Sélection de la langue

Gouvernement du Canada / Government of Canada

Recherche

Guichet-Emplois

Guichet-Emplois

Perspectives professionnelles - Terre-Neuve-et-Labrador 2020-2021

Perspectives professionnelles - Terre-Neuve-et-Labrador 2020 - 2021

Téléchargement PDF

Télécharger la version PDF (552 Ko) de ce contenu.

À propos de ce rapport

Chaque année, Emploi et Développement social Canada (EDSC) ou Service Canada entreprend une analyse sur les perspectives d'emploi et les salaires dans toutes les régions du Canada. Les résultats, publiés sur www.guichetemplois.gc.ca, aident les Canadiens à prendre des décisions éclairées en matière d'éducation, de formation et d'emploi.

Le présent rapport examine les tendances de l'emploi, à Terre-Neuve-et-Labrador, qui découlent des répercussions de la pandémie de COVID-19. Il se concentre sur les professions qui ont été les plus touchées dans les différents segments de l'économie, ainsi que sur celles qui sont les plus demandées par les employeurs. En s'appuyant sur des renseignements provenant de diverses sources, l'analyse offre des considérations sur la façon dont les perspectives d'emploi se développeront au cours de l'année à venir.

LES RÉPERCUSSIONS DE LA COVID-19 SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL
Emploi mensuel (’000)

Au début de 2020, on s'attendait à ce que l'emploi à Terre-Neuve-et-Labrador reste relativement inchangé, en comparaison de 2019. L'exploration pétrolière suscitait un intérêt important, et un certain nombre de projets de construction et d'entretien pour l'industrie pétrolière étaient en cours. L'approbation du projet pétrolier de Bay du Nord devait avoir lieu en 2021. En outre, on prévoyait des gains dans les mises en chantier résidentielles et les ventes au détail.

 La COVID-19 a ébranlé les fondements de l'économie

L'économie a pris un virage radical avec le début de la pandémie de COVID-19. En mars, des mesures de santé publique sont entrées en vigueur pour minimiser la propagation. Ces mesures ont entraîné des fermetures massives d'entreprises. Si certaines restrictions ont été levées, de nombreuses mesures touchent encore les restaurants, les bars et les possibilités de voyage en provenance de l'extérieur du Canada atlantique, pour n'en citer que quelques-unes.

 L'industrie du tourisme a connu des difficultés en raison des restrictions de voyage. Les mises en chantier résidentielles ont diminué. La demande de fruits de mer a chuté en raison du ralentissement, en particulier aux États-Unis. Grieg NL a reporté la construction d'un bâtiment en raison du faible prix du saumon. Les activités de la raffinerie de pétrole de Come By Chance étaient au ralenti en mars en raison d'une faible demande. En octobre, le propriétaire a décidé de mettre fin aux opérations. Au mois de novembre, l'intérêt manifesté par des acheteurs potentiels n'avait encore abouti à aucun accord. Les prix du pétrole se sont effondrés, ce qui a conduit à se concentrer sur la réduction des coûts et sur le report de projets, notamment la construction du projet West White Rose. En outre, l'intérêt pour l'exploration pétrolière a diminué.

 

Montrer le tableau de données: Emploi mensuel, Terre-Neuve-et-Labrador
Emploi mensuel, Terre-Neuve-et-Labrador, non désaisonnalisées
2019 2020
Janv 452,7 455,4
Fév 452,5
458,4
Mars 453,8 433,4
Avr 458,2 389,3
Mai 477,3 412,1
Juin 479,3 445,1
Juil 474,6 446,9
Août 471,9 450,0
Sept 472,9 459,9
Oct 471,2 462,0
Nov 465,0  
Déc 463,8  

Source: Statistique Canada, Enquête sur la population active

 

L'emploi a chuté en avril pour atteindre les niveaux de la récession de 2009

Comparativement à douze mois auparavant, plus de 40 000 emplois avaient disparu en avril. De plus, les personnes qui avaient encore un emploi travaillaient moins d'heures par semaine. Lorsque les restrictions ont commencé à s'assouplir lentement, l'écart entre 2020 et 2019 s'est réduit. Cependant, de janvier à octobre 2020, l'emploi a été inférieur de 7 % à celui d'il y a un an.

La croissance devrait se poursuivre, mais des risques existent

 Même si l'emploi devrait augmenter en 2021, il faudra peut-être plusieurs années pour revenir au niveau de 2019. Une grande incertitude demeure quant à l'évolution de la situation, notamment en ce qui concerne les effets de la deuxième vague de la pandémie. Les répercussions à long terme sur l'industrie pétrolière ne sont pas claires. De plus, 2020 a entraîné des déficits budgétaires plus importants, ce qui risque d'avoir une incidence sur les dépenses.

 

ANALYSE DES PROFESSIONS

 

L'analyse des professions est organisée par catégories professionnelles générales, comme indiqué ci-dessous. Chaque section commence par une analyse générale des facteurs touchant l'emploi dans ce groupe, suivie d'une analyse détaillée sur une poignée de professions précises.

 

Catégorie de profession
0 - Gestion

Cette catégorie comprend les membres des corps législatifs et les cadres supérieurs et intermédiaires. Les cadres supérieurs sont décrits dans plusieurs grandes catégories. Les cadres intermédiaires sont décrits dans des catégories plus détaillées se trouvant dans l'ensemble du marché du travail. En 2019, cette catégorie professionnelle représentait 8 % du bassin d'emploi de la province.

Les principales industries qui emploient le plus de travailleurs dans ce groupe sont le commerce de détail, les services d'hébergement et de restauration, la construction et les administrations publiques. Les mesures de santé publique adoptées au début de la pandémie et l'absence de clients, qui restaient chez eux, ont conduit à la fermeture de nombreux commerces de détail. La pandémie a également touché les personnes qui travaillent dans les restaurants, les bars et autres établissements de ce type. Pendant plusieurs mois, ni les services en salle à manger ni les bars n'étaient autorisés à ouvrir. En octobre, plusieurs restrictions sont encore en vigueur pour réduire le nombre de personnes que ces entreprises sont autorisées à servir à n'importe quel moment. La COVID-19 a affaibli le secteur des services d'hébergement, les restrictions de voyage ayant considérablement réduit sa clientèle.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 0621 Directeurs/directrices - commerce de détail et de gros

 

CNP 0621: Directeurs/directrices - commerce de détail et de gros

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 2 765 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont le commerce de détail et le commerce de gros.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur du commerce de détail et de gros a diminué de 20 % entre février et avril 2020, mais il a quelque peu rebondi plus tard dans au cours de l'année.

  • Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi parmi les directeurs de commerce de détail et de gros a fortement augmenté entre février et avril 2020, soit près de trois fois plus, et est resté élevé tout au long de l'automne. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • La pandémie a nécessité la mise en oeuvre de tâches supplémentaires pour garantir la mise en place de mesures de protection adéquates contre la COVID-19, et pour s'assurer que le personnel suit correctement les procédures. Certains établissements ont également conservé des heures d'ouverture plus courtes, ce qui a réduit le nombre d'employés nécessaires.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • À l'exception de certaines catégories (électronique et électroménager, matériaux de construction, santé et soins personnels, et épicerie), les ventes au détail ont généralement été plus faibles en 2020 qu'en 2019, en raison de la COVID-19. Si les ventes ont rebondi ces derniers mois, l'activité future dépendra de la capacité de la province à gérer la deuxième vague de la pandémie.

  • Le manque de circulation de piétons en raison de la COVID-19 a eu une incidence sur de nombreuses petites entreprises, en particulier dans les centres-villes. Si le niveau de fréquentation des piétons s'est légèrement redressé depuis le début de la pandémie, de nombreuses petites entreprises voient toujours moins de clients. Cette situation, qui devrait se poursuivre tant que des restrictions liées à la pandémie seront en place, pourrait influencer les prochains niveaux d'effectifs.

  • Le nombre de chaînes de vente au détail qui ont fermé des sites à l'échelle nationale et locale continue d'augmenter, ce qui aura une incidence sur l'emploi, à l'avenir. La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante a indiqué qu'environ 8 500, soit 12 %, des petites et moyennes entreprises de la région de l'Atlantique risquent de fermer en raison de la COVID-19.

  • Les perspectives d'emploi seront plus favorables aux personnes ayant une expérience de la gestion de commerce de détail, une bonne maîtrise des applications informatiques et une connaissance du secteur d'activité de l'employeur.

  • Les entreprises qui sont capables de s'adapter à l'évolution des habitudes d'achat, en développant leur présence en ligne et en offrant des services de ramassage ou de livraison, devraient obtenir de meilleurs résultats et être mieux outillées pour maintenir leurs effectifs. Au niveau national, les ventes en ligne ont augmenté de près de 70 % depuis le début de l'année (jusqu'au mois d'août). Cependant, les ventes en ligne ne représentent que 5 à 10 % du total des ventes, selon les mois.

  • Traditionnellement, le roulement du personnel est assez fréquent dans cette profession, et on s'attend à ce que la majorité des offres d'emploi au cours des deux prochaines années découlent de la nécessité de pourvoir à nouveau ces postes vacants.
CNP 0631 Directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires

 

CNP 0631: Directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 1 110 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et les débits de boissons.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur des services de restauration a chuté de 20 % entre février et avril 2020, au début de la pandémie, mais a partiellement rebondi au cours de l'année.

  • De nombreux directeurs de la restauration et des services alimentaires ont été licenciés ou ont vu leurs heures de travail réduites. Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi dans cette profession a fortement augmenté entre février et avril 2020, soit près de trois fois plus, et est resté élevé tout au long de l'automne. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • La fermeture initiale des restaurants au début de la pandémie et les restrictions sur les services en salle à manger ont eu une incidence négative sur l'emploi dans cette profession. Certains établissements ont eu des difficultés à se remettre de la perte de revenus subie au printemps, et ceux qui dépendent des revenus saisonniers de l'été ont été encore plus touchés par la baisse du nombre de touristes cette année.

  • Dans les mois qui ont suivi la réouverture des restaurants, un certain nombre de fermetures définitives ont été annoncées. Ces fermetures pourraient entraîner une diminution de la demande de directeurs de la restauration, et cette diminution pourrait persister après la fin de la pandémie.

  • La pandémie a nécessité de nouvelles procédures et des tâches supplémentaires pour garantir la mise en place de mesures de protection adéquates contre la COVID-19, et pour s'assurer que le personnel suit correctement les procédures.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les restaurants ont été profondément touchés par le début de la pandémie, les services en salle à manger ayant été fermés en raison des mesures de santé publique. Un certain nombre de restaurants sont restés fermés, même si les restrictions se sont quelque peu assouplies. Bien que la province ait connu un nombre d'infections relativement faible par rapport aux autres provinces, des restrictions de capacité restent en vigueur, ce qui influe sur les ventes et les bénéfices dans l'industries des services de restauration.

  • Le taux élevé de roulement du personnel contribue aux postes vacants dans cette profession.

  • Les perspectives de croissance resteront modérées tant que la menace d'une propagation de virus existera.
CNP 0632 Directeurs/directrices des services d'hébergement

 

CNP 0632: Directeurs/directrices des services d'hébergement

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 915 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les services d'hébergement, les résidences privées et les hôpitaux.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur des services d'hébergement a chuté de 62 % entre février et avril 2020, mais a partiellement rebondi au cours de l'année.

  • En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi dans cette profession a augmenté de 30 % par rapport à février, et il est resté élevé tout au long de l'automne. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • Les directeurs ont été moins touchés par les changements de personnel que les personnes moins qualifiées occupant des postes de première ligne dans l'industrie de l'hébergement.

  • La pandémie a nécessité la mise en oeuvre de tâches supplémentaires pour garantir la mise en place de mesures de protection adéquates contre la COVID-19 (désinfection, taux d'occupation et éloignement physique), et pour s'assurer que le personnel suit correctement les procédures. Les personnes arrivées dans la province en provenance de l'extérieur de la région de l'Atlantique ont également utilisé des hôtels pour achever leur période d'isolement obligatoire de deux semaines.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les restrictions de voyage vers la province ont eu un effet négatif important sur les perspectives d'emploi. Le tourisme sur place a augmenté, mais pas assez pour compenser la perte de visiteurs venus de l'extérieur de la province.

  • Cette situation pourrait toucher en grande partie les zones rurales de la province, le tourisme étant devenu un élément important de l'économie de ces régions.

  • Les perspectives de croissance demeureront modérées tant que la menace d'une propagation de virus existera et que les restrictions de voyage resteront en place.

  • La reprise dans le secteur du tourisme devrait être plus lente que dans la plupart des autres secteurs. Le rythme de croissance dépendra de la rapidité avec laquelle le vaccin contre la COVID-19 sera distribué à la population générale et de la capacité du secteur à regagner la confiance des touristes potentiels.
1 - Affaires, finance et administration

En 2019, le secteur des affaires, de la finance et de l'administration était la troisième catégorie professionnelle en importance à Terre-Neuve-et-Labrador, avec 32 300 travailleurs. Cette importante catégorie professionnelle comprend des professions qui sont largement réparties dans pratiquement toutes les industries, de la construction aux hôpitaux, en passant par le commerce de gros et de détail et les administrations publiques. Les postes administratifs et de soutien aux entreprises font partie des plus grandes professions de cette catégorie. Certains travailleurs de bureau occupant des fonctions administratives et de soutien sont employés par des entreprises qui ont été contraintes de fermer temporairement, comme les magasins de détail, les cabinets dentaires et les spas. En outre, certains établissements de services professionnels, comme les cabinets comptables, ont anticipé une perte de revenus et ont pris des mesures de réduction des coûts qui, dans certains cas, se sont traduites par des licenciements et des réductions de salaire. À plus long terme, les développements technologiques peuvent réduire le besoin de professions à faible niveau de qualification dans cette catégorie.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 1221 Agents/agentes d'administration

 

CNP 1221: Agents/agentes d'administration

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 2 375 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les industries ayant les niveaux d'emploi les plus élevés pour cette profession comprennent la construction, le commerce de détail à l'exclusion des magasins d'alimentation et de boissons, et les hôpitaux. Cependant, l'emploi est assez dispersé dans pratiquement toutes les industries.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La pandémie de COVID a provoqué la fermeture d'entreprises dans toutes les industries. Certaines entreprises ont cessé définitivement leurs activités. La baisse générale de l'emploi et de l'activité commerciale s'est traduite par des perspectives d'emploi plus faibles pour cette profession, reflétant l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi pour cette profession était plus de 70 % plus élevé qu'en février, et il est resté élevé jusqu'en septembre, reflétant l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • Les entreprises qui ont embauché pour un tel poste déclarent n'avoir eu aucune difficulté à pourvoir les postes administratifs.

  • Les employés de cette profession sont répartis dans différentes industries, certaines ayant été plus touchées que d'autres par des licenciements et/ou un changement de fonctions. Par exemple, les personnes travaillant dans l'industrie des soins de santé étaient moins susceptibles d'avoir été licenciées que celles travaillant dans le commerce de détail ou les services de restauration, mais leurs tâches ont peut-être été modifiées lorsque le système de santé s'est préparé à recevoir des patients atteints de la COVID-19.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Bien que la construction soit le plus grand employeur par industrie pour cette profession, les perspectives d'emploi seront liées aux conditions économiques générales. Toute croissance de la profession découlera principalement d'une économie plus forte.

  • Les postes vacants créés par les départs à la retraite sont une source importante de possibilités d'emploi. Actuellement, il y a un grand nombre de demandeurs d'emploi qualifiés pour les postes vacants dans cette profession. Les candidats retenus se distingueront probablement par leur expérience ou leurs compétences liées à une industrie en particulier.

  • Les perspectives d'emploi à moyen terme seront influencées par la gravité et la longévité de la COVID-19 dans la province, ce qui crée une incertitude quant à l'embauche pour cette profession à l'avenir.
CNP 1241 Adjoints administratifs/adjointes administratives

 

CNP 1241: Adjoints administratifs/adjointes administratives

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 2 425 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les écoles primaires et secondaires, les organisations religieuses, les organismes de subvention, les organisations civiques, professionnelles et similaires, ainsi que les universités. Cependant, l'emploi est assez dispersé dans pratiquement toutes les industries.

  • Les postes administratifs sont généralement de niveau débutant, et on les retrouve dans la plupart des industries. Des postes vacants deviennent parfois disponibles en raison du roulement du personnel, y compris certains qui deviennent disponibles en raison d'une promotion.

  • Les perspectives d'emploi seront plus grandes pour les personnes ayant fait des études postsecondaires. La préférence sera souvent accordée aux personnes qui ont de solides compétences en communication orale et écrite et qui connaissent bien les logiciels de traitement de texte et de tableur.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La pandémie de COVID a provoqué la fermeture d'entreprises dans toutes les industries. Certaines entreprises ont cessé définitivement leurs activités. La baisse générale de l'emploi et de l'activité commerciale s'est traduite par des perspectives d'emploi plus faibles pour cette profession.

  • Les perturbations de l'activité économique, ainsi que les fermetures obligatoires de toutes les entreprises non essentielles afin de contenir la COVID-19, ont entraîné de nombreux licenciements d'adjoints administratifs en mars et avril. En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi pour cette profession était plus de 58 % plus élevé qu'en février, et il est resté aussi élevé jusqu'en septembre. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • Les travailleurs de cette profession se retrouvent dans presque toutes les industries. La COVID-19 a touché les personnes de certaines industries plus que celles d'autres industries. Par exemple, les personnes travaillant dans l'éducation étaient moins susceptibles d'être licenciées que celles travaillant dans le commerce de détail et dans les autres services non essentiels.

  • Les entreprises qui ont embauché du personnel pour un tel poste déclarent n'avoir eu aucune difficulté à pourvoir les postes administratifs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi dans cette profession n'a cessé de reculer au fil des ans. Le recours croissant à l'automatisation pour l'exécution de certaines tâches administratives ainsi que la fusion constante des fonctions pourraient faire diminuer la demande pour ces professionnels au cours de l'horizon de prévision.

  • Les perspectives d'emploi seront liées à la conjoncture économique générale. Toute croissance de la profession découlera principalement d'une économie plus forte.
CNP 1411 Employés de soutien de bureau généraux/employées de soutien de bureau générales

 

CNP 1411: Employés de soutien de bureau généraux/employées de soutien de bureau générales

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 3 080 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les hôpitaux, les administrations publiques provinciales et territoriales et le commerce de détail, à l'exception des magasins d'alimentation et de boissons. Cependant, l'emploi est assez dispersé dans pratiquement toutes les industries.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La pandémie de COVID a provoqué la fermeture d'entreprises dans toutes les industries. Certaines entreprises ont cessé définitivement leurs activités. La baisse générale de l'emploi et de l'activité commerciale s'est traduite par des perspectives d'emploi plus faibles pour cette profession.

  • Les travailleurs de cette profession sont répartis dans diverses industries. Certains peuvent avoir été plus touchés que d'autres par la COVID-19. Les personnes travaillant dans les hôpitaux et les organisations gouvernementales étaient moins susceptibles d'avoir été licenciées que celles travaillant dans les industries les plus touchées, tels que le commerce de détail.

  • En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi pour cette profession était plus de 45 % plus élevé qu'en février, et il est resté élevé jusqu'en septembre. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • Compte tenu de l'augmentation des communications virtuelles, de la désinfection et des restrictions relatives à l'occupation causées par la pandémie, les tâches professionnelles de nombreux employés de soutien de bureau généraux ont été modifiées.

  • Les entreprises qui ont embauché du personnel pour un tel poste déclarent n'avoir eu aucune difficulté à pourvoir les postes administratifs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • On s'attend à ce que l'emploi total dans cette profession diminue. Les améliorations des logiciels administratifs et d'autres avancées technologiques ont permis d'automatiser certaines des tâches les plus simples effectuées par les travailleurs de bureau. En conséquence, les postes restants requièrent davantage de qualifications.

  • Les postes vacants créés par les départs à la retraite sont une source importante de possibilités d'emploi. Actuellement, il y a un grand nombre de demandeurs d'emploi qualifiés pour les postes vacants dans cette profession. Les candidats retenus se distingueront probablement par leur expérience ou leurs compétences liées à une industrie en particulier.
2 - Sciences naturelles et appliquées et domaines apparentés

Cette importante catégorie professionnelle comprend une grande variété de professions, telles que les ingénieurs, les professions dans le domaine des technologies de l'information et le transport par voies navigables, pour n'en citer que quelques-unes. En 2019, on comptait 17 700 travailleurs dans cette catégorie, soit 8 % de l'emploi total. Les industries clés comprennent la construction, les services d'architecture, d'ingénierie et de conception, les services de conception de systèmes informatiques et les administrations publiques.

Le déclin de l'industrie pétrolière et de l'activité des grands projets de construction réduira les perspectives d'emploi pour certaines professions de l'ingénierie. Toutefois, la demande dans le domaine des professions des technologies de l'information a augmenté dans la province.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 2145 Ingénieurs/ingénieures de l'extraction et du raffinage du pétrole

 

CNP 2145: Ingénieurs/ingénieures de l'extraction et du raffinage du pétrole

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 230 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont l'extraction de pétrole et de gaz, les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière, ainsi que les services d'architecture, d'ingénierie et de conception.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Entre février et avril 2020, l'extraction de pétrole et de gaz et le secteur des activités de soutien ont connu une baisse de 33 % de l'emploi. L'emploi dans cette industrie est resté faible tout au long de l'automne.

  • Le déclin de l'industrie pétrolière et gazière a entraîné un ralentissement des activités de projets et une augmentation des suppressions d'emplois qui en découlent. Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi pour cette profession en avril 2020 était plus de deux fois plus élevé que deux mois plus tôt, et a augmenté depuis lors pour être plus de six fois plus élevé en septembre. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'effondrement des prix du pétrole a eu un effet négatif sur les perspectives d'emploi dans l'industrie pétrolière. Qu'il s'agisse des géants du pétrole ou des petits entrepreneurs et prestataires de services, tous ont connu un changement radical et tentent de s'adapter à la nouvelle réalité. Les projets dans le monde entier sont réévalués, car les compagnies pétrolières qui ont moins à investir doivent être sélectives quant aux initiatives qui iront de l'avant et celles qui ne le feront pas. En outre, des licenciements ont eu lieu pour réduire les coûts.

  • Les perspectives d'avenir de l'industrie pétrolière provinciale et des industries qui la soutiennent ne sont pas claires pour l'instant, la pandémie étant omniprésente sur le marché, ce qui freine la demande mondiale de pétrole.
CNP 2171 Analystes et consultants/consultantes en informatique

 

CNP 2171: Analystes et consultants/consultantes en informatique

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 1 080 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les services de conception de systèmes informatiques, les administrations publiques provinciales et territoriales et les hôpitaux.

  • En moyenne, neuf travailleurs sur dix dans cette profession ont moins de 55 ans, ce qui laisse supposer que seul un nombre limité de possibilités d'emploi dues aux départs à la retraite se présenteront au cours des prochaines années.

  • La croissance de la cybersécurité et de l'informatique en nuage continuera de soutenir la demande d'analystes et consultants en informatique dans les années à venir. La nécessité pour les entreprises d'adopter des systèmes d'information de haut niveau et de créer des applications technologiques complexes devrait générer des possibilités d'emploi additionnelles pour ces travailleurs.

  • Il est important pour les travailleurs de cette profession de se tenir au courant des nouveaux systèmes et technologies ainsi que des langages de programmation. La connaissance des logiciels de gestion de projets et d'analyse de données est également précieuse.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Cette profession n'a pas été touchée par la pandémie au même degré que la plupart des autres. De nombreux employés ont pu faire la transition vers le télétravail ou vers des espaces de travail adaptés pour répondre aux exigences d'éloignement social. Alors que l'emploi dans les secteurs des hôpitaux et des administrations publiques a été relativement stable, une croissance notable a été enregistrée dans le secteur des systèmes informatiques et des services de conception, qui a affiché une croissance de plus de 80 % en octobre par rapport à un an plus tôt.

  • Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi est resté relativement modeste dans cette profession par rapport à l'importance de l'emploi, ce qui indique que cette profession est très demandée. Le taux de roulement du personnel étant relativement faible, il semble que la plupart des nouveaux postes vacants pour les analystes et consultants en informatique seront créés grâce à la croissance de l'emploi dans les années à venir.

  • La santé relative des perspectives d'emploi est également liée en partie à la nature du travail, qui peut facilement permettre aux employés de continuer à travailler à domicile dans un environnement virtuel. Toutefois, l'adoption généralisée du travail à distance a augmenté le nombre de possibilités, pour les demandeurs d'emploi de Terre-Neuve-et-Labrador, de postuler à des emplois auprès d'employeurs d'autres provinces (et vice versa). Cette tendance peut exercer une pression à la hausse sur les salaires, car les entreprises locales sont en concurrence avec les employeurs d'autres provinces pour attirer les talents.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives sont généralement positives pour cette profession, car un certain nombre d'entreprises de l'industrie des technologies de l'information ont connu le succès et la croissance. Le développement le plus important a été la conclusion d'un accord en vue de vendre, pour 2,75 milliards de dollars, la société Verafin de St. John's au géant de la finance NASDAQ, aux États-Unis. Le siège social de la société restera à St. John's, et il est attendu qu'elle se développe encore plus rapidement qu'il n'était prévu avant l'accord.

  • Cet accord permet également de mieux faire connaître l'industrie des technologies de l'information dans la province, ce qui peut attirer d'autres entreprises désireuses d'investir dans des sociétés locales.

  • L'expansion dans les domaines de la sécurité informatique, de l'informatique en nuage et des technologies de santé en ligne continuera à soutenir la demande d'analystes et de consultants en systèmes d'information.

  • La majorité des postes se trouvent dans la région de St John's.

  • De nombreux acteurs de l'industrie technologique font également état de pénuries de main-d'oeuvre qualifiée pour des professions clés telles que les analystes et les consultants en informatique. Le gouvernement provincial a annoncé un programme de parcours d'immigration pour les diplômés internationaux en technologie afin de contribuer à résoudre ce problème.
CNP 2174 Programmeurs/programmeuses et développeurs/développeuses en médias interactifs

 

CNP 2174: Programmeurs/programmeuses et développeurs/développeuses en médias interactifs

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 1 410 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les services de conception de systèmes informatiques, les administrations publiques provinciales et territoriales et les industries de l'information et de la culture.

  • En moyenne, neuf travailleurs sur dix dans cette profession ont moins de 55 ans, ce qui laisse supposer que seul un nombre limité de possibilités d'emploi dues aux départs à la retraite se présenteront au cours des prochaines années.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Cette profession n'a pas été touchée par la pandémie au même degré que la plupart des autres. Alors que l'emploi dans les hôpitaux et dans le secteur des administrations publiques a été relativement stable, une croissance notable a été enregistrée dans l'industrie des services de conception des systèmes informatiques, qui a affiché une croissance de plus de 80 % en octobre par rapport à l'année précédente.

  • Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi est resté relativement modeste dans cette profession par rapport à l'importance de l'emploi, ce qui indique que cette profession est très demandée. Le taux de roulement du personnel étant relativement faible, il semble que la plupart des nouveaux postes vacants pour les programmeurs et développeurs en médias interactifs seront créés grâce à la croissance de l'emploi au cours des prochaines années.

  • La santé relative des perspectives d'emploi est également liée en partie à la nature du travail, qui peut facilement permettre aux employés de continuer à travailler à domicile dans un environnement virtuel.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives sont généralement positives pour cette profession, car un certain nombre d'entreprises de l'industrie des technologies de l'information ont connu le succès et la croissance. Le développement le plus important a été la conclusion d'un accord en vue de vendre, pour 2,75 milliards de dollars, la société Verafin de St. John's au géant de la finance NASDAQ, aux États-Unis. Le siège social de la société restera à St. John's, et il est attendu qu'elle se développe encore plus rapidement qu'il n'était prévu avant l'accord.

  • Cet accord permet également de mieux faire connaître l'industrie des technologies de l'information dans la province, ce qui peut attirer d'autres entreprises désireuses d'investir dans des sociétés locales.

  • L'expansion dans les domaines de la sécurité informatique, de l'informatique en nuage et des technologies de santé en ligne continuera à soutenir la demande de programmeurs et de développeurs de médias interactifs.

  • La demande de travailleurs dans cette profession sera déterminée par les changements technologiques. L'innovation se poursuivra, incitant les entreprises à s'adapter rapidement et à mettre à niveau leur infrastructure informatique pour rester sûres et compétitives dans le domaine numérique.

  • La majorité des postes se trouvent dans la région de St John's.

  • De nombreux acteurs de l'industrie technologique font également état de pénuries de main-d'oeuvre qualifiée pour des professions clés telles que les analystes et les consultants en informatique. Le gouvernement provincial a annoncé un programme de parcours d'immigration pour les diplômés internationaux en technologie afin de contribuer à résoudre ce problème.
CNP 2273 Officiers/officières de pont du transport par voies navigables

 

CNP 2273: Officiers/officières de pont du transport par voies navigables

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 1 150 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont le transport par voies navigables et les services connexes, ainsi que l'administration publique fédérale.

  • L'industrie pétrolière joue un rôle indirect en tant que moteur de l'emploi pour cette profession, car de nombreuses entreprises du secteur du transport par voies navigables et des services connexes offrent des fournitures et des services aux grands projets pétroliers et aux efforts d'exploration.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Le ralentissement de l'industrie pétrolière provinciale a entraîné une baisse de la demande de matériaux de forage et d'autres marchandises essentielles. Cela a réduit le niveau d'activité des entreprises qui exploitent des navires de ravitaillement. En octobre, l'une de ces entreprises a fait état d'une réduction de 40 %, des pertes plus importantes étant attendues. La réduction de plus de 50 % des navires en activité à St. John's a entraîné une baisse de la demande d'officiers de pont.

  • Le nombre d'officiers de pont qui touchaient des prestations d'assurance-emploi au premier trimestre 2020 était similaire à celui de la même période l'année précédente. Toutefois, le deuxième trimestre a été très différent, puisque le nombre de personnes exerçant cette profession et percevant des prestations d'assurance-emploi a augmenté de 61 % par rapport à la même période de l'année précédente, ce qui reflète l'augmentation du nombre de chômeurs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi futures pour cette profession dépendront dans une certaine mesure d'un rebondissement de l'industrie pétrolière et de ses services de soutien. Toutefois, les perspectives ne sont pas encore claires à l'heure actuelle. La pandémie continue d'être une présence dominante sur le marché, ce qui freine la demande mondiale de pétrole.
CNP 2274 Officiers mécaniciens/officières mécaniciennes du transport par voies navigables

 

CNP 2274: Officiers mécaniciens/officières mécaniciennes du transport par voies navigables

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 715 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont le transport par voies navigables et les services connexes, ainsi que l'administration publique fédérale.

  • L'industrie pétrolière joue un rôle indirect en tant que moteur de l'emploi pour cette profession, car de nombreuses entreprises du secteur du transport par voies navigables et des services connexes offrent des fournitures et des services aux grands projets pétroliers et aux efforts d'exploration.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Le ralentissement de l'industrie pétrolière provinciale a entraîné une baisse de la demande de matériaux de forage et d'autres marchandises essentielles. Cela a réduit le niveau d'activité des entreprises qui exploitent des navires de ravitaillement. En octobre, l'une de ces entreprises a fait état d'une réduction de 40 %, des pertes plus importantes étant attendues. La réduction de plus de 50 % des navires en activité à St. John's a entraîné une baisse de la demande pour les officiers mécaniciens.

  • Au premier trimestre 2020, le nombre d'officiers mécaniciens qui percevaient des prestations d'assurance-emploi était semblable à celui de la même période de l'année précédente. Toutefois, le deuxième trimestre était très différent alors que le nombre de personnes exerçant cette profession et percevant des prestations d'assurance-emploi a augmenté de 68 % par rapport à la même période de l'année précédente, ce qui reflète une forte augmentation du nombre de chômeurs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'effondrement des prix du pétrole a eu un effet négatif sur l'industrie pétrolière. Qu'il s'agisse des géants du pétrole ou des petits entrepreneurs et prestataires de services, tous ont connu un changement radical et tentent de s'adapter à la nouvelle réalité. Les projets dans le monde entier sont réévalués, car les compagnies pétrolières qui ont moins à investir doivent être sélectives quant aux initiatives qui iront de l'avant et celles qui ne le feront pas. Par conséquent, des licenciements ont eu lieu dans cette profession, puisque l'industrie pétrolière génère une demande dans le domaine du transport par voies navigables et des services connexes.

  • Les perspectives d'emploi futures pour cette profession dépendront dans une certaine mesure d'un rebondissement de l'industrie pétrolière et de ses services de soutien. Toutefois, les perspectives ne sont pas encore claires à l'heure actuelle. La pandémie continue d'être une présence dominante sur le marché, ce qui freine la demande mondiale de pétrole.
3 - Secteur de la santé

En 2019, on comptait 21 000 travailleurs dans cette catégorie, soit 9 % de l'emploi total. Les hôpitaux représentent près de 60 % des emplois dans les professions de la santé, tandis que 30 % des emplois de ce groupe se trouvent dans le reste de l'industrie des soins de santé et de l'assistance sociale. Cela inclut divers domaines, allant des cliniques de physiothérapie aux maisons de retraite. Les médecins et les diverses professions infirmières représentent environ deux tiers de cette catégorie professionnelle.

Pour des raisons assez évidentes, la COVID-19 a eu une très forte incidence sur les professions de la santé. Les conséquences en ont été immédiates, car les institutions telles que les hôpitaux et les cliniques ont dû se préparer à un afflux potentiel de patients atteints de la COVID-19, en prenant diverses dispositions pour s'assurer que le personnel était tenu au courant des meilleures techniques et pratiques nécessaires pour prévenir une propagation. Les procédures non urgentes ont été annulées. Des services tels que la massothérapie, les cabinets dentaires et d'autres établissements ont été fermés pendant la période initiale de la pandémie. Ils ont depuis lors été autorisés à ouvrir avec des restrictions en place.

La demande pour les professions de la santé est plus forte que pour la plupart des autres catégories professionnelles, en partie en raison du vieillissement de la population, qui a généralement des besoins plus importants en matière de soins de santé. En outre, le vieillissement de la main-d'oeuvre dans de nombreuses professions clés laisse présager un besoin de remplacement dans un avenir proche, à mesure que les gens prendront leur retraite.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 3012 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées

 

CNP 3012: Infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 5 710 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les hôpitaux, les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes, ainsi que les services de soins de santé ambulatoires.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans les trois secteurs des soins de santé mentionnés ci-dessus a augmenté depuis le début de la pandémie, la croissance étant la plus forte dans les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes, où une augmentation de 24 % a eu lieu entre février et octobre 2020.

  • La demande d'infirmiers a augmenté en raison de la pandémie. Un grand nombre de ces postes supplémentaires résultent des tests de dépistage et de la recherche de contacts liés à la COVID-19.

  • Certaines des personnes embauchées à titre temporaire étaient des infirmiers récemment retraités, afin d'aider à faire face à la charge de travail supplémentaire découlant de la COVID-19.

  • Au début de la pandémie, les hôpitaux ont annulé les opérations chirurgicales non urgentes et les activités des cliniques, pour accorder une plus grande priorité au nombre potentiellement croissant de patients atteints de la COVID-19. Ce changement avait également pour but de réduire le nombre de personnes entrant et sortant des hôpitaux, pour limiter le potentiel de propagation de la COVID-19.

  • La pandémie a nécessité la mise en oeuvre de tâches supplémentaires pour garantir la mise en place de procédures appropriées contre la COVID-19 et pour assurer la sécurité des patients et du personnel.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La demande pour cette profession devrait être relativement forte, car le vieillissement de la population accroît les besoins en soins de santé dans la province. Toutefois, cette croissance potentielle sera quelque peu contenue, car les pressions budgétaires provinciales limitent le nombre d'embauches possibles.

  • La plupart des infirmiers sont en général embauchés à titre occasionnel au départ, et il est possible qu'ils ne trouvent pas l'occasion de travailler dans leur branche préférée de médecine.

  • Certaines régions moins peuplées doivent offrir des incitations comme outil de recrutement pour combler les pénuries dans certaines professions médicales, notamment pour les infirmiers.
CNP 3112 Omnipraticiens/omnipraticiennes et médecins en médecine familiale

 

CNP 3112: Omnipraticiens/omnipraticiennes et médecins en médecine familiale

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 895 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les hôpitaux et les services de soins de santé ambulatoires.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La pandémie a restreint les déplacements, ce qui a limité la capacité dans certaines parties de la province à accéder aux médecins qui fournissent des services pour des périodes temporaires.

  • Les mesures de santé publique ont également réduit la possibilité pour les médecins d'immigrer de l'étranger.

  • La plupart des membres de cette profession ont changé leur façon de travailler avec les patients, en choisissant la plupart du temps des rendez-vous par téléphone, les visites en personne étant l'exception.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La Newfoundland and Labrador Medical Association a publié en novembre 2019 une prévision des ressources humaines en médecine familiale. Ce document indiquait un besoin immédiat de 60 médecins de famille supplémentaires à temps plein dans toute la province pour faire face à une pénurie, et prévoyait que 243 autres médecins de famille seraient nécessaires au cours de la prochaine décennie.

  • L'association a également indiqué qu'environ un habitant sur cinq n'a pas accès à un médecin de famille.
CNP 3233 Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires

 

CNP 3233: Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 1 530 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les hôpitaux et les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La demande d'infirmiers auxiliaires autorisés, qui était déjà forte, a augmenté en raison de la pandémie. L'emploi dans le secteur des établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes a augmenté de 24 % entre février et octobre 2020.

  • La pandémie a donné aux infirmiers auxiliaires autorisés des tâches et des responsabilités supplémentaires dont le but est de s'assurer que des procédures appropriées contre la COVID-19 sont en place pour protéger la santé des patients et du personnel.

  • Un ralentissement de l'immigration dû aux restrictions de voyage pendant la pandémie a réduit une source potentielle d'approvisionnement en infirmiers auxiliaires autorisés.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La demande pour cette profession devrait être relativement forte, du fait que le vieillissement de la population augmente les besoins en soins de santé dans la province et que des efforts sont faits pour augmenter la capacité des maisons de soins de longue durée, des maisons de retraite et des fournisseurs de logements supervisés afin de réduire les séjours à l'hôpital. Toutefois, cette croissance potentielle sera quelque peu contenue, car les pressions financières limitent le nombre d'embauches possibles.

  • Une pénurie de travailleurs dans de multiples professions infirmières et services de soins aux patients a entraîné plusieurs problèmes difficiles. Les heures supplémentaires dans les établissements de soins de longue durée sont souvent nécessaires. De plus, les recrues sont souvent insuffisantes pour couvrir les congés annuels, les congés de maladie et autres absences. Pour tenter de résoudre certains de ces problèmes, les politiques d'immigration ont été modifiées afin d'attirer davantage de professionnels du secteur infirmier formés à l'étranger. En outre, en 2020 le Collège de l'Atlantique Nord a ajouté 112 places à son programme de formation d'infirmiers auxiliaires sur les campus de la province, augmentant ainsi la capacité d'accueil précédente de 70 %.
CNP 3413 Aides-infirmiers/aides-infirmières, aides-soignants/aides-soignantes et préposés/préposées aux bénéficiaires

 

CNP 3413: Aides-infirmiers/aides-infirmières, aides-soignants/aides-soignantes et préposés/préposées aux bénéficiaires

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 4 410 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes, les hôpitaux et l'assistance sociale.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La demande d'aides-infirmiers, d'aides-soignants et de préposés aux bénéficiaires a augmenté en raison de la pandémie. L'emploi dans les principales industries pour cette profession a augmenté depuis le début de la pandémie, le secteur des soins infirmiers et des établissements de soins pour bénéficiaires internes ayant connu une croissance de 24 % entre février et octobre 2020.

  • La pandémie a nécessité la mise en oeuvre de tâches supplémentaires pour les personnes travaillant dans cette profession, pour garantir que les procédures appropriées contre la COVID-19 sont en place, en vue de protéger la santé des patients et du personnel.

  • Un ralentissement de l'immigration dû aux restrictions de voyage pendant la pandémie a réduit une source potentielle d'approvisionnement en aides-infirmiers.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La demande pour cette profession devrait être relativement forte, du fait que le vieillissement de la population augmente les besoins en soins de santé dans la province et que des efforts sont faits pour augmenter la capacité des maisons de soins de longue durée, des maisons de retraite et des fournisseurs de logements supervisés afin de réduire les séjours à l'hôpital.

  • Toutefois, cette croissance potentielle sera quelque peu contenue, car les pressions financières limitent le nombre d'embauches possibles.

  • La pénurie de personnel a créé des problèmes difficiles dans les établissements de soins de longue durée de la province. En raison de la pénurie, les heures supplémentaires sont habituellement requises. De plus, les recrues sont souvent insuffisantes pour couvrir les congés annuels, les congés de maladie et autres absences. Pour tenter de résoudre ces problèmes, le gouvernement provincial a modifié ses politiques d'immigration afin de cibler les professionnels du secteur infirmier formés à l'étranger, dans le but d'aider à combler les besoins du marché du travail. En outre, en 2020 le Collège de l'Atlantique Nord a ajouté 96 places à son programme de préposés aux soins personnels dans les campus de la province, augmentant ainsi la capacité de près de 80 %.
4 - Enseignement, droit et services sociaux, communautaires et gouvernementaux

En 2019, on comptait 28 300 travailleurs dans cette catégorie, soit 12 % de l'emploi total. Cette catégorie est une source d'emploi dans un certain nombre d'industries, tels que l'assistance sociale, les services d'enseignement, les résidences privées et les administrations publiques. Des initiatives ont été mises en place pour attirer les travailleurs vers certaines des professions clés dans le domaine de l'aide à domicile, de l'éducation de la petite enfance et du système scolaire. La pandémie a créé le besoin de changer la façon dont certains services étaient fournis, afin de contrôler la propagation.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 4214 Éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance

 

CNP 4214: Éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 1 215 personnes exerçaient cette profession en 2019. La principale industrie d'emploi est l'assistance sociale.

  • Un éducateur de la petite enfance sur dix est âgé de 55 ans et plus, ce qui signifie que relativement peu de possibilités d'emploi dues aux départs à la retraite se présenteront au cours des prochaines années.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • En mars, les garderies ont été fermées par le gouvernement provincial pour limiter la propagation de la COVID-19. De nombreux éducateurs de la petite enfance (EPE) ont été licenciés, et les programmes de formation ont été suspendus pour éviter d'ajouter des travailleurs au nombre de chômeurs à la recherche d'un emploi.

  • Les garderies ont ensuite été autorisées à rouvrir, mais les inscriptions ont été lentes à rebondir pour diverses raisons, ce qui a créé des problèmes de revenus pour certains opérateurs. Certains ont choisi de tout arrêter, en licenciant définitivement du personnel.

  • Dans certaines régions de la province, les garderies qui sont restées en activité se sont heurtées à une pénurie d'EPE certifiés pour pourvoir les postes vacants. Le besoin de remplaçants est plus important que d'habitude, car le personnel régulier doit rester chez lui s'il présente des symptômes de la COVID-19.

  • La pandémie a nécessité la mise en oeuvre de tâches supplémentaires pour cette profession, pour garantir que les procédures appropriées contre la COVID-19 sont en place, en vue de protéger la santé des enfants et du personnel.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les garderies et les établissements similaires ont été fermés au printemps, lorsque la pandémie a commencé. Ils ont depuis été rouverts, et un certain nombre de mesures préventives ont été mises en place pour éviter la propagation de la COVID-19.

  • Les taux élevés de roulement du personnel offriront des occasions à ceux qui cherchent du travail dans cette profession.

  • Le gouvernement provincial a annoncé son intention de mettre en place des garderies à 25 dollars par jour dans la province à partir de 2021, dans le but d'augmenter le nombre de places disponibles et d'offrir aux familles un coût plus abordable.

  • En juillet 2020, le gouvernement du Canada a annoncé un budget de 625 millions de dollars supplémentaires en 2020-2021, pour remédier à la disponibilité réduite des places en garderie et aux besoins particuliers découlant de la pandémie dans le secteur de la garde d'enfants, partout au Canada.
CNP 4412 Aides familiaux résidents/aides familiales résidentes, aides de maintien à domicile et personnel assimilé

 

CNP 4412: Aides familiaux résidents/aides familiales résidentes, aides de maintien à domicile et personnel assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 6 490 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont l'aide sociale, les résidences privées et les services de soins de santé ambulatoires.

  • Une personne sur trois dans cette profession est âgée de 55 ans et plus. En conséquence, cette situation devrait créer des occasions en raison des départs à la retraite.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi dans cette profession a augmenté de plus de 25 % par rapport à février. Selon les dernières données de septembre, ce chiffre est resté à un niveau élevé. L'augmentation du nombre de prestataires reflète l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • Comme cette profession peut exiger des travailleurs qu'ils fournissent des soins personnels et de l'aide aux personnes dans le besoin dans diverses maisons familiales, certains travailleurs ont hésité à travailler par crainte d'entrer en contact avec la COVID-19. En outre, et pour la même raison, de nombreuses familles sont également réticentes à laisser des soignants entrer chez elles, ce qui entraîne une charge supplémentaire pour les familles. Par exemple, dans certains cas le nombre de soignants différents entrant au domicile d'un client a été réduit de six à deux, afin de limiter le nombre de personnes différentes qu'ils voient. Cette situation a parfois créé un défi pour les organismes de soins à domicile pendant les périodes où les infections étaient en augmentation.

  • Le gouvernement provincial a temporairement assoupli certaines exigences en matière d'embauche, comme la nécessité d'un certificat de premiers secours et d'une vérification judiciaire. Les travailleurs potentiels pouvaient également fournir une déclaration sous serment attestant qu'ils n'avaient pas d'antécédents criminels, au lieu de devoir obtenir auprès de la police un certificat de bonne conduite.

  • La pandémie a nécessité la mise en oeuvre de tâches supplémentaires, notamment un nettoyage et un lavage des mains fréquents, pour s'assurer que des mesures sont prises pour protéger les travailleurs et leurs clients.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La demande pour cette profession devrait être relativement forte. Outre les besoins en soins des personnes souffrant de problèmes de santé et d'incapacité, le vieillissement de la population sera un facteur clé de croissance, car un grand nombre de ces personnes auront besoin, pour rester chez elles, des services d'individus exerçant cette profession.

  • D'un point de vue organisationnel, l'objectif du réseau de soins de santé est de réduire la durée d'hospitalisation et de faire en sorte que les personnes hospitalisées retournent rapidement chez elles. Cela se traduit par une demande accrue de services d'aide à domicile.
CNP 4413 Aides-enseignants/aides-enseignantes aux niveaux primaire et secondaire

 

CNP 4413: Aides-enseignants/aides-enseignantes aux niveaux primaire et secondaire

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 635 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les écoles primaires et secondaires représentent la principale industrie d'emploi.

  • Environ un quart de ces travailleurs étaient âgés de 55 ans et plus, ce qui laisse penser qu'une part importante des possibilités d'emploi au cours des prochaines années sera due aux départs à la retraite.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur des écoles primaires et secondaires a augmenté tout au long de 2020 par rapport à l'année précédente, mais les gains sont plus faibles depuis juin.

  • Dans cette profession, la pandémie a provoqué une augmentation importante du nombre de prestataires de l'assurance-emploi par rapport aux mêmes mois en 2019, reflétant l'augmentation du nombre de chômeurs. Cette situation était liée aux fermetures d'écoles en raison des mesures de santé publique associées à la COVID-19.

  • La pandémie a nécessité la mise en oeuvre de tâches supplémentaires, pour garantir que les procédures appropriées contre la COVID-19 sont en place, en vue de protéger la santé des enfants et du personnel.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La croissance de l'emploi est largement déterminée par les priorités et par l'affectation des ressources du système scolaire public provincial.

  • Le plan d'action pour l'éducation du gouvernement provincial annoncé en 2018 comprenait une initiative visant à embaucher 200 assistants pédagogiques pour offrir un soutien aux étudiants, en vue de les aider à atteindre leurs objectifs en matière de programmes d'études et d'éviter que ceux qui ont besoin d'aide ne prennent du retard. Cette initiative d'embauche devait se poursuivre sur une période de trois ans.
5 - Arts, culture, sports et loisirs

Avec seulement 5 300 travailleurs, cette catégorie professionnelle emploie le moins de personnes parmi les dix grands groupes. Le secteur de l'information, de la culture et des loisirs emploie le plus grand nombre de travailleurs dans cette catégorie professionnelle.

De nombreuses installations telles que les centres de conditionnement physique ont dû fermer temporairement en raison de la COVID-19. Les musiciens et autres artistes ont été confrontés à un manque de salles et à un public restreint, ce qui a influé sur leur capacité à se produire et à gagner leur vie. Malgré l'assouplissement des mesures de santé publique et la réouverture des théâtres, des salles de concert et des centres de conditionnement physique, des restrictions restent en place, ce qui limite les possibilités d'emploi ainsi que le potentiel de gains pour certaines professions. Des mesures d'éloignement physique seront en vigueur jusqu'à ce qu'un vaccin soit largement distribué dans la province.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 5131 Producteurs/productrices, réalisateurs/réalisatrices, chorégraphes et personnel assimilé

 

CNP 5131: Producteurs/productrices, réalisateurs/réalisatrices, chorégraphes et personnel assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 385 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principaux secteurs d'emploi sont les industries de l'information et de la culture, les arts, les divertissements et les loisirs ainsi que le commerce de détail à l'exclusion des magasins d'alimentation et de boissons.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs a chuté d'un tiers au début de la pandémie, car les théâtres et les industries cinématographiques étaient soumis à des restrictions. La taille du public a été limitée dans les salles de cinéma, ce qui a influé sur la capacité à générer des revenus. Les exigences d'éloignement physique et les restrictions de voyage ont également eu un effet négatif sur la production télévisuelle et cinématographique. Toutefois, l'assouplissement des mesures de santé publique a permis à l'emploi de revenir à des niveaux proches de ceux d'avant la pandémie à partir d'octobre.

  • De même, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi a augmenté au cours des premiers mois de la pandémie en raison de la hausse du chômage, mais il est revenu aux niveaux d'avant la pandémie en septembre.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Cette profession a un profil d'âge inférieur à la moyenne, ce qui signifie que relativement peu de possibilités d'emploi se présenteront au cours des prochaines années en raison des départs à la retraite.

  • Il peut être difficile de trouver des candidats appropriés pour les postes vacants dans cette profession, compte tenu de sa taille relativement réduite et de la nécessité d'un ensemble particulier de compétences et d'expérience. Certains employeurs ont également fait remarquer que les postes peuvent être difficiles à pourvoir du point de vue de l'équité en matière d'emploi.
CNP 5133 Musiciens/musiciennes et chanteurs/chanteuses

 

CNP 5133: Musiciens/musiciennes et chanteurs/chanteuses

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 270 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les arts, les divertissements et les loisirs, le commerce de détail à l'exclusion des magasins d'alimentation et de boissons, ainsi que les autres écoles et l'enseignement, comme les cours particuliers.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La fermeture des bars, auditoriums et autres établissements de ce type au début de la pandémie a privé de nombreux membres de cette profession de lieux pour se produire et gagner leur vie. Le travail indépendant est plus important dans cette profession par rapport à l'ensemble des professions, ce qui laisse beaucoup plus de personnes dépendantes de ces lieux pour leur principale source de revenus.

  • En outre, certains musiciens proposent également des cours à ceux qui souhaitent améliorer leurs compétences musicales. Leur capacité à poursuivre ces cours a été touchée par les mesures de santé publique, mais pas dans la même mesure que celle des artistes du spectacle.

  • Les musiciens et chanteurs en tournée n'ont pas pu se produire en dehors de la province en raison de restrictions de voyage.

  • Même avec la réouverture des bars et des salons, il y a eu moins de lieux pour se produire. En outre, le potentiel de gains a été réduit dans de nombreux cas, car les établissements ont dû restreindre le nombre de clients sur leur site.

  • En octobre, l'emploi dans les arts du spectacle, les sports de spectateurs et les industries connexes a été réduit de plus de 50 % par rapport au même mois en 2019.

  • En novembre, le gouvernement provincial a introduit un programme de soutien à court terme pour les musiciens et les artistes professionnels touchés par la pandémie. Ce programme devait leur permettre de recevoir une prestation non remboursable et unique pouvant aller jusqu'à 5 000 dollars.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi dépendront de la durée de mise en place des mesures de santé publique. Comme de nombreux membres de la profession sont des travailleurs indépendants, les effets financiers négatifs seront importants au fil du temps, ce qui pourrait obliger certains à envisager un changement de carrière et/ou à chercher un emploi dans une autre profession.
CNP 5254 Animateurs/animatrices et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique

 

CNP 5254: Animateurs/animatrices et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 1 675 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les arts, le divertissement et les loisirs, les administrations publiques locales, municipales, régionales, autochtones et autres, ainsi que les autres écoles et l'enseignement.

  • Seulement 7 % des travailleurs dans cette profession ont 55 ans ou plus, ce qui laisse supposer que seul un nombre limité de possibilités d'emploi dues aux départs à la retraite se présenteront au cours des prochaines années.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi pour cette profession en avril 2020 était près de cinq fois plus élevé qu'en février, et n'a connu qu'une légère baisse jusqu'en septembre. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • Une grande partie de la perte d'emploi a eu lieu dans les centres de conditionnement physique et autres installations et programmes de loisirs liés au conditionnement physique. Cette réduction de l'emploi était principalement due à l'impact des mesures de santé publique, y compris la fermeture de ces installations dans les premiers mois de la pandémie. Certains travailleurs sont retournés au travail après l'assouplissement des restrictions, mais l'emploi n'est pas revenu aux niveaux d'avant la pandémie.

  • Parmi les autres emplois perdus dans cette profession, on peut citer les responsables de programmes saisonniers. Par exemple, les administrations municipales ont licencié ou refusé d'embaucher des travailleurs du secteur des loisirs pendant l'été 2020.

  • La plupart des travailleurs de cette profession auront connu un changement de tâches et de responsabilités à la suite de la COVID-19, changement lié principalement à des exigences accrues en matière de désinfection.

  • En novembre 2020, les salles de conditionnement physique et les installations de loisirs fonctionnaient avec des capacités réduites.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le roulement du personnel est la principale source d'offres d'emploi dans cette profession. Les postes sont souvent à temps partiel, saisonniers, et occupés par des étudiants.

  • Selon le sport ou l'activité associés à un poste vacant, certaines qualifications ou expériences peuvent être un atout ou une exigence. Les perspectives d'emploi dans cette profession dépendront en grande partie de la possibilité de réduire suffisamment les infections de la COVID-19 pour assurer un retour en toute sécurité à des conditions de fonctionnement plus normales pour les installations de loisirs.

  • Un autre facteur sera la façon dont les participants se sentiront à l'aise ou non en retournant dans ces établissements, sans craindre d'être infectés. En outre, il est possible que certains s'habituent à faire de l'exercice à domicile, renonçant ainsi à ces installations.

  • Le calendrier et la livraison d'un vaccin joueront un rôle important dans la reprise de cette profession. La disponibilité et la distribution rapides d'un vaccin accéléreront l'amélioration des perspectives d'emploi.
6 - Vente et services

Les professions de la vente et des services employaient 56 600 personnes en 2019, soit le plus grand nombre des dix principales catégories professionnelles. Les industries clés qui emploient le plus de travailleurs dans cette catégorie sont le commerce de détail, ainsi que les services de restauration et les débits de boissons. Ces industries clés ont connu une baisse notable de l'emploi lorsque la pandémie a commencé. De nombreux commerces de détail ont été fermés, alors que les gens restaient chez eux après que des mesures de santé publique soient entrées en vigueur. La pandémie a également touché les personnes qui travaillent dans les restaurants, les bars et autres établissements de ce type. Pendant plusieurs mois, ni les services en salle à manger ni les bars n'étaient autorisés à ouvrir. Même en octobre, il y avait encore un certain nombre de restrictions qui réduisent le nombre de personnes que ces entreprises sont autorisées à recevoir. Cette situation a entraîné des difficultés financières considérables pour de nombreux travailleurs et pour ces industries.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 6322 Cuisiniers/cuisinières

 

CNP 6322: Cuisiniers/cuisinières

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 3 770 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et les débits de boissons, les services d'hébergement et les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur des services de restauration a chuté de 20 % entre février et avril 2020, mais a partiellement rebondi au cours de l'année.

  • En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi dans cette profession était 77 % plus élevé qu'en février, et il est resté élevé tout au long de l'automne. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • La fermeture initiale des restaurants au début de la pandémie et les restrictions sur les services en salle à manger ont eu une incidence négative sur l'emploi dans cette profession.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les restaurants ont été profondément touchés par le début de la pandémie, les services en salle à manger ayant été fermés en raison des mesures de santé publique liées à la COVID-19. Un certain nombre de restaurants sont restés fermés, même si les restrictions se sont quelque peu assouplies. Bien que la province ait maintenu un taux d'infections relativement faible par rapport aux autres provinces, des restrictions de capacité restent en place, ce qui influe sur les ventes et les bénéfices dans le secteur de la restauration.

  • Les perspectives de croissance pour cette profession resteront modérées tant que la menace d'une propagation de virus existera.

  • Certains restaurants ont fait état d'une pénurie de cuisiniers avant la pandémie. On constate généralement un grand nombre de postes vacants en raison d'un taux élevé de roulement du personnel.
CNP 6421 Vendeurs/vendeuses - commerce de détail

 

CNP 6421: Vendeurs/vendeuses - commerce de détail

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 7 560 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont le commerce de détail et le commerce de gros.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur du commerce de gros et de détail a diminué de 20 % entre février et avril 2020, mais s'est amélioré au cours de l'année.

  • Au printemps, de nombreux magasins de détail non essentiels ont fermé leurs portes, car on a demandé aux consommateurs d'éviter les sorties non essentielles. Des milliers de vendeurs ont été licenciés, ou leurs heures de travail ont été réduites à zéro.

  • La plupart des commerces de détail non essentiels ont rouvert, mais ils doivent respecter des règlements portant sur l'éloignement physique, les taux d'occupation et des mesures supplémentaires de désinfection. Certains de ces commerces ont également choisi de garder des horaires allégés, diminuant le nombre total de vendeurs nécessaires.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • À l'exception de certaines catégories (électronique et électroménager, matériaux de construction, santé et soins personnels, et épicerie), les ventes au détail ont généralement été plus faibles en 2020 qu'en 2019, en raison de la COVID-19. Si les ventes ont rebondi ces derniers mois, l'activité future dépendra de la capacité de la province à gérer la pandémie actuelle.

  • Le manque de circulation de piétons en raison de la COVID-19 a eu une incidence sur de nombreuses petites entreprises, en particulier dans les centres-villes. Si les niveaux se sont légèrement rétablis depuis le début de la pandémie, de nombreuses petites entreprises voient toujours moins de clients. Cette situation, qui devrait se poursuivre tant que des restrictions liées à la pandémie seront en place, pourrait influencer les prochains niveaux d'effectifs.

  • Le taux élevé de roulement du personnel est un des principaux moteurs des offres d'emploi dans cette profession. Les exigences en matière d'éducation et de compétences sont faibles.

  • Le nombre croissant de fermetures de magasins de détail aura également des répercussions sur l'emploi, à l'avenir. La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante a indiqué que 8 500, soit 12 %, des petites et moyennes entreprises de la région de l'Atlantique risquent de fermer en raison de la COVID-19.

  • Les ventes de véhicules ont considérablement diminué au début de la pandémie, bien que les affaires semblent maintenant se stabiliser. Les chiffres des ventes récents se comparent favorablement à ceux de la même période de l'année dernière. Bien que certains licenciements aient été signalés, la plupart des concessionnaires rouvrent lentement leurs portes et comptent maintenant un nombre d'employés proches des niveaux antérieurs, selon l'Automobile Dealers Association of Newfoundland and Labrador.

  • Les entreprises qui sont capables de s'adapter à l'évolution des habitudes d'achat, en développant leur présence en ligne et en offrant des services de ramassage ou de livraison, devraient obtenir de meilleurs résultats et être mieux outillées pour maintenir leurs effectifs. Au niveau national, les ventes en ligne ont augmenté de près de 70 % depuis le début de l'année (jusqu'au mois d'août). Cependant, les ventes en ligne ne représentent que 5 à 10 % du total des ventes, selon les mois.
CNP 6512 Barmans/barmaids

 

CNP 6512: Barmans/barmaids

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 935 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et de débits de boissons, ainsi que les services d'hébergement.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De mars à juin 2020, les salles à manger, les bars et les autres établissements servant des boissons ont reçu l'ordre de fermer. Les restaurants pouvaient continuer à offrir des plats à emporter et la livraison. Dans le cadre de ce modèle, la majorité des serveurs ont été licenciés, laissant un personnel réduit pour effectuer les transactions de vente à emporter.

  • Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi dans cette profession était près de trois fois plus élevé en avril 2020 qu'en février, et est resté élevé tout au long de l'automne.

  • La fermeture initiale des bars au début de la pandémie et les restrictions de capacité de ces établissements depuis leur réouverture ont eu une incidence négative sur l'emploi dans cette profession.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • La majorité des barmans sont employés dans les industries qui ont été les plus durement touchés par la pandémie, ce qui explique pourquoi cette profession a connu l'une des plus fortes hausses de chômage.

  • Tant que les restrictions sur les activités des bars se poursuivront, on s'attend à ce que les perspectives d'emploi soient généralement défavorables. Certains bars n'ont pas rouvert depuis le début de la pandémie, tandis que d'autres ont réduit leurs heures d'ouverture ou le nombre de nuits d'ouverture par semaine.

  • La réduction du nombre de clients autorisés dans les bars en raison des mesures de santé publique a réduit la rentabilité et le nombre de personnes employées.
CNP 6513 Serveurs/serveuses d'aliments et de boissons

 

CNP 6513: Serveurs/serveuses d'aliments et de boissons

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 2 275 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et de débits de boissons, ainsi que les services d'hébergement.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De mars à juin 2020, les salles à manger, les bars et les autres établissements servant des boissons ont reçu l'ordre de fermer. Les restaurants pouvaient continuer à offrir des plats à emporter et la livraison. Dans le cadre de ce modèle, la majorité des serveurs ont été licenciés, laissant un personnel réduit pour effectuer les transactions de vente à emporter.

  • Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi dans cette profession était près de trois fois plus élevé en avril 2020 qu'en février, et est resté élevé tout au long de l'automne.

  • À l'avenir, l'emploi dans cette profession sera lié à la santé de l'industrie des services de restauration dans son ensemble. De nombreux restaurants ont fait part de leur incapacité à se remettre financièrement de la fermeture au printemps. Ceux qui dépendent normalement des revenus saisonniers de l'été ont été particulièrement touchés par le déclin du tourisme.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les restaurants ont été profondément touchés par le début de la pandémie, les services en salle à manger ayant été fermés en raison des mesures de santé publique. Un certain nombre de restaurants sont restés fermés, même si les restrictions se sont quelque peu assouplies. Bien que la province ait connu un nombre d'infections relativement faible par rapport aux autres provinces, des restrictions de capacité restent en place, ce qui influe sur les ventes et les bénéfices dans le secteur de la restauration.

  • On constate généralement un grand nombre de postes vacants en raison d'un taux élevé de roulement du personnel dans cette profession. Certains employeurs ont fait état de difficultés occasionnelles à pourvoir des postes vacants.

  • Les perspectives de croissance pour cette profession resteront modérées tant que la menace d'une propagation de virus existera.
CNP 6611 Caissiers/caissières

 

CNP 6611: Caissiers/caissières

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 6 785 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont le commerce de détail, les services de restauration et les débits de boissons.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Au printemps, de nombreux magasins de détail non essentiels ont fermé leurs portes, car on a demandé aux consommateurs d'éviter les sorties non essentielles. Des milliers de caissiers/caissières ont été licenciés, ou leurs heures de travail ont été réduites à zéro.

  • La plupart des commerces de détail non essentiels ont rouvert, mais ils doivent respecter des règlements portant sur l'éloignement physique, les taux d'occupation et des mesures accrues de désinfection. Certains de ces commerces ont également choisi de garder des horaires allégés, diminuant le nombre total de caissiers nécessaires.

  • La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions différentes selon le type de commerce de détail. Par exemple, de nombreuses épiceries ont augmenté les quarts de travail ou ont embauché des employés supplémentaires au printemps, car les consommateurs faisaient des réserves en prévision d'un confinement possible. Certains caissiers essentiels de commerce de détail ont bénéficié d'une augmentation de salaire temporaire pendant cette période.

  • Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi dans cette profession était trois fois plus élevé en avril 2020 qu'en février 2020 au début de la pandémie, et il est resté élevé tout au long de l'automne, reflétant l'augmentation du nombre de chômeurs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les restaurants, les épiceries et les autres chaînes de détaillants devraient devenir de plus en plus dépendants des caisses automatiques, ce qui réduira quelque peu la demande de caissiers à l'avenir. Cependant, à moyen terme, ce sont les restrictions liées à la COVID-19 qui auront le plus grand effet sur la demande de main-d'oeuvre.

  • À l'exception de certaines catégories (électronique et électroménager, matériaux de construction, santé et soins personnels, et épicerie), les ventes au détail ont généralement été plus faibles en 2020 qu'en 2019, en raison de mesures de santé publique liées à la COVID-19. Si les ventes ont rebondi ces derniers mois, l'activité future dépendra de la capacité de la province à gérer la pandémie actuelle.

  • Une réduction du nombre de clients due à la COVID-19 a eu une incidence sur de nombreuses petites entreprises, en particulier dans les centres-villes. Si les niveaux se sont légèrement rétablis depuis le début de la pandémie, de nombreuses petites entreprises voient toujours moins de clients. Cette situation, qui devrait se poursuivre tant que des restrictions liées à la pandémie seront en place, pourrait influencer les prochains niveaux d'effectifs.

  • Le nombre croissant de fermetures de magasins de détail aura également des répercussions sur l'emploi, à l'avenir. La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante a indiqué qu'environ 8 500, soit 12 %, des petites et moyennes entreprises de la région de l'Atlantique risquent de fermer en raison de la COVID-19.

  • Alors que la demande pour cette profession est élevée dans les magasins de détail qui se concentrent sur les articles essentiels, d'autres parties du secteur du commerce de détail ont connu une baisse en raison du développement des achats en ligne durant la pandémie. Si l'acceptation des achats en ligne comme étant la norme se poursuit, cette tendance pourrait réduire la demande de caissiers à l'avenir, car les acheteurs se rendent moins souvent dans les magasins de détail traditionnels.

  • À moyen terme, les restrictions liées à la COVID-19 auront le plus grand effet sur la demande de main-d'oeuvre.

  • Le taux élevé de roulement du personnel est un des principaux créateurs de postes vacants dans cette profession. Les exigences en matière d'éducation et de compétences sont faibles.
CNP 6711 Serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé

 

CNP 6711: Serveurs/serveuses au comptoir, aides de cuisine et personnel de soutien assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 4 680 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les services de restauration et de débits de boissons, les hôpitaux et les établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • De mars à juin 2020, les salles à manger, les bars et les autres établissements servant des boissons ont reçu l'ordre de fermer. Les restaurants pouvaient continuer à offrir des plats à emporter et la livraison. De nombreux serveurs au comptoir ont donc été licenciés.

  • L'emploi dans le secteur des services de restauration a chuté de 20 % entre février et avril 2020, mais a partiellement rebondi au cours de l'année.

  • Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi dans cette profession était près de trois fois plus élevé en avril 2020 qu'en février 2020, et est resté élevé tout au long de l'automne, reflétant l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • Les serveurs au comptoir sont présents dans les établissements de type « à emporter » et « service au volant », qui étaient mieux adaptés à la fermeture des salles à manger que les restaurants avec service aux tables. En conséquence, le pourcentage de travailleurs licenciés dans cette profession était légèrement inférieur à celui des autres professions du secteur de la restauration (comme les serveurs), plusieurs milliers de personnes ayant conservé leur emploi tout au long de la pandémie.

  • La fermeture initiale des restaurants au début de la pandémie et les restrictions qui se poursuivent pour les services en salle à manger ont eu une incidence négative sur l'emploi dans cette profession.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les répercussions ont été importantes sur les restaurants au début de la pandémie, les services en salle à manger ayant été fermés en raison des mesures de santé publique. Un certain nombre de restaurants sont restés fermés, même si les restrictions ont été quelque peu assouplies. Bien que la province ait connu un nombre d'infections relativement faible par rapport aux autres provinces, des restrictions concernant la capacité restent en place, ce qui influe sur les ventes et les bénéfices dans l'industrie de la restauration.

  • Les perspectives de croissance pour cette profession resteront modérées tant que la menace d'une propagation de virus existera.

  • Un roulement élevé contribue grandement aux possibilités d'emploi dans cette profession.

  • Cette profession a généralement été une bonne source d'emploi pour les étudiants pendant la saison touristique, mais les perspectives d'emploi dépendront fortement du rythme de la reprise dans le secteur du tourisme.
CNP 6731 Préposés/préposées à l'entretien ménager et au nettoyage - travaux légers

 

CNP 6731: Préposés/préposées à l'entretien ménager et au nettoyage - travaux légers

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 3 235 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont les services de gestion et d'administration, les hôpitaux et les services d'hébergement.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans les hôpitaux a été relativement stable. Le secteur des services de gestion et d'administration avait réduit l'emploi au début de la pandémie, et a continué à décliner jusqu'en octobre. La demande pour cette profession dans les hôtels et les bureaux a diminué en raison, respectivement, de la baisse du taux d'occupation des touristes et de l'augmentation du nombre de personnes travaillant à domicile. Cependant, l'emploi a été stable pour les personnes travaillant dans les hôpitaux et autres bâtiments publics, dont le besoin d'assainissement est constant (voire accru).

  • En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi dans cette profession a augmenté de 44 % par rapport à février, et est resté proche de ce niveau élevé jusqu'en septembre.

  • La COVID-19 a renforcé l'importance de cette profession, car des procédures de nettoyage approfondies sont nécessaires pour prévenir la propagation de l'infection. Les exigences accrues en matière de santé publique dans tous les secteurs de l'économie signifiaient qu'il y aurait un plus grand besoin de préposés à l'entretien ménager et au nettoyage ' travaux légers pour assurer le maintien de la propreté et de la désinfection.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Pour certains, cette profession peut être exigeante sur le plan physique. Un taux de roulement du personnel supérieur à la moyenne a été signalé, ce qui crée des occasions d'emploi.

  • La rapidité de la reprise de l'emploi dépendra en grande partie de la rapidité avec laquelle un vaccin sera disponible, du temps qu'il faudra pour assouplir les restrictions de voyage et du temps qu'il faudra pour que l'occupation des bureaux revienne aux niveaux d'avant la pandémie.

  • Le travail à temps partiel est courant dans cette profession, et les candidats peuvent être amenés à travailler pendant différents quarts de travail, y compris la nuit, le soir et les fins de semaine. Dans certaines régions de la province, les possibilités d'emploi peuvent être saisonnières, et il y a davantage d'offres pendant les mois d'été. Cela est particulièrement vrai dans l'industrie des services d'hébergement et de restauration, car certains centres de villégiature et hôtels ne fonctionnent que pendant les mois d'été.
7 - Métiers, transport, machinerie et domaines apparentés

En 2019, on comptait 36 300 travailleurs dans cette catégorie, soit 12 % de l'emploi total. Ce groupe est la deuxième catégorie professionnelle, en importance, sur le marché du travail de la province. Les principales industries qui emploient le plus de travailleurs sont la construction, le commerce de gros et de détail, ainsi que le transport.

La COVID-19 a provoqué l'arrêt temporaire de plusieurs grands projets de construction au cours des premiers mois, ce qui a touché un certain nombre de professions. Si l'activité a repris pour la plupart de ces projets, des mesures de santé publique ont été adoptées pour permettre l'éloignement physique. Ces mesures réduisent le nombre de personnes travaillant dans une zone donnée, ce qui a une incidence sur l'emploi et sur le calendrier des projets. Un projet qui n'a pas redémarré est la construction de la structure gravitaire en béton du projet pétrolier West White Rose, à Argentia. Un changement radical de la demande et des prix du pétrole a forcé l'industrie à s'arrêter, à réévaluer et à établir des priorités quant aux domaines auxquels elle devrait consacrer ses ressources financières réduites.

Le ralentissement économique provoqué par la pandémie a également freiné l'activité dans les transports. Alors que l'activité de gros et de détail liée aux biens essentiels était relativement stable, les biens non essentiels ont été réduits. Le transport par voies navigables a également été touché par le ralentissement du secteur pétrolier, entraînant des répercussions sur ceux qui fournissent un soutien et des services à l'industrie extracôtière. Les restrictions de voyage dans le monde entier ont profondément touché le secteur des transports aériens.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 7237 Soudeurs/soudeuses et opérateurs/opératrices de machines à souder et à braser

 

CNP 7237: Soudeurs/soudeuses et opérateurs/opératrices de machines à souder et à braser

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 940 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries comprennent la construction, la réparation et l'entretien, ainsi que la fabrication de produits métalliques.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur de la construction a chuté de 35 % entre février et mai 2020, mais s'est quelque peu amélioré au cours de l'année.

  • Le nombre de soudeurs qui touchaient des prestations d'assurance-emploi au cours du premier trimestre 2020 était assez similaire à celui de la même période l'année précédente. Cependant, le deuxième trimestre a été très différent, avec deux fois plus de soudeurs recevant des prestations, comparativement à un an plus tôt. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • Les activités de construction ont fortement chuté en raison de la pandémie, avec notamment l'arrêt des travaux liés au projet pétrolier White West Rose.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le nombre de prestataires était élevé, en comparaison des niveaux d'emploi. Il en a résulté un vaste bassin de travailleurs qualifiés pour l'embauche.

  • L'emploi dans la construction non résidentielle devrait rester relativement faible par rapport aux dernières années, car la plupart des grands projets tels que la construction de la plate-forme de forage pétrolier d'Hebron ont été achevés, et les travaux du projet hydroélectrique de Muskrat Falls sont presque terminés. Il n'y a pas d'autres grands projets à l'horizon pour remplacer cette baisse de l'emploi. West White Rose a comblé une partie de la perte d'Hebron, et une sanction du projet pétrolier de Bay du Nord était attendue. Cependant, en partie à cause de la pandémie, le prix du pétrole a considérablement baissé, ce qui a obligé les compagnies pétrolières à réduire leurs coûts et à évaluer les projets qu'elles vont privilégier pour aller de l'avant. Cette situation a entraîné une suspension indéfinie de l'activité de West White Rose et un report du projet de Bay du Nord, limitant les perspectives d'emploi des soudeurs au cours des prochaines années.
CNP 7241 Électriciens/électriciennes (sauf électriciens industriels/électriciennes industrielles et de réseaux électriques)

 

CNP 7241: Électriciens/électriciennes (sauf électriciens industriels/électriciennes industrielles et de réseaux électriques)

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 1 160 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont la construction, les hôpitaux, la réparation et l'entretien.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur de la construction a chuté de 35 % entre février et mai 2020, mais s'est quelque peu amélioré au cours de l'année.

  • Le nombre d'électriciens qui touchaient des prestations d'assurance-emploi au premier trimestre 2020 était assez similaire à celui de la même période l'année précédente. Cependant, le deuxième trimestre a été très différent, avec deux fois plus de soudeurs recevant des prestations, en comparaison de l'année précédente. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • Les activités de construction a fortement chuté en raison de la pandémie, avec notamment l'arrêt des travaux liés au projet pétrolier White West Rose.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le nombre de prestataires était élevé, en comparaison des niveaux d'emploi. Il en a résulté un vaste bassin de travailleurs qualifiés pour l'embauche.

  • L'emploi dans la construction non résidentielle devrait rester relativement faible par rapport aux dernières années, car la plupart des grands projets tels que la construction de la plate-forme de forage pétrolier d'Hebron ont été achevés, et les travaux du projet hydroélectrique de Muskrat Falls sont presque terminés. Il n'y a pas d'autres grands projets à l'horizon pour remplacer entièrement cette baisse de l'emploi. West White Rose a comblé une partie de la perte d'Hebron, et une sanction du projet pétrolier de Bay du Nord était attendue. Cependant, le prix du pétrole a considérablement baissé, ce qui a obligé les compagnies pétrolières à réduire leurs coûts et à évaluer les projets qu'elles vont privilégier pour l'avenir. Cette situation a entraîné une suspension indéfinie de l'activité de West White Rose et un report du projet de Bay du Nord, limitant les perspectives d'emploi des soudeurs au cours des prochaines années.
CNP 7271 Charpentiers-menuisiers/charpentières-menuisières

 

CNP 7271: Charpentiers-menuisiers/charpentières-menuisières

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 2 215 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont la construction, les hôpitaux et les administrations publiques locales, municipales, régionales, autochtones et autres.

  • Environ un charpentiers-menuisiers sur quatre de la province étaient âgés de 55 ans et plus en 2019, ce qui laisse supposer qu'un certain nombre de postes deviendront vacants en raison des départs à la retraite au cours des deux prochaines années.

  • Cette profession est assez saisonnière, car l'emploi a tendance à augmenter pendant les mois d'été, lorsque les conditions météorologiques sont plus favorables à l'activité de construction.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur de la construction a chuté de 35 % entre février et mai 2020, mais s'est quelque peu amélioré au cours de l'année.

  • Le nombre de charpentiers-menuisiers qui touchaient des prestations d'assurance-emploi au cours du premier trimestre 2020 était assez similaire à celui de la même période de l'année précédente. Cependant, le deuxième trimestre a été très différent, avec une augmentation de 40 % du nombre de charpentiers-menuisiers recevant des prestations, par rapport à un an plus tôt. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • L'activité de la construction a diminué au deuxième trimestre en raison des mesures de santé publique et de la détérioration de l'économie.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le nombre moyen de prestataires était élevé, en comparaison des niveaux d'emploi. Il en a résulté un vaste bassin de travailleurs qualifiés pour l'embauche.

  • Il est attendu que le ralentissement de l'économie maintienne les niveaux d'emploi à un niveau inférieur à celui des dernières années.

  • Alors que l'activité de rénovation résidentielle a été forte, la construction de nouvelles habitations a été faible et devrait le rester au cours des prochaines années.
CNP 7312 Mécaniciens/mécaniciennes d'équipement lourd

 

CNP 7312: Mécaniciens/mécaniciennes d'équipement lourd

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 1 400 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont la construction, le commerce de gros, la réparation et l'entretien, ainsi que l'extraction minière et l'exploitation en carrières.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur de la construction a chuté de 35 % entre février et mai 2020, mais s'est quelque peu amélioré au cours de l'année.

  • Le nombre de mécaniciens d'équipement lourd qui touchaient des prestations d'assurance-emploi au cours du premier trimestre 2020 était très similaire à celui de la même période de l'année précédente. Cependant, le deuxième trimestre a été très différent, avec une augmentation de près de 140 % des mécaniciens d'équipement lourd recevant des prestations, comparativement à un an plus tôt. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • L'activité de construction a diminué au deuxième trimestre en raison des mesures de santé publique et de la détérioration de l'économie.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'emploi dans la construction non résidentielle devrait rester relativement faible par rapport aux dernières années, car la plupart des grands projets tels que la construction de la plate-forme de forage pétrolier d'Hebron ont été achevés, et les travaux du projet hydroélectrique de Muskrat Falls sont presque terminés. Il n'y a pas d'autres grands projets à l'horizon pour remplacer cette baisse de l'emploi. West White Rose a comblé une partie de la perte d'Hebron, et une sanction du projet pétrolier de Bay du Nord était attendue. Cependant, le prix du pétrole a considérablement baissé, ce qui a obligé les compagnies pétrolières à réduire leurs coûts et à évaluer les projets qu'elles vont privilégier pour l'avenir. Cette situation a entraîné une suspension indéfinie de l'activité de West White Rose et un report du projet de Bay du Nord, limitant les perspectives d'emploi pour les prochaines années dans l'industrie pétrolière.

  • La profession bénéficiera de la bonne santé de l'activité minière dans la province, qui est restée relativement forte pendant la pandémie. Parmi les sociétés minières qui devraient être très occupées au cours de l'année à venir, citons la Compagnie minière IOC de Labrador City, Tacora Resources à Wabush, le projet Voisey's Bay de Vale, Canada Fluorspar à St. Lawrence, et des sites du centre de Terre-Neuve tels que Rambler Mines.
CNP 7511 Conducteurs/conductrices de camions de transport

 

CNP 7511: Conducteurs/conductrices de camions de transport

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 2 780 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont le transport par camion, la construction et le commerce de gros.

  • Environ 30 % des conducteurs de camions de transport de la province étaient âgés de 55 ans et plus en 2019, ce qui laisse supposer qu'un certain nombre de postes deviendront vacants en raison des départs à la retraite au cours des prochaines années.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dépend de la santé de l'économie, ainsi que du niveau d'activité dans l'industrie de la construction. Ces deux situations se sont aggravées en raison de la pandémie. Les restrictions imposées au secteur de la vente au détail et la baisse de la demande de biens par les consommateurs ont été un facteur négatif.

  • Les personnes impliquées dans le transport de biens essentiels ont été moins touchées que celles qui transportent des biens non essentiels.

  • Dans le cadre des mesures de santé publique visant à contrôler la propagation de la COVID-19, les conducteurs de camions ont été déclarés travailleurs essentiels, ce qui signifie qu'ils n'avaient pas besoin de se mettre en quarantaine pendant deux semaines après un déplacement. Les conducteurs de camions de transport ont eu du mal à trouver des toilettes et des endroits pour manger, en particulier dans les premières semaines de la pandémie.

  • L'emploi dans le secteur du transport par camion a diminué de 15 % entre février et avril 2020, mais il s'est amélioré depuis le mois d'août. Cependant, la construction est restée plus faible en octobre par rapport au même mois en 2019.

  • Le nombre de conducteurs de camions de transport qui touchaient des prestations d'assurance-emploi au cours du premier trimestre 2020 était très similaire à celui de la même période de l'année précédente. Cependant, le deuxième trimestre a été très différent, avec une augmentation de 40 % des conducteurs de camions de transport recevant des prestations, comparativement à un an plus tôt. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi dépendront en partie du temps qu'il faudra pour que l'économie revienne à des conditions normales, lorsqu'un grand nombre des mesures de santé publique actuellement en place seront éliminées. Une autre considération est que la diminution de l'activité de construction peut également réduire la demande pour cette profession.

  • Pour les jeunes conducteurs de moins de 25 ans, les perspectives peuvent être plus limitées en raison des coûts d'assurance plus élevés.
CNP 7521 Conducteurs/conductrices d'équipement lourd (sauf les grues)

 

CNP 7521: Conducteurs/conductrices d'équipement lourd (sauf les grues)

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 2 765 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont la construction, les administrations publiques locales, municipales, régionales, autochtones et autres, ainsi que l'extraction minière et l'exploitation en carrières.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur de la construction a chuté de 35 % entre février et mai 2020, mais s'est quelque peu amélioré au cours de l'année.

  • Le nombre de conducteurs d'équipement lourd qui touchaient des prestations d'assurance-emploi au cours du premier trimestre 2020 était très similaire à celui de la même période de l'année précédente. Cependant, le deuxième trimestre a été très différent, avec une augmentation de 40 % des conducteurs d'équipement lourd recevant des prestations, comparativement à un an plus tôt. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • Les activités de construction, qui représentent plus de 50 % de l'emploi dans cette profession, ont diminué au deuxième trimestre en raison des mesures de santé publique et de la dégradation de l'économie. Les mesures d'éloignement physique ont entraîné une réduction du nombre de travailleurs sur les sites et une baisse de la productivité.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le nombre moyen de prestataires de l'assurance-emploi était élevé, en comparaison des niveaux d'emploi. Il en a résulté un vaste bassin de travailleurs qualifiés pour l'embauche.

  • L'emploi dans la construction non résidentielle devrait rester relativement faible par rapport aux dernières années, car la plupart des grands projets tels que la construction de la plate-forme de forage pétrolier d'Hebron ont été achevés, et les travaux du projet hydroélectrique de Muskrat Falls sont presque terminés. Il n'y a pas d'autres grands projets à l'horizon pour remplacer cette baisse de l'emploi. West White Rose a comblé une partie de la perte d'Hebron, et une sanction du projet pétrolier de Bay du Nord était attendue. Cependant, le prix du pétrole a considérablement baissé, ce qui a obligé les compagnies pétrolières à réduire leurs coûts et à évaluer les projets qu'elles vont privilégier pour l'avenir. Cette situation a entraîné une suspension indéfinie de l'activité de West White Rose et un report du projet de Bay du Nord, limitant les perspectives d'emploi pour les prochaines années dans l'industrie pétrolière.

  • La profession bénéficiera de la bonne santé de l'activité minière dans la province, qui est restée relativement forte pendant la pandémie. Parmi les sociétés minières qui devraient être très occupées au cours de l'année à venir, citons la Compagnie minière IOC de Labrador City, Tacora Resources à Wabush, le projet Voisey's Bay de Vale, Canada Fluorspar à St. Lawrence, et des sites du centre de Terre-Neuve tels que Rambler Mines.

  • L'emploi dans les administrations publiques devrait progresser de manière relativement régulière. Il s'agit des personnes qui travaillent pour les municipalités et les autres niveaux de gouvernement, et qui utilisent des déneigeuses, des pelles mécaniques, des chargeuses et d'autres équipements lourds.

  • Les employeurs ont tendance à préférer les conducteurs d'équipement lourd ayant trois ans d'expérience ou plus et de bonnes aptitudes mécaniques.
CNP 7532 Matelots de pont et matelots de salle des machines du transport par voies navigables

 

CNP 7532: Matelots de pont et matelots de salle des machines du transport par voies navigables

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 710 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont le transport par voies navigables et les services connexes, ainsi que l'administration publique fédérale.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'industrie pétrolière provinciale joue un rôle clé pour le niveau d'emploi dans cette profession. Le secteur du transport par voies navigables et des services connexes joue un rôle d'approvisionnement et de service pour l'industrie pétrolière. Entre février et avril 2020, l'emploi dans l'extraction du pétrole et du gaz et dans les services liés aux champs de pétrole et de gaz a diminué de 33 % et est resté faible depuis. Il en résulte un effet de cascade, qui réduit les possibilités pour les entreprises de transport par voies navigables et diminue la demande d'emploi pour cette profession.

  • Le nombre de matelots de pont et matelots de salle des machines du transport par voies navigables qui percevaient des prestations d'assurance-emploi au cours du premier trimestre 2020 était assez similaire à la même période de l'année précédente. Toutefois, le deuxième trimestre a été très différent, puisque le nombre de personnes de cette profession percevant des prestations d'assurance-emploi a augmenté de 47 % par rapport à la même période un an plus tôt. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Alors que l'industrie pétrolière lutte pour sa survie, elle continue à avoir des conséquences négatives sur d'autres secteurs qui lui fournissent des services. Les perspectives d'emploi pour cette profession dépendront dans une certaine mesure d'un rebondissement de l'industrie pétrolière extracôtière, dont les perspectives ne sont pas encore claires à l'heure actuelle. La pandémie continue d'être une présence dominante sur le marché, ce qui freine la demande mondiale de pétrole.
CNP 7534 Agents/agentes de piste dans le transport aérien

 

CNP 7534: Agents/agentes de piste dans le transport aérien

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 235 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi comprennent le transport aérien et les activités de soutien.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'industrie aérienne a été profondément touchée par la pandémie, en raison des mesures de santé publique et des restrictions de voyage. L'emploi dans le transport aérien a chuté entre février et avril 2020, et est resté considérablement inférieur à la normale.

  • Cette profession de taille modeste a été gravement touchée par la pandémie et compte une forte proportion de travailleurs licenciés. Contrairement à de nombreuses autres professions, les agents de piste dans le transport aérien n'ont pas été réembauchés en grand nombre depuis la réouverture de l'économie en juin.

  • En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi dans cette profession était plus de sept fois plus élevé qu'en février, et il s'est maintenu à ce niveau élevé tout au long de l'automne. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'industrie du transport aérien a connu une baisse considérable du nombre de passagers en raison des restrictions de santé publique résultant de la pandémie. Par exemple, le nombre de passagers a diminué de 95 % en avril à St. John's, tandis que Deer Lake a connu une réduction de 82 % de mars à août.

  • Les aéroports et les compagnies aériennes prévoient qu'il faudra plusieurs années avant que le trafic ne revienne aux niveaux de 2019. Il en résultera une longue période de réduction des coûts et, dans la mesure du possible, des hausses potentielles de tarifs.

  • Les grandes compagnies aériennes au Canada et dans le monde ont réduit considérablement le nombre d'employés et de vols disponibles. Air Canada a suspendu 30 lignes, dont près de la moitié dans le Canada atlantique. WestJet a réduit de 80 % la desserte du Canada atlantique.

  • Les restrictions de voyage entre les pays et même à l'intérieur des régions du Canada limitent le retour à un niveau d'activité normal.

  • Une partie de la population restera réticente à prendre l'avion en raison de la pandémie. En outre, il est possible que l'augmentation considérable des réunions virtuelles résultant de la pandémie se poursuive, même après la large diffusion d'un vaccin. En effet, certaines personnes concluront peut-être que les réunions virtuelles sont efficaces et moins chères que les voyages. Une telle situation pourrait freiner la demande pour cette profession, puisque les voyages d'affaires pourraient être réduits.
CNP 7611 Aides de soutien des métiers et manoeuvres en construction

 

CNP 7611: Aides de soutien des métiers et manoeuvres en construction

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 2 070 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont la construction, les services de gestion et d'administration, ainsi que l'extraction de pétrole et de gaz.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur de la construction a chuté de 35 % entre février et mai 2020, mais s'est quelque peu amélioré au cours de l'année.

  • Le nombre d'aides de soutien des métiers et de manoeuvres en construction qui percevaient des prestations d'assurance-emploi au cours du premier trimestre 2020 était assez similaire à la même période de l'année précédente. Toutefois, le deuxième trimestre a été très différent, puisque le nombre de personnes de cette profession percevant des prestations d'assurance-emploi a augmenté de 33 % par rapport à la même période un an plus tôt. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • L'activité de la construction a diminué au deuxième trimestre en raison des mesures de santé publique et de la détérioration de l'économie.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi était élevé, en comparaison des niveaux d'emploi. Il en a résulté un vaste bassin de travailleurs qualifiés pour l'embauche.

  • Il est attendu que le ralentissement de l'économie maintienne les niveaux d'emploi à un niveau inférieur à celui des dernières années.

  • Alors que l'activité de rénovation résidentielle a été forte, la construction de nouvelles habitations a été faible et devrait le rester au cours des prochaines années. L'arrêt des travaux liés au projet West White Rose et un retard dans la construction du Grieg Aquaculture Development réduiront la demande pour cette profession d'ici un an ou deux.
8 - Ressources naturelles, agriculture et production connexe

Plus des trois quarts des professions des secteurs des ressources naturelles, de l'agriculture et de la production connexes sont dans les secteurs de la pêche, de l'agriculture, de l'exploitation minière, pétrolière ou gazière. La COVID-19 a réduit la demande mondiale de pétrole, ce qui a eu un effet négatif sur un certain nombre de grandes professions de ce groupe. La saison de pêche a coïncidé avec le début de la pandémie dans la province, ce qui a suscité des inquiétudes chez certains pêcheurs quant à la sécurité. Entre-temps, l'agriculture a été généralement stable depuis le début de la pandémie.

Les perspectives sont mitigées pour ces professions, et les perspectives d'emploi futures dépendent largement d'un certain nombre de facteurs tels que les prix du pétrole et le degré de consolidation avec le secteur agricole. Si l'agriculture peut avoir des perspectives généralement positives, l'avenir du pétrole et du gaz dans la province n'est pas clair.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 8222 Entrepreneurs/entrepreneuses et surveillants/surveillantes du forage et des services reliés à l'extraction de pétrole et de gaz

 

CNP 8222: Entrepreneurs/entrepreneuses et surveillants/surveillantes du forage et des services reliés à l'extraction de pétrole et de gaz

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 580 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont l'extraction de pétrole et de gaz, ainsi que les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans l'industrie de l'extraction de pétrole et de gaz et dans les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière a diminué de 33 % entre février et avril 2020, et est resté faible. Cette situation a eu un effet global de ralentissement sur la croissance des professions.

  • Le nombre de prestataires de l'assurance-emploi pour cette profession en avril 2020 était plus de deux fois plus élevé que deux mois plus tôt, et a augmenté pour être près de trois fois plus élevé en septembre. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'effondrement des prix du pétrole a eu un effet négatif sur les perspectives d'emploi dans l'industrie pétrolière. Qu'il s'agisse des géants du pétrole ou des petits entrepreneurs et prestataires de services, tous ont connu un changement radical et tentent de s'adapter à la nouvelle réalité. Les projets dans le monde entier sont réévalués, car les compagnies pétrolières qui ont moins à investir doivent être sélectives quant aux initiatives qui iront de l'avant et celles qui ne le feront pas. En outre, des licenciements ont eu lieu pour réduire les coûts.

  • Les perspectives d'emploi futures de cette profession dépendront en grande partie de la façon dont l'industrie pétrolière provinciale et les industries qui la soutiennent sauront faire face à l'incertitude entourant la pandémie et à ses répercussions sur la demande mondiale de pétrole.
CNP 8232 Foreurs/foreuses et personnel de mise à l'essai et des autres services reliés à l'extraction de pétrole et de gaz

 

CNP 8232: Foreurs/foreuses et personnel de mise à l'essai et des autres services reliés à l'extraction de pétrole et de gaz

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 715 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont l'extraction de pétrole et de gaz, ainsi que les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans l'extraction du pétrole et du gaz et dans les activités de soutien a diminué de 33 % entre février et avril 2020, et est resté faible.

  • En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi pour cette profession était 44 % plus élevé que deux mois plus tôt, et avait augmenté de 98 % en septembre. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'effondrement des prix du pétrole a eu un effet négatif sur les perspectives d'emploi dans l'industrie pétrolière. Qu'il s'agisse des géants du pétrole ou des petits entrepreneurs et prestataires de services, tous ont connu un changement radical et tentent de s'adapter à la nouvelle réalité. Les projets dans le monde entier sont réévalués, car les compagnies pétrolières qui ont moins à investir doivent être sélectives quant aux initiatives qui iront de l'avant et celles qui ne le feront pas. En outre, des licenciements ont eu lieu pour réduire les coûts.

  • Les perspectives d'emploi futures de cette profession dépendront en grande partie de la façon dont l'industrie pétrolière provinciale et les industries qui la soutiennent sauront faire face à l'incertitude entourant la pandémie et à ses répercussions sur la demande mondiale de pétrole.
CNP 8412 Personnel du forage et de l'entretien des puits de pétrole et de gaz et personnel assimilé

 

CNP 8412: Personnel du forage et de l'entretien des puits de pétrole et de gaz et personnel assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 105 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont la construction, l'extraction de pétrole et de gaz, ainsi que les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière a diminué de 45 % entre février et avril 2020. Les pertes se sont aggravées au cours de l'année.

  • En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi pour cette profession était 48 % plus élevé que deux mois plus tôt, et avait augmenté de 98 % en septembre. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'effondrement des prix du pétrole a eu un effet négatif sur les perspectives d'emploi dans l'industrie pétrolière. Qu'il s'agisse des géants du pétrole ou des petits entrepreneurs et prestataires de services, tous ont connu un changement radical et tentent de s'adapter à la nouvelle réalité. Les projets dans le monde entier sont réévalués, car les compagnies pétrolières qui ont moins à investir doivent être sélectives quant aux initiatives qui iront de l'avant et celles qui ne le feront pas. En outre, des licenciements ont eu lieu pour réduire les coûts.

  • Les perspectives d'emploi futures de cette profession dépendront en grande partie de la façon dont l'industrie pétrolière provinciale et les industries qui la soutiennent sauront faire face à l'incertitude entourant la pandémie et à ses répercussions sur la demande mondiale de pétrole.
CNP 8431 Ouvriers/ouvrières agricoles

 

CNP 8431: Ouvriers/ouvrières agricoles

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 780 personnes exerçaient cette profession en 2019. La principale industrie d'emploi est l'agriculture.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • La pandémie n'a pas changé l'emploi dans l'agriculture de manière notable au cours de l'année écoulée.

  • Au mois de septembre, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi pour cette profession avait également été assez stable tout au long de l'année 2020.

  • Lorsque la pandémie de COVID-19 s'est déclarée au Canada, les frontières ont été fermées aux travailleurs étrangers temporaires, y compris ceux qui allaient travailler dans cette profession. Cette situation a suscité une inquiétude immédiate dans l'industrie de l'agriculture, car les exploitations agricoles du Canada dépendent de cette source de main-d'oeuvre pour fonctionner. Bien que des exemptions aient été accordées depuis lors aux travailleurs agricoles pour permettre le passage des frontières, certains obstacles subsistent. Ces mesures comprennent une période d'isolement de 14 jours avant de travailler, ainsi que des choix plus limités en matière de transport aérien, en raison de la suppression des lignes vers le Canada atlantique après le début de la pandémie.

  • Malgré la pandémie, le transport des denrées alimentaires dans l'ensemble du Canada et à l'étranger avec les États-Unis n'a généralement pas été touché, afin de garantir que les denrées alimentaires continuent de circuler librement. Par conséquent, la demande d'ouvriers agricoles n'a pas été entravée par les problèmes de transport des denrées alimentaires.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Le paysage agricole s'est caractérisé par des fusions, les grandes entreprises rachetant des entreprises plus petites, généralement familiales. En conséquence, le nombre d'exploitations agricoles dans la province a diminué au cours de la dernière décennie.

  • Alors que les fusions tendent à diminuer la quantité de main-d'oeuvre requise, l'exode rural et le vieillissement de la population ont contribué à la pénurie de main-d'oeuvre pour cette profession.

  • Pendant les périodes de pointe de l'année, les exploitations agricoles de la province ont toujours compté sur le programme des travailleurs étrangers temporaires (TET) pour pourvoir les postes vacants, ce qui souligne la pénurie chronique de travailleurs dans cette profession.

  • En 2019, le gouvernement provincial s'est fixé pour objectif d'augmenter la quantité d'aliments produits dans la province d'ici 2022, doublant ainsi la consommation d'aliments produits localement à Terre-Neuve-et-Labrador, qui passera de 10 % en 2019 à 20 % en 2022. Certaines initiatives comprennent une augmentation des terres protégées à des fins agricoles, un programme de technologie agricole au College of the North Atlantic, l'augmentation de l'innovation dans l'industrie et l'attraction, dans les exploitations de l'ensemble la province, de nouveaux immigrants ayant une expérience de l'agriculture.
CNP 8615 Manoeuvres de forage et d'entretien des puits de pétrole et de gaz, et personnel assimilé

 

CNP 8615: Manoeuvres de forage et d'entretien des puits de pétrole et de gaz, et personnel assimilé

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 630 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries d'emploi sont l'extraction de pétrole et de gaz, les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière, ainsi que les services d'architecture, d'ingénierie et de conception.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans l'extraction du pétrole et du gaz et dans les activités de soutien a diminué de 33 % entre février et avril 2020, et est resté faible.

  • En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi pour cette profession était de 28 % supérieur à celui enregistré deux mois plus tôt, et il a augmenté de 63 % en septembre, reflétant l'augmentation du nombre de chômeurs.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • L'effondrement des prix du pétrole a eu un effet négatif sur les perspectives d'emploi dans l'industrie pétrolière. Qu'il s'agisse des géants du pétrole ou des petits entrepreneurs et prestataires de services, tous ont connu un changement radical et tentent de s'adapter à la nouvelle réalité. Les projets dans le monde entier sont réévalués, car les compagnies pétrolières qui ont moins à investir doivent être sélectives quant aux initiatives qui iront de l'avant et celles qui ne le feront pas. En outre, des licenciements ont eu lieu pour réduire les coûts.

  • Les perspectives d'emploi futures de cette profession dépendront en grande partie de la façon dont l'industrie pétrolière provinciale et les industries qui la soutiennent sauront faire face à l'incertitude entourant la pandémie et à ses répercussions sur la demande mondiale de pétrole.
9 - Fabrication et services d'utilité publique

Par rapport à la plupart des autres grandes catégories professionnelles, les professions de l'industrie de la fabrication et des services d'utilité publique emploient un nombre relativement faible de travailleurs. Une part importante de l'emploi de ce groupe se trouve dans le secteur de la fabrication. À Terre-Neuve-et-Labrador, les plus grands employeurs de l'industrie de la fabrication se trouvent dans la production de fruits de mer et le raffinage du pétrole.

La COVID-19 a touché le secteur de la production des fruits de mer de plusieurs façons. Du fait que les usines de transformation du poisson emploient généralement de nombreux travailleurs dans un environnement fermé avec peu d'espace physique, le début de la pandémie a créé un certain nombre de problèmes de sécurité. Cette situation a entraîné quelques ajustements dans les usines de transformation du poisson pour répondre à ces craintes. Outre les problèmes de sécurité, le ralentissement économique provoqué par la pandémie a également freiné la demande de fruits de mer sur les principaux marchés, comme les restaurants aux États-Unis. De plus, la saison de pêche a démarré plus tard, certains travailleurs n'ayant pas pu trouver de travail à l'usine.

Pour le raffinage du pétrole, la demande mondiale de pétrole a chuté en raison de la pandémie. Cette question, combinée aux préoccupations relatives à la sécurité des travailleurs dues à la COVID-19, a conduit à la décision de mettre la raffinerie de Come by Chance au ralenti. Depuis lors, l'avenir de la raffinerie reste incertain, le propriétaire souhaitant vendre l'installation. Bien que quelques parties aient été intéressées, à la fin du mois de novembre aucun accord n'avait été conclu.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de professions qui ont été fortement touchées par la pandémie de COVID-19 ou qui sont très demandées.

CNP 9232 Opérateurs/opératrices de salle de commande centrale dans le raffinage du pétrole et le traitement du gaz et des produits chimiques

 

CNP 9232: Opérateurs/opératrices de salle de commande centrale dans le raffinage du pétrole et le traitement du gaz et des produits chimiques

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 300 personnes exerçaient cette profession en 2019. Les principales industries de l'emploi sont la fabrication de produits du pétrole et du charbon, l'extraction de pétrole et de gaz, ainsi que les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • Entre février et avril 2020, l'emploi dans les industries clés de cette profession a diminué de 37 %. Depuis lors, il est resté faible.

  • En avril 2020, le nombre de prestataires de l'assurance-emploi pour cette profession était près de trois fois plus élevé qu'en février, et il est resté élevé jusqu'en septembre, reflétant l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • La baisse de l'emploi est liée à une diminution de la demande de pétrole dans le monde. La raffinerie de pétrole de Come by Chance fonctionne au ralenti depuis mars et l'activité de l'industrie pétrolière extracôtière a diminué.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les perspectives d'emploi dans cette profession dépendront en grande partie du temps qu'il faudra pour que la demande et les prix mondiaux du pétrole augmentent. En novembre, la pandémie continue de toucher les pays du monde entier. Qu'il s'agisse des géants du pétrole ou des petits entrepreneurs et prestataires de services, tous ont connu un changement radical et tentent de s'adapter à la nouvelle réalité. Les projets dans le monde entier sont réévalués, car les compagnies pétrolières qui ont moins à investir doivent être sélectives quant aux initiatives qui iront de l'avant et celles qui ne le feront pas. En outre, des licenciements ont eu lieu pour réduire les coûts.

  • L'avenir de la raffinerie de pétrole de Come by Chance n'est pas clair, car, malgré les discussions du propriétaire avec des acheteurs potentiels pour la raffinerie, aucun accord n'a été conclu à ce jour. L'effondrement de la demande de carburant induit par la COVID a forcé la fermeture de plusieurs raffineries, les raffineurs ayant décidé de fermer définitivement certaines installations et d'en convertir d'autres pour se concentrer sur d'autres produits tels que le carburant diesel renouvelable. Il est possible que les difficultés de l'industrie du raffinage entraînent une réduction des possibilités pour cette profession.
CNP 9463 Ouvriers/ouvrières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer

 

CNP 9463: Ouvriers/ouvrières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 825 personnes exerçaient cette profession en 2019. La principale industrie d'emploi est la fabrication d'aliments, de boissons et de produits du tabac.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur de la fabrication d'aliments a diminué de 8 % entre avril et octobre par rapport aux mêmes mois en 2019.

  • Le nombre d'ouvriers dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer qui percevaient des prestations d'assurance-emploi au cours du premier trimestre 2020 était assez similaire à la même période de l'année précédente. Toutefois, le deuxième trimestre a été très différent, puisque le nombre de personnes de cette profession percevant des prestations d'assurance-emploi a augmenté de 50 % par rapport à la même période un an plus tôt. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • La baisse de la demande de fruits de mer est liée aux difficultés économiques, aux fermetures de restaurants et à la baisse de l'activité des navires de croisière dans le monde. Toutefois, on constate une certaine reprise, la demande passant des restaurants aux épiceries.

  • En outre, la prudence accrue concernant le travail en proximité pendant la pandémie a entraîné un démarrage tardif de la pêche au crabe et à la crevette, ce qui a eu pour conséquence que beaucoup n'ont pas eu de travail ou très peu.

  • Les exigences d'éloignement physique seront la norme à l'avenir, et cela limitera la capacité de nombreuses entreprises de transformation.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les stocks de crabes et de crevettes ont considérablement chuté ces dernières années, ce qui a entraîné une baisse de l'emploi pendant cette période.

  • Près de 50 % des ouvriers dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer sont âgés de 55 ans et plus. En conséquence, cette situation devrait créer des occasions en raison des départs à la retraite.
CNP 9618 Manoeuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer

 

CNP 9618: Manoeuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer

Renseignements généraux sur cette profession :

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, 680 personnes exerçaient cette profession en 2019. La principale industrie d'emploi est la fabrication d'aliments, de boissons et de produits du tabac.

Quelle a été l'incidence de la COVID-19 sur cette profession?

  • L'emploi dans le secteur de la fabrication d'aliments a diminué de 8 % entre avril et octobre par rapport aux mêmes mois en 2019.

  • Le nombre d'ouvriers dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer qui percevaient des prestations d'assurance-emploi au cours du premier trimestre 2020 était similaire à la même période de l'année précédente. Toutefois, le deuxième trimestre a été très différent, puisque le nombre de personnes de cette profession percevant des prestations d'assurance-emploi a augmenté de 38 % par rapport à la même période un an plus tôt. Ces tendances reflètent l'augmentation du nombre de chômeurs.

  • La baisse de la demande de fruits de mer est liée aux difficultés économiques, aux fermetures de restaurants et à la baisse de l'activité des navires de croisière dans le monde. Toutefois, on constate une certaine reprise, la demande passant des restaurants aux épiceries.

  • En outre, la prudence accrue concernant le travail en proximité pendant la pandémie a entraîné un démarrage tardif de la pêche au crabe et à la crevette, ce qui a eu pour conséquence que beaucoup n'ont pas ou très peu de travail.

  • Les exigences d'éloignement physique seront la norme à l'avenir, et cela limitera la capacité de nombreuses entreprises de transformation.

Quelles sont les principales tendances qui influent sur les perspectives d'emploi dans cette profession?

  • Les stocks de crabes et de crevettes ont considérablement chuté ces dernières années, ce qui a entraîné une baisse de l'emploi pendant cette période.

  • Deux travailleurs sur cinq dans le secteur de la transformation du poisson et des fruits de mer sont âgés de 55 ans et plus. En conséquence, cette situation devrait créer des occasions en raison des départs à la retraite.

Remarque

Préparé par: Direction de l’analyse du marché du travail, Service Canada, région de l’Atlantique
Pour de plus amples informations, veuillez contacter l'équipe de l'IMT.

Date de modification :