une deuxième fois en raison de la transmission communautaire du virus. On s'attend à ce que cela mène à une augmentation temporaire du nombre de serveurs d'aliments et de boissons au chômage.

  • Des employeurs dans certaines collectivités ont été confrontés à une pénurie de serveurs et d'autres employés de restaurant, ce qui les a parfois obligés à réduire les heures d'ouverture.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Avant la pandémie de COVID-19, le nombre de travailleurs dans les services de restauration était en hausse depuis plusieurs années. La demande a augmenté avec la croissance de la population et des revenus, ainsi qu'avec la popularité grandissante des services de livraison d'aliments.

  • On constate généralement un grand nombre de postes vacants en raison d'un taux élevé de roulement du personnel dans cette profession. Certains employeurs ont fait état de difficultés occasionnelles à pourvoir des postes vacants.

  • À l'avenir, l'emploi dans cette profession sera lié à la santé de l'industrie des services de restauration dans son ensemble. De nombreux restaurants ont indiqué ne pas réussir à se remettre financièrement de la fermeture au printemps. Ceux qui dépendent normalement des revenus saisonniers de l'été ont été particulièrement touchés par le déclin du tourisme.

  • Des possibilités d'emploi se présentent aussi en raison du roulement des établissements. Les défis posés par la pandémie ont entraîné la fermeture définitive de plusieurs bars et restaurants, mais il y a aussi eu beaucoup d'annonces de nouveaux établissements.
CNP 6541 Agents/agentes de sécurité et personnel assimilé des services de sécurité

 

CNP 6541: Agents/agentes de sécurité et personnel assimilé des services de sécurité

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 2 950 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les autres services de gestion et d'administration (61 %), les administrations publiques locales, municipales, régionales, autochtones et autre (5 %), ainsi que l'administration publique fédérale (4 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La COVID-19 a eu des effets divers sur cette profession. La transition de nombreux travailleurs de locaux à bureaux au travail à distance, ainsi qu'une diminution de la fréquentation des bâtiments commerciaux et publics, ont diminué le besoin pour des agents de sécurité dans certains milieux.

  • À l'inverse, certains établissements de vente au détail ont embauché des agents de sécurité supplémentaires pour faire appliquer les règles liées à l'occupation et à l'éloignement physique. Le stress relatif et les difficultés associés à ces tâches, ainsi que le besoin immédiat de pourvoir ce type de poste, ont incité les employeurs à offrir des salaires bien au-delà de la normale pour cette profession.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Il ne semble pas y avoir d'augmentation ou de diminution nette de l'emploi dans cette profession au cours des dernières années, mais les progrès technologiques pourraient réduire le besoin d'agents de sécurité dans certains milieux.

  • Le taux élevé de roulement du personnel contribue grandement aux postes vacants dans cette profession.
CNP 6552 Autres préposés/autres préposées aux services d'information et aux services à la clientèle

 

CNP 6552: Autres préposés/autres préposées aux services d'information et aux services à la clientèle

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 6 250 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services d'affaires (37 %), les autres magasins de détail (19 %), et le commerce de gros (6 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les travailleurs de cette profession sont répartis dans une variété d'industries, qui ont toutes été touchées de façon différente par la pandémie. Par conséquent, l'effet de la COVID-19 dépend fortement de l'industrie et de l'employeur. Les licenciements ont été nombreux au printemps 2020, mais la baisse de l'emploi a été moins sévère que dans de nombreuses autres professions des services et de la vente.

  • Certains des travailleurs de cette profession qui occupaient des postes de vente au détail en contact avec le public (p. ex. commis au comptoir du service à la clientèle) ont été licenciés lors de la fermeture temporaire des magasins au printemps. D'autres peuvent avoir été touchés de façon continue par des fermetures de magasin définitives qui ont été annoncées de temps en temps tout au long de l'été et de l'automne.

  • Les centres d'appels, dont un grand nombre ont pu maintenir leurs activités pendant la pandémie, emploient une grande partie du personnel de cette profession. Ces travailleurs étaient moins susceptibles d'avoir été licenciés ou autrement touchés. Les centres d'appel desservant les industries les plus touchées, comme les compagnies aériennes, font toutefois exception.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le roulement du personnel est habituellement une source importante de possibilités d'emploi pour les représentants du service à la clientèle. Le nombre de postes vacants est moyen à élever, la plupart du temps.

  • L'emploi total dans cette profession dans les services d'affaires en Nouvelle-Écosse a tendance à fluctuer en fonction des ouvertures, des expansions ou des fermetures de centres d'appels. De tels événements emploient habituellement des centaines de travailleurs.

  • Même avant la pandémie, certains employeurs délaissaient le travail au bureau au profit du travail à distance. Des employeurs qui n'ont pas de bureaux physiques en Nouvelle-Écosse pourraient également offrir des postes à distance.

  • Les travailleurs au détail de cette profession pourraient être soumis à des tendances plus générales de l'industrie. Le nombre de commerces de détail tend à augmenter parallèlement à la croissance de la population et des revenus, mais la demande pour certains rôles de service à la clientèle diminue lentement en raison de l'automatisation et de l'externalisation.
CNP 6611 Caissiers/caissières

 

CNP 6611: Caissiers/caissières

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 14 350 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les autres magasins de détail (48 %), les magasins d'alimentation et de boissons (33 %), et les services de restauration et les débits de boissons (14 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Au printemps, de nombreux magasins de détail non essentiels ont fermé car on a demandé aux consommateurs d'éviter les sorties non essentielles. Des milliers de caissiers ont été licenciés, ou leurs heures de travail ont été réduites à zéro.

  • La plupart des commerces de détail non essentiels ont depuis rouvert, mais sont soumis à des règlements portant sur l'éloignement physique, les taux d'occupation, et des procédures de désinfection accrues. Certains de ces commerces ont également choisi de réduire leurs heures d'ouverture, diminuant le nombre total de caissiers nécessaires.

  • La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions différentes selon le type de commerce de détail. Par exemple, de nombreuses épiceries ont augmenté les heures de travail ou ont embauché des employés supplémentaires au printemps, car les consommateurs faisaient des réserves en prévision d'un confinement possible. Certains caissiers au détail essentiels ont bénéficié d'une augmentation de salaire temporaire pendant cette période.

  • À l'exception des vêtements et de l'essence, il y avait eu redressement des ventes dans la plupart des types de commerce de détail de la province en août. En comparaison, la reprise de l'emploi a été plus lente et reste bien en dessous des niveaux prépandémie. Certains employeurs ont également signalé qu'une pénurie de caissiers s'était installée ou aggravée pendant la pandémie.

  • En réaction à une diminution des piétons et des touristes, certaines entreprises ont augmenté ou amélioré leurs options d'achat en ligne et de livraison.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • En général, le nombre de commerces de détail et d'employés a augmenté au fil du temps, parallèlement à une croissance de la population et des revenus. Toutefois, des changements récents – comme la popularité croissante du magasinage en ligne et des caisses en libre-service – pourraient réduire le besoin pour ce poste.

  • Le taux élevé de roulement du personnel est un des principaux moteurs de postes vacants dans cette profession. Les conditions de pénurie actuelles mises à part, le nombre de candidats qui postulent à des postes vacants peut parfois être important, car les exigences en matière d'éducation et de compétences sont assez faibles.
CNP 6711 Serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé

 

CNP 6711: Serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 11 000 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et les débits de boissons (74 %), les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (7 %) et les hôpitaux (6 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De mars à juin, les salles à manger, les bars et les autres établissements servant des boissons ont reçu l'ordre de fermer. Les restaurants pouvaient continuer à offrir des plats à emporter et la livraison. De nombreux serveurs au comptoir ont donc été licenciés.

  • En novembre 2020, les salles à manger dans la région de Halifax ont dû fermer une deuxième fois en raison de la transmission communautaire du virus. On s'attend à ce que cela mène à une augmentation temporaire du nombre de serveurs au comptoir au chômage.

  • Il y a beaucoup de serveurs au comptoir dans les établissements de type « à emporter » et « service au volant », qui étaient mieux positionnés pour s'adapter à la fermeture des salles à manger que les restaurants avec service aux tables. En conséquence, le pourcentage de travailleurs licenciés dans cette profession était légèrement inférieur à celui des autres professions de l'industrie de la restauration (comme les serveurs), plusieurs milliers de personnes ayant conservé leur emploi tout au long de la pandémie.

  • De nombreux serveurs au comptoir licenciés au début de la pandémie ont été réembauchés lorsque les bars et les salles à manger ont été autorisés à rouvrir au début du mois de juin. Toutefois, les restrictions concernant les capacités d'occupation et l'éloignement physique diminuent souvent les revenus qu'un établissement peut générer, ce qui peut avoir une incidence négative sur le nombre d'employés.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Avant la COVID-19, cette profession était caractérisée par un grand nombre de postes vacants, une forte croissance de l'emploi et des difficultés occasionnelles à pourvoir les postes.

  • Un roulement élevé contribue grandement aux possibilités d'emploi dans cette profession.

  • Cette profession est aussi courante dans les établissements de soins de longue durée, les écoles et les universités, ce qui favorise une stabilité d'emploi par rapport aux professions exclusives aux restaurants avec service aux tables.

  • À l'avenir, l'emploi dans cette profession sera lié à la santé de l'industrie des services de restauration dans son ensemble. De nombreux restaurants ont indiqué ne pas réussir à se remettre financièrement de la fermeture au printemps. Ceux qui dépendent normalement des revenus saisonniers de l'été ont été particulièrement touchés par le déclin du tourisme, et il y a encore un risque élevé que les restrictions de voyage demeureront en vigueur en 2021, ce qui ralentira ou empêchera une reprise complète.
CNP 6731 Préposés/préposées à l'entretien ménager et au nettoyage - travaux légers

 

CNP 6731: Préposés/préposées à l'entretien ménager et au nettoyage - travaux légers

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 6 400 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les serivces relatifs aux bâtiments (41 %), les hôpitaux (14 %) et les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (12 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Malgré la diminution de la fréquentation de certains immeubles et espaces de travail publics, ou même leur fermeture, les besoins accrus de désinfection pendant la pandémie semblent avoir mené à une augmentation nette de la demande de préposés au nettoyage partout dans la province. Une pénurie de préposés au nettoyage s'est installée, alors qu'une vague d'embauches a épuisé la main-d'œuvre disponible.

  • La demande pour cette profession dans les hôtels et les bureaux a diminué en raison, respectivement, de la baisse du taux d'occupation des touristes et de l'augmentation du nombre de personnes travaillant à domicile. Cependant, l'emploi a été stable pour les personnes travaillant dans les hôpitaux et autres édifices publics, dont les besoins de désinfection sont constants (voire accrus).

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Il y a habituellement plusieurs postes vacants pour cette profession en Nouvelle-Écosse, en raison d'un taux de roulement élevé.

  • Les employeurs ont parfois indiqué des difficultés à pourvoir des postes.

  • La popularité accrue de services d'économie du partage, comme Airbnb, pourrait représenter une nouvelle possibilité pour les préposés à l'entretien ménager et au nettoyage.

  • La fin éventuelle de la pandémie réduira probablement le besoin de désinfection aussi fréquente et répandue dans les endroits publics. Cela pourrait entraîner des licenciements pour les préposés à l'entretien ménager et au nettoyage. Toutefois, il pourrait y avoir des embauches à la réouverture des autres espaces publics et à l'augmentation de la fréquentation des établissements d'hébergement.
CNP 6741 Personnel de blanchisseries et d'établissements de nettoyage à sec et personnel assimilé

 

CNP 6741: Personnel de blanchisseries et d'établissements de nettoyage à sec et personnel assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 000 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi comprennent les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes (35 %), les services personnels et les services de buanderie (24 %) et les hôpitaux (18 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'industrie dans laquelle travaille une personne de cette profession détermine en grande partie si elle a été touchée ou non par la pandémie.

  • Les conditions de travail sont demeurées relativement stables pour les personnes qui travaillent dans les hôpitaux et les établissements de soins infirmiers.

  • Toutefois, celles qui travaillent dans l'industrie de l'hébergement et des nettoyeurs à sec commerciaux sont plus susceptibles d'avoir été licenciées où d'avoir eu leurs heures réduites en raison d'un déclin des taux d'occupation des hôtels. On ne s'attend pas à une reprise de cette profession avant l'assouplissement des restrictions de voyage.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • De façon générale, on constate une diminution des buanderies au fil du temps.

  • Il y a relativement peu d'offres d'emploi dans cette profession en raison de la petite taille de la catégorie professionnelle.

  • Les possibilités d'emploi qui se présenteront proviendront principalement de départs à la retraite.
7 - Métiers, transport, machinerie et domaines apparentés

En 2019, le secteur des métiers, du transport, de la machinerie et des domaines apparentés employait 64 000 personnes, ce qui représente un peu moins de 14 % de la main-d'œuvre. Pour de nombreuses professions de la construction de cette catégorie, la pandémie n'a pas été le facteur décisif des résultats du marché du travail cette année. Certains effets de l'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé ont été ressentis au printemps, lorsque l'éloignement physique et l'équipement de protection individuel ont été mis en place dans les sites de construction privés. Toutefois, une forte augmentation des activités de construction dans les secteurs résidentiel et non résidentiel a rapidement annulé les répercussions de la pandémie sur la demande. Pour les professions moins spécialisées de l'industrie de la construction, comme les charpentiers-menuisiers, les manœuvres, ainsi que les aides, les conditions sont solides à l'échelle de la province et devraient s'améliorer davantage en 2021. Les perspectives d'emploi pour les gens de métier spécialisés et les conducteurs d'équipement lourd dépendent surtout d'où ils habitent et des projets en cours dans leur région, mais un nombre plus élevé que d'habitude de projets routiers, de projets en soins de santé, et de projets du secteur privé créerait également une forte demande. Pour les travailleurs du transport, la pandémie a eu un effet un peu plus important : une pénurie préexistante de conducteurs de camion sur longue distance s'est aggravée en raison du risque accru d'être exposé au virus dans une autre province ou aux États-Unis.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou pour lesquelles il y a une forte demande.

CNP 7271 Charpentiers-menuisiers/charpentières-menuisières

 

CNP 7271: Charpentiers-menuisiers/charpentières-menuisières

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 3 350 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont la construction (85 %), la construction de navires et d'embarcations (2 %) et les autres magasins de détail (2 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Les charpentiers-menuisiers ont été modérément touchés au début de la pandémie, en mars. Les chantiers privés étaient soumis aux exigences d'éloignement physique, ce qui a entraîné la suspension des travaux sur certains projets et une incertitude généralisée au sujet de l'état de l'industrie de la construction au début de la période achalandée.

  • Des perturbations dans les chaînes d'approvisionnement ont causé une augmentation importante des prix des matériaux, ce qui a rendu certains projets prévus non rentables.

  • Ces événements ont mené à des licenciements temporaires, ce qui a nui à un grand pourcentage de cette catégorie professionnelle.

  • Un afflux de personnes emménageant dans la province, une hausse de l'intérêt dans les rénovations domiciliaires et un marché du logement exceptionnellement tendu ont donné un élan important aux activités de construction résidentielle. Cette tendance semble avoir dépassé les effets négatifs subis plus tôt dans la pandémie. Dans certaines régions de la province, la COVID-19 a aggravé une pénurie de charpentiers-menuisiers préexistante, comme certains d'entre eux ont décidé d'arrêter de travailler ou de prendre une retraite anticipée pour éviter d'être exposés au virus.

  • L'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé demeure en vigueur, alors certains charpentiers-menuisiers travaillent avec de l'équipement de protection individuelle.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi des charpentiers-menuisiers sont bonnes, grâce à la flambée actuelle de la demande. En plus d'une forte activité résidentielle, un certain nombre de projets non résidentiels ont absorbé presque toute l'offre de charpentiers-menuisiers dans ce secteur. Ces conditions favorables devraient persister au cours des prochaines années.

  • Le faible nombre de charpentiers-menuisiers disponibles pourrait exercer une pression à la hausse sur les salaires, puisque les entrepreneurs et les employeurs seront en concurrence pour des travailleurs de plus en plus rares.

  • Certains employeurs ont assoupli leurs exigences en réponse à la pénurie. Ce contexte d'embauche pourrait être favorable aux demandeurs d'emploi ayant moins d'expérience.
CNP 7321 Mécaniciens/mécaniciennes et réparateurs/réparatrices de véhicules automobiles, de camions et d'autobus

 

CNP 7321: Mécaniciens/mécaniciennes et réparateurs/réparatrices de véhicules automobiles, de camions et d'autobus

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 3 100 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont la réparation et l'entretien (40 %), les autres magasins de détail (34 %) et le commerce de gros (4 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De nombreux travailleurs de cette profession ont été licenciés au cours des premiers mois de la pandémie. Davantage de gens ont cessé de se déplacer pour aller au travail et ont plutôt fait du télétravail, car on a demandé aux Néo-Écossais d'arrêter les déplacements et les voyages non essentiels. Comme les kilomètres parcourus en voiture ont grandement diminué, moins de réparations étaient nécessaires, et les intervalles étaient plus longs entre les services d'entretien.

  • Certains employeurs ont profité de la période creuse pour enseigner de nouvelles compétences et technologies aux mécaniciens, y compris comment communiquer avec les clients de manière virtuelle.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi de cette profession demeurent favorables pour ceux qui ont des compétences et une certification en demande. Un taux de roulement élevé contribue parfois au nombre de postes vacants.

  • Ces dernières années, les progrès rapides en électronique, en dispositifs de sûreté et en conduite autonome ont mené à une courbe d'apprentissage plus raide, et un besoin accru de techniciens ayant des compétences spécialisées. Par conséquent, la demande est plus élevée pour les mécaniciens spécialisés Sceau rouge et ceux en mesure de faire l'entretien des technologies récentes que pour les autres.

  • Certains gros concessionnaires ont offert de la formation interne aux nouveaux employés en réaction à la pénurie de travailleurs qualifiés.
CNP 7452 Manutentionnaires

 

CNP 7452: Manutentionnaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 5 000 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les autres magasins de détail (24 %), le commerce de gros (18 %) et le transport par camion (10 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Un grand nombre de manutentionnaires ont été licenciés en raison de la pandémie. Beaucoup d'entre eux travaillent dans le commerce de détail et de gros; la combinaison des fermetures de magasins non essentiels et des perturbations de la chaîne d'approvisionnement a réduit la demande pour cette profession.

  • La reprise de l'emploi des manutentionnaires sera liée à la santé de l'industrie de la vente au détail et des chaînes d'approvisionnement en général.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Cette profession a des perspectives d'emploi passables. L'emploi total devrait demeurer stable ou diminuer légèrement, alors que la mécanisation réduit le besoin pour certains travailleurs. Il continuera toutefois d'avoir régulièrement des postes vacants en raison d'un taux de roulement élevé.

  • Il y a eu une forte concurrence entre les candidats pour certains postes vacants dans la région de Halifax. Cela pourrait s'expliquer par un nombre élevé de demandeurs d'emploi encore au chômage après les licenciements qui sont survenus plus tôt dans l'année.

  • Les perspectives sont un peu meilleures dans certaines régions où il peut y avoir une pénurie de main-d'œuvre prête à composer avec la nature physiquement exigeante du poste. Les demandeurs d'emploi peuvent améliorer leurs perspectives en ayant accès à un moyen de transport personnel et en étant prêts à se déplacer chez les employeurs dans ces régions.
CNP 7511 Conducteurs/conductrices de camions de transport

 

CNP 7511: Conducteurs/conductrices de camions de transport

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 5 750 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont le transport par camion (49 %), la construction (14 %) et le commerce de gros (8 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Au début de la pandémie, certains conducteurs de camions de transport ont été licenciés. Cependant, beaucoup d'entre eux ont été réembauchés au fur et à mesure de la réouverture de l'économie.

  • Dans l'ensemble, la COVID-19 a empiré une pénurie préexistante de conducteurs de camions de transport. Les longs parcours sont devenus moins attrayants, car ils demandent de conduire vers d'autres provinces ou aux États-Unis, où les préoccupations de contracter le virus sont plus importantes. Des longues files d'attente aux postes frontaliers ont également créé des problèmes de logistique pour certains conducteurs de camion. Ces facteurs en ont incité certains à essayer de passer plutôt à des itinéraires régionaux ou à changer de carrière tout simplement.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La demande de conducteurs de camion est très forte depuis quelques années. En plus de la croissance de l'emploi, un grand nombre de travailleurs de cette profession atteignent l'âge de la retraite, ce qui augmente fortement le nombre de postes vacants pour les remplacer. De nombreux employeurs ont indiqué avoir de la difficulté à pourvoir des postes avec des conducteurs qualifiés.

  • Ceux ayant un permis de classe 1, qui peuvent se déplacer aux États-Unis, et qui n'ont pas d'obstacle à obtenir de l'assurance ont les meilleures perspectives d'emploi.

  • Il y avait déjà une pénurie importante de camionneurs de longue distance avant les préoccupations associées au risque de contracter la COVID-19. Le mode de vie associé à ce secteur a eu un effet dissuasif sur les demandeurs d'emploi. Une meilleure logistique a réduit la distance que chaque conducteur doit parcourir.

  • La pénurie de conducteurs de camion a incité les employeurs à recruter des travailleurs parmi les groupes sous-représentés et à l'extérieur de la province, à augmenter les salaires, et à offrir des incitatifs (notamment le subventionnement des frais de scolarité).
CNP 7514 Chauffeurs-livreurs/chauffeuses-livreuses - services de livraison et de messagerie

 

CNP 7514: Chauffeurs-livreurs/chauffeuses-livreuses - services de livraison et de messagerie

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 300 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les autres magasins de détail (30 %), les services postaux, de messagerie et de messagers (28 %), et le commerce de gros (11 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Certains travailleurs de cette profession ont été licenciés en raison de la pandémie. Environ 30 % des chauffeurs-livreurs sont employés par des magasins de détail, dont un grand nombre étaient fermés pendant les mois de mars, d'avril et de mai, et ont licencié des employés.

  • D'autres emplois de ce groupe professionnel ont connu une croissance en raison de la COVID-19. Les salles à manger et les bars ont dû fermer pour respecter l'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé, ce qui a fait croître la popularité de la livraison de repas. Certaines entreprises ont été créées ou agrandies pour répondre à ce besoin, et certaines personnes ont cherché un emploi à temps partiel avec des organisations comme Uber Eats.

  • De même, les restrictions quant à la fréquentation des magasins ont incité les consommateurs à acheter des biens auprès de détaillants en ligne. Certaines entreprises d'expédition et services de messagerie ont été temporairement dépassées par l'augmentation de colis.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La popularité du magasinage en ligne et de la livraison de repas était en croissance avant la pandémie, ce qui avait généré de nouveaux postes de livraison.

  • Les perspectives d'emploi sont bonnes pour les demandeurs d'emploi qui envisagent cette profession. Les employeurs dans certaines régions ont indiqué avoir de la difficulté à pourvoir des postes, une tendance commune à d'autres emplois où le salaire est bas mais le travail physiquement exigeant.
CNP 7521 Conducteurs/conductrices d'équipement lourd (sauf les grues)

 

CNP 7521: Conducteurs/conductrices d'équipement lourd (sauf les grues)

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 2 800 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont la construction (67 %), l'extraction minière, l'exploitation en carrières et l'extraction de pétrole et de gaz (6 %), ainsi que les administrations publiques locales, municipales, régionales, autochtones et autre (3 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De nombreux conducteurs d'équipement lourd étaient au chômage en avril, ce qui indique que de nombreux licenciements temporaires ont eu lieu à la suite de l'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé. En juin, toutefois, beaucoup de ces travailleurs avaient été réembauchés.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Plusieurs grands projets de construction ont augmenté la demande pour des conducteurs d'équipement lourd. Il y a notamment quatre projets d'agrandissement de la route de la série 100 (élargissement à quatre voies et nouvelle construction) et le réaménagement des établissements de soins de santé à Halifax et au Cap Breton.

  • De plus, il y a quelques petits projets de construction d'hôpital et d'école en cours un peu partout dans la province ainsi que de construction de structures privées résidentielles et non résidentielles à plusieurs unités à Halifax.

  • Les perspectives d'emploi dans cette profession - qui sont déjà bonnes - devraient s'améliorer encore davantage à mesure que la demande continuera d'augmenter en 2021. Les employeurs devront se faire concurrence pour trouver des travailleurs dans des conditions de pénurie, ce qui sera avantageux pour les demandeurs d'emploi ayant moins d'expérience.
CNP 7534 Agents/agentes de piste dans le transport aérien

 

CNP 7534: Agents/agentes de piste dans le transport aérien

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 350 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont le transport aérien (73 %), les activités de soutien au transport (20 %) ainsi que les services postaux, de messagerie et de messagers (5 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Cette profession de taille modeste a été gravement touchée par la pandémie, avec une forte proportion de travailleurs licenciés. Contrairement à de nombreuses autres professions, les agents de piste dans le transport aérien n'ont pas été réembauchés en grand nombre depuis la réouverture de l'économie en juin.

  • En mars, le gouvernement fédéral a limité les vols internationaux à quatre aéroports, qui ne comprennent pas celui de Halifax. De plus, le maintien de l'exigence selon laquelle les voyageurs de l'extérieur de la région de l'Atlantique doivent s'isoler à leur arrivée en Nouvelle-Écosse, ainsi que les avis généraux contre les voyages non essentiels, ont causé un déclin extrême du nombre de passagers qui transite par les aéroports de Halifax et de Sydney.

  • En réponse à l'effondrement du nombre de passagers et des revenus, les compagnies aériennes ont annulé des vols et licencié des travailleurs dans la région.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Pendant la décennie avant la pandémie, le nombre de voyageurs aériens en Nouvelle-Écosse a augmenté en moyenne de 2 % par année, ce qui représentait une tendance positive pour les agents de piste dans le transport aérien ainsi que pour les autres employés des compagnies aériennes et des aéroports. L'introduction de vols de fruits de mer vivants à l'échelle internationale a également créé des possibilités d'emploi dans le secteur du fret.

  • Malgré les changements prometteurs dans les activités aéroportuaires, cette profession est de taille relativement modeste. Il n'y a donc pas souvent des postes vacants, et les possibilités pour les demandeurs d'emploi sont habituellement assez limitées.

  • L'annulation des vols régionaux pourrait avoir un impact durable sur la demande d'agents de piste. On ne sait pas si certains seront réembauchés, ni comment se fera la reprise dans le secteur du transport aérien en général après la pandémie.
CNP 7611 Aides de soutien des métiers et manoeuvres en construction

 

CNP 7611: Aides de soutien des métiers et manoeuvres en construction

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 4 000 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont la construction (81 %), les activités de soutien au transport (4 %) ainsi que l'extraction minière, l'exploitation en carrières et l'extraction de pétrole et de gaz (2 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Au début de la pandémie en mars, un grand nombre de travailleurs de cette profession ont été licenciés. Les chantiers privés étaient soumis aux restrictions liées à l'éloignement physique, ce qui a entraîné la suspension des travaux sur certains projets et une incertitude généralisée au sujet de l'état de l'industrie de la construction.

  • Des perturbations dans les chaînes d'approvisionnement ont causé une augmentation importante des prix des matériaux, ce qui a rendu certains projets prévus non rentables.

  • Un afflux de personnes emménageant dans la province, une hausse de l'intérêt dans les rénovations domiciliaires et un marché du logement exceptionnellement tendu ont favorisé un élan important aux activités de construction résidentielle. Cette tendance semble avoir dépassé les effets négatifs subis plus tôt dans la pandémie. Dans certaines régions de la province, la COVID-19 a aggravé une pénurie préexistante d'aides de soutien des métiers et de manœuvres en construction.

  • L'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé demeure en vigueur, alors certaines manœuvres travaillent avec de l'équipement de protection individuelle.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Comme pour les autres professions de l'industrie de la construction, il y a eu une augmentation de la demande d'aides et de manœuvres, qui devrait s'amplifier encore en 2021. Toutefois, cette profession compte un nombre assez important de chômeurs à la recherche d'un emploi; il pourrait donc être possible de satisfaire à cette demande.

  • Les employeurs ont fait part de difficultés à attirer et à retenir des manœuvres. Cette profession est physiquement exigeante et demande souvent de faire de longues heures de travail, ce qui mène à des taux de roulement et d'absentéisme élevés. Une personne capable de composer avec ces conditions et de se présenter au travail de façon fiable devrait trouver un emploi assez facilement.
8 - Ressources naturelles, agriculture et production connexe

En 2019, 14 250 personnes occupaient des professions dans le secteur des ressources naturelles, de l'agriculture et de la production connexe en Nouvelle-Écosse, ce qui représente 3,1 % de la main-d'œuvre totale de la province. Certaines professions dans cette catégorie ont été touchées par la pandémie en raison des perturbations aux conditions du marché. Pour les travailleurs de l'industrie de la pêche, un déclin important de la demande et du prix du homard était un changement brutal par rapport aux saisons relativement lucratives de ces dernières années. Cela n'affecterait pas le nombre de détenteurs de permis sur l'eau, mais certains pourraient embaucher moins de matelots de pont en prévision d'une baisse des revenus cette année. La COVID-19 a peu influé sur les conditions des travailleurs agricoles; toutefois, les travailleurs étrangers temporaires sont arrivés un peu plus tard, et étaient moins nombreux, à cause des restrictions concernant les voyageurs internationaux. Différentes professions dans l'industrie forestière ont connu des bouleversements importants en raison de la fermeture de l'usine Northern Pulp. Il y a des conditions de pénurie dans certaines professions de cette catégorie non liées à la pandémie, particulièrement dans les collectivités rurales où le nombre de jeunes, qui effectuaient par le passé le travail saisonnier et physiquement exigeant, est en baisse.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou pour lesquelles il y a une forte demande.

CNP 8262 Pêcheurs indépendants/pêcheuses indépendantes

 

CNP 8262: Pêcheurs indépendants/pêcheuses indépendantes

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 3 300 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont la pêche, la chasse et le piégeage (86 %), la fabrication d'aliments, de boissons et de produits du tabac (11 %), et le commerce de gros (2 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Cette profession a été l'une des premières à être touchée par la COVID-19, lorsque les vols transportant des homards vivants en Chine ont été suspendus en hiver, avant que des cas du virus apparaissent dans la province. La perte du marché chinois, et ensuite la baisse de la demande dans d'autres pays, a mené à une forte diminution du prix du homard sur le marché.

  • La saison de pêche au homard était déjà en cours dans une grande partie de la province quand les prix ont chuté. La saison dans le détroit de Northumberland, qui commence en mai, a été retardée de deux semaines. Les pêcheurs ont eu de la difficulté à vendre leurs prises car les transformateurs étaient confrontés à de mauvaises conditions de marché.

  • Les bateaux de pêche ont été exemptés des restrictions sur la taille des groupes et l'éloignement physique, ce qui a permis de limiter l'effet de la pandémie sur les tâches et les conditions de travail.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi des pêcheurs sont déterminées par différentes variables non liées à la demande du marché. Cette profession consiste normalement en propriétaires-exploitants de bateaux de pêche; acheter un navire et d'autres équipements est un obstacle important pour y accéder. De plus, le ministère des Pêches et des Océans limite le nombre de permis de pêche commerciale par zone et par espèce. Obtenir des permis peut également être une dépense importante.

  • Les possibilités d'emploi dans cette profession proviendront principalement de départs à la retraite. Un grand nombre de pêcheurs approchent l'âge de la retraite ou l'ont dépassé. De nombreux travailleurs de cette profession habitent dans des régions rurales ayant des populations en baisse, et un nombre restreint de personnes qui pourraient possiblement acheter l'équipement et le permis d'un retraité.
CNP 8431 Ouvriers/ouvrières agricoles

 

CNP 8431: Ouvriers/ouvrières agricoles

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 850 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont l'agriculture (84 %), la foresterie et l'exploitation forestière (3 %), ainsi que les arts, les divertissements et les loisirs (2 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Dans l'ensemble, cette profession n'a pas été gravement touchée par la pandémie, puisque l'approvisionnement alimentaire est considéré comme un service essentiel.

  • En raison d'une pénurie chronique de travailleurs locaux pour cette profession, de nombreux employeurs embauchent des travailleurs étrangers temporaires. Au début de la pandémie, la fermeture de la frontière canadienne a créé de l'incertitude pour les employeurs et a entraîné des retards et des complications dans l'embauche internationale. Les travailleurs étrangers temporaires ont finalement été autorisés à entrer au pays, mais certains employeurs se sont retrouvés avec un plus petit effectif que d'habitude.

  • Les espaces d'hébergement fournis aux ouvriers agricoles sont également assujettis aux exigences d'éloignement physique et de désinfection accrue.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • De nombreux employeurs éprouvent constamment des difficultés à trouver suffisamment d'ouvriers agricoles disponibles. Les demandeurs d'emploi intéressés par cette profession devraient trouver facilement un emploi. Les postes se situent principalement dans la région d'Annapolis Valley.

  • La pénurie de travailleurs pourrait s'aggraver dans les années à venir, car les personnes âgées représentent actuellement une grande partie de l'offre de main-d'œuvre locale pour certains employeurs. À mesure que ces travailleurs prendront leur retraite, une plus grande part des employés devra probablement venir du programme des travailleurs étrangers temporaires.

  • Des conditions de travail exigeantes sur le plan physique, des salaires plutôt bas et la nature saisonnière de cette profession contribuent au peu d'offre de main-d'œuvre.

  • Le regroupement des fermes et la mécanisation des tâches au fil du temps peuvent grandement diminuer la demande pour des manœuvres. Toutefois, deux cultures importantes de la région d'Annapolis Valley - les pommes et le secteur des vignobles en forte croissance - continuent de demander une forte densité de main-d'œuvre.
CNP 8441 Matelots de pont sur les bateaux de pêche

 

CNP 8441: Matelots de pont sur les bateaux de pêche

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 2 150 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont la pêche, la chasse et le piégeage (99 %), l'administration publique fédérale (1 %) et l'agriculture (0 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Cette profession a été l'une des premières à être touchée par la COVID-19, comme les vols transportant des homards vivants en Chine ont été suspendus en hiver, avant que des cas du virus apparaissent dans la province. La perte du marché chinois, et ensuite la baisse de la demande dans d'autres pays, ont mené à une forte diminution du prix du homard sur le marché.

  • La saison de pêche au homard était déjà en cours dans une grande partie de la province quand les prix ont chuté. La saison dans le détroit de Northumberland, qui commence en mai, a été retardée de deux semaines. Les possibilités d'emplois peuvent avoir été moins nombreuses pour les matelots de pont, ou les licenciements peuvent avoir eu lieu plus tôt pour les personnes ayant déjà un emploi, car les pêcheurs étaient confrontés à des conditions de marché défavorables et à des revenus inférieurs à la normale.

  • Les bateaux de pêche ont été exemptés des restrictions sur la taille des groupes et l'éloignement physique, ce qui a permis de limiter l'effet de la pandémie sur les tâches et les conditions de travail.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le niveau d'emploi dans cette profession est influencé par le nombre de permis de pêche par zone et espèce de fruits de mer précises, qui détermine le nombre d'employeurs. Toutefois, des variables telles que le prix des fruits de mer ou le volume des prises peuvent inciter les pêcheurs à engager plus ou moins de matelots de pont au cours d'une saison donnée.

  • Dans bien des cas, l'embauche se fait par des contacts personnels et le bouche-à-oreille; on voit peu d'offres d'emploi publiques. Il peut y avoir une certaine concurrence pour les postes vacants, car les salaires sont relativement élevés par rapport aux compétences demandées.

  • Un grand nombre de possibilités dans cette profession devrait provenir des départs à la retraite. De nombreux matelots de pont approchent l'âge habituel de la retraite ou l'ont dépassé.
CNP 8611 Manoeuvres à la récolte

 

CNP 8611: Manoeuvres à la récolte

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 150 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. La principale industrie d'emploi est l'agriculture (100 %).

  • Le chiffre d'emploi de cette profession est faible car les travailleurs sont classés de façon interchangeable avec les ouvriers agricoles.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Dans l'ensemble, cette profession n'a pas été gravement touchée par la pandémie, puisque l'approvisionnement alimentaire est considéré comme un service essentiel.

  • En raison d'une pénurie chronique de travailleurs locaux pour cette profession, de nombreux employeurs embauchent des travailleurs étrangers temporaires. Au début de la pandémie, la fermeture de la frontière canadienne a créé de l'incertitude pour les employeurs et a entraîné des retards et des complications dans l'embauche internationale. Les travailleurs étrangers temporaires ont finalement été autorisés à entrer au pays, mais certains employeurs se sont retrouvés avec un plus petit effectif que d'habitude.

  • Les espaces d'hébergement fournis aux manœuvres à la récolte sont assujettis aux exigences d'éloignement physique et de désinfection accrue.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • De nombreux employeurs éprouvent constamment des difficultés à trouver suffisamment de manœuvres à la récolte pour la haute saison. Les demandeurs d'emploi intéressés par cette profession devraient trouver facilement un emploi. Les postes se situent principalement dans la région d'Annapolis Valley.

  • La pénurie de travailleurs pourrait s'aggraver dans les années à venir, car les personnes âgées représentent actuellement une grande partie de l'offre de main-d'œuvre locale pour certains employeurs. À mesure que ces travailleurs prendront leur retraite, une plus grande part des employés devra probablement venir du programme des travailleurs étrangers temporaires.

  • Des conditions de travail exigeantes sur le plan physique, des salaires bas et la nature saisonnière de cette profession contribuent au peu d'offre de main-d'œuvre.

  • Le regroupement des fermes et la mécanisation des tâches au fil du temps peuvent grandement diminuer la demande pour des manœuvres. Toutefois, deux cultures importantes de la région d'Annapolis Valley - les pommes et le secteur des vignobles en forte croissance - continuent de demander une forte densité de main-d'œuvre.
CNP 8612 Manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains

 

CNP 8612: Manoeuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 950 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont les services relatifs aux bâtiments (51 %), les arts, les divertissements et les loisirs (21 %) ainsi que la construction (4 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Le niveau d'emploi des manœuvres en aménagement paysager et en entretien des terrains a diminué légèrement en raison de la pandémie. Certains employeurs, notamment les centres de villégiature, les terrains de golf et les municipalités, ont embauché moins d'employés saisonniers par mesure d'économie.

  • Les tâches ont changé pour certains travailleurs de cette profession, puisque les équipes d'aménagement paysager et d'entretien des terrains réduites devaient accorder la priorité à l'entretien essentiel par rapport aux projets non essentiels.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi dans cette profession devrait augmenter à mesure que les zones urbaines continuent de s'étendre, en particulier dans la région de Halifax.

  • Les employeurs ont parfois de la difficulté à pourvoir les postes, et il y a un taux de roulement élevé parmi les travailleurs. La nature saisonnière et physiquement exigeante du travail pourrait dissuader certains demandeurs d'emploi. Toutefois, si une personne est prête à composer avec les conditions de travail, elle devrait pouvoir trouver un emploi au printemps assez facilement.
9 - Fabrication et services d'utilité publique

Les professions dans cette catégorie professionnelle, qui regroupait 15 950 travailleurs en 2019, couvrent différents types de fabrication. Dans l'ensemble, l'industrie de fabrication n'a pas été fortement touchée par les exigences d'éloignement physique, même si certains employeurs ont dû faire face à des perturbations de la chaîne d'approvisionnement ou envoyer temporairement à la maison une partie de leur effectif. Un des principaux sous-secteurs de la fabrication de la province – la transformation du poisson et des fruits de mer – a été confronté à une faible demande de produits à base de homard en raison de la pandémie, ce qui a entraîné une réduction des quarts de travail des employés dans certaines usines. Certains grands employeurs des collectivités rurales ou isolées ont de plus en plus de mal à trouver suffisamment de manœuvres, en particulier lorsque la production comporte une composante saisonnière. Les possibilités créées par le nombre croissant de producteurs de boissons dans toutes les régions de la province constituent un point positif dans cette catégorie. Les conditions dans les scieries ont subi de multiples changements au cours de la dernière année. De nombreuses scieries ont perdu leur principal acheteur de copeaux de bois quand Northern Pulp a fermé, ce qui a rendu la production non rentable pour certaines d'entre elles. Toutefois, la forte augmentation des prix du bois d'œuvre a accordé un sursis aux scieries et a entraîné une augmentation de 25 % de la valeur des produits de scierie exportés.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou pour lesquelles il y a une forte demande.

CNP 9423 Opérateurs/opératrices de machines de transformation du caoutchouc et personnel assimilé

 

CNP 9423: Opérateurs/opératrices de machines de transformation du caoutchouc et personnel assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 2 000 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont la fabrication de produits chimiques, en caoutchouc et en plastique (94 %), les autres magasins de détail (2 %), et le commerce de gros (1 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La majorité des travailleurs de cette profession en Nouvelle-Écosse sont employés par la même société. Au printemps, une partie de l'effectif à l'une des trois installations de production de pneus a été licenciée. À la fin de l'été, tous les employés avaient été rappelés.

  • La forte baisse des ventes de voitures neuves au printemps, la réduction du nombre de kilomètres parcourus par les personnes travaillant désormais à domicile et la perte de revenus de certains ménages ont fait baisser la demande pour des pneus.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le nombre de personnes employées dans cette profession dépend principalement des décisions prises par Michelin en matière de production et de personnel, qui peuvent à leur tour être influencées par les conditions du marché pour des nouveaux pneus pour les véhicules à passagers et les véhicules lourds, et pour des pneus de rechange.

  • Outre les changements occasionnels dans les niveaux de personnel, les départs à la retraite sont un des principaux facteurs des possibilités d'emploi dans cette profession. Des conditions de travail favorables se traduisent par un taux de roulement relativement faible. Il peut y avoir une certaine concurrence entre les demandeurs d'emploi pour les postes vacants, car les salaires sont relativement élevés par rapport aux compétences demandées.
CNP 9463 Ouvriers/ouvrières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer

 

CNP 9463: Ouvriers/ouvrières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 1 150 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont la fabrication d'aliments, de boissons et de produits du tabac (90 %), le commerce de gros (6 %), et le transport aérien (2 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Cette profession a été touchée par une forte baisse de la demande de homard au début de la pandémie. Le renversement de ces conditions dépendra de la reprise de la demande mondiale de fruits de mer après la pandémie.

  • Les mauvaises conditions du marché des fruits de mer ont eu différents effets sur l'emploi. Certains employeurs ont constaté que la pandémie a aggravé une pénurie de main-d'œuvre de longue date, tandis que certains travailleurs saisonniers réguliers des usines de poissons et de fruits de mer ont signalé une réduction de leurs heures de travail.

  • Il peut être difficile de trouver de l'hébergement pour les travailleurs près des installations de transformation des fruits de mer. Cette situation a été aggravée par la COVID-19, car certains propriétaires sont inquiets qu'un locataire soit exposé au virus.

  • Les installations de transformation des fruits de mer ont été exemptées des restrictions sur la taille des groupes de l'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé, ce qui a atténué l'effet sur les conditions de travail.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les demandeurs d'emploi peuvent améliorer leurs perspectives de travail en ayant un véhicule personnel, car de nombreux transformateurs de fruits de mer se situent dans des régions rurales ou isolées. Les aspects saisonniers et physiques de cet emploi pourraient aussi dissuader les candidats potentiels.

  • L'offre de main-d'œuvre pour cette profession est peu abondante dans de nombreuses collectivités. Cette situation devrait s'aggraver, car une grande partie des ouvriers dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer sont proches de l'âge de la retraite. Compte tenu de ces conditions, ceux qui cherchent du travail dans cette profession devraient en trouver assez facilement.
CNP 9617 Manoeuvres dans la transformation des aliments, des boissons et des produits connexes

 

CNP 9617: Manoeuvres dans la transformation des aliments, des boissons et des produits connexes

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 500 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont la fabrication d'aliments, de boissons et de produits du tabac (71 %), le commerce de gros (10 %), et les magasins d'alimentation et de boissons (6 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Il y a eu une augmentation du taux de chômage pour cette profession pendant la première vague de la pandémie, ce qui indique que des licenciements ont eu lieu parmi les manœuvres à la transformation des aliments.

  • La fermeture des salles à manger en mars et les consignes à la population de rester à la maison le plus possible a entraîné une hausse des ventes d'alcool. Les boissons produites à des distilleries et à des brasseries artisanales de la province représentaient une grande part des ventes supplémentaires. Toutefois, ces ventes ont été quelque peu neutralisées par la perte des ventes dans les bars et les salles à manger.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Beaucoup de brasseries, cidreries et distilleries artisanales ont ouvert leurs portes au cours des dernières années, ce qui a créé plus de possibilités d'emploi pour cette profession. Les ventes d'alcool chez les producteurs artisanaux ont enlevé une part du marché aux boissons importées. Cette tendance devrait se poursuivre dans un avenir prévisible.

  • Les fabricants de produits surgelés emploient également un grand nombre de travailleurs dans cette profession. Dans certaines régions rurales, il y a parfois un manque d'offre de main-d'œuvre. Comme pour d'autres travailleurs d'usine, on craint que la pénurie de travailleurs s'aggrave au fur et à mesure qu'une grande partie de la main-d'œuvre existante atteint l'âge de la retraite.
CNP 9618 Manoeuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer

 

CNP 9618: Manoeuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer

Renseignements généraux sur cette profession :

  • En 2019, 900 personnes exerçaient cette profession en Nouvelle-Écosse. Les principales industries d'emploi sont la fabrication d'aliments, de boissons et de produits du tabac (87 %), le commerce de gros (9 %) et les autres services de gestion et d'administration (1 %).

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Cette profession a été touchée par une forte baisse de la demande de homard au début de la pandémie. Le renversement de ces conditions dépendra de la reprise de la demande mondiale de fruits de mer après la pandémie.

  • Les mauvaises conditions du marché des fruits de mer ont eu différents effets sur l'emploi. Certains employeurs ont constaté que la pandémie a aggravé une pénurie de main-d'œuvre de longue date, tandis que certains travailleurs saisonniers réguliers des usines de poissons et de fruits de mer ont signalé une réduction de leurs heures de travail.

  • Il peut être difficile de trouver de l'hébergement pour les travailleurs près des installations de transformation des fruits de mer. Cette situation a été aggravée par la COVID-19, car certains propriétaires sont inquiets qu'un locataire soit exposé au virus.

  • Les installations de transformation des fruits de mer ont été exemptées des restrictions sur la taille des groupes de l'ordonnance en vertu de la Loi sur la protection de la santé, ce qui a atténué l'effet sur les conditions de travail.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les demandeurs d'emploi peuvent améliorer leurs perspectives de travail en ayant un véhicule personnel, car de nombreux transformateurs de fruits de mer se situent dans des régions rurales ou isolées. Les aspects saisonniers et physiques de cet emploi pourraient aussi dissuader les candidats potentiels.

  • L'offre de main-d'œuvre pour cette profession est peu abondante dans de nombreuses collectivités. Cette situation devrait s'aggraver, car une grande partie des manœuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer sont proches de l'âge de la retraite. Compte tenu de ces conditions, ceux qui cherchent du travail dans cette profession devraient en trouver assez facilement.

Remarque

Préparé par: Direction de l’analyse du marché du travail, Service Canada, région de l’Atlantique
Pour de plus amples informations, veuillez contacter l'équipe de l'IMT.

Date de modification :