Rapport de perspectives d'emploi pour le Yukon

Rapport de perspectives d'emploi pour les Territoires du Nord-Ouest

Téléchargement PDF

Télécharger la version PDF de ce contenu.

Mise en contexte

Les professions ont été incluses dans ce rapport sur la base de l'analyse des données administratives (assurance-emploi), ainsi que d'une analyse qualitative des événements sur le marché du travail et de la recherche professionnelle.

Chaque récit professionnel comprend les éléments suivants :

  • l'observation liée à la COVID-19;
  • des renseignements sur les demandes d'assurance-emploi;
  • l'identification de l'industrie principale;
  • des commentaires sur l'emploi de l'industrie régionale;
  • des remarques qualitatives.
Sélectionnez un CNP

Professions touchées

2271 Pilotes, navigateurs/navigatrices et instructeurs/instructrices de pilotage du transport aérien

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations qui ont fait augmenter considérablement les demandes d'assurance-emploi pour les pilotes, les navigateurs et les instructeurs de pilotage du transport aérien dans les territoires.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 11,8 fois plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus élevée cette année que les tendances historiques.
  • Les pilotes, navigateurs et instructeurs de pilotage du transport aérien travaillent principalement dans le secteur du transport et de l'entreposage.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 12,8 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant toujours inférieurs de 3,2 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions sur l'industrie du transport dans les territoires, car les trois territoires ont fermé leurs frontières à tout le trafic arrivant, sauf pour les résidents et les travailleurs essentiels à la mi-mars.

3411 Assistants/assistantes dentaires

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations qui ont fait augmenter considérablement les demandes d'assurance-emploi pour les assistants dentaires dans les territoires.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 25,2 fois plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus élevée cette année que les tendances historiques.
  • Les assistants dentaires travaillent principalement dans le secteur des soins de santé et des services sociaux.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu un léger déclin de l'emploi dans l'Ouest canadien, mais les niveaux d'emploi étaient supérieurs de 1,1 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Les trois gouvernements territoriaux ont ordonné à tous les professionnels des soins dentaires de suspendre les traitements non urgents à la mi-mars; seuls les traitements dentaires urgents étaient autorisés. En conséquence, la plupart des cliniques dentaires des trois territoires ont dû licencier leurs assistants et hygiénistes dentaires.

4214 Éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations qui ont fait augmenter considérablement les demandes d'assurance-emploi pour les éducateurs et aides-éducateurs de la petite enfance dans les territoires.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 7 fois plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus élevée cette année que les tendances historiques.
  • Les éducateurs et aides-éducateurs de la petite enfance travaillent principalement dans le secteur des soins de santé et des services sociaux.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu un léger déclin de l'emploi dans l'Ouest canadien, mais les niveaux d'emploi étaient supérieurs de 1,1 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Les travailleurs de cette profession dans le Nord ont été touchés par les fermetures et les restrictions de capacité imposées aux garderies tout au long de la pandémie dans les trois territoires.

5254 Animateurs/animatrices et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations qui ont fait augmenter considérablement les demandes d'assurance-emploi pour les animateurs et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique dans les territoires.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 10,9 fois plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus élevée cette année que les tendances historiques.
  • Les animateurs et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique travaillent principalement dans le secteur des arts, du divertissement et des loisirs.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 39,4 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant toujours inférieurs de 16,2 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Tous les services non essentiels dans le Nord ont été fermés en raison de la pandémie de COVID-19. De nombreux employés de cette profession ont été temporairement licenciés, mais certains ont été rappelés au travail au printemps lorsque les restrictions sanitaires ont été levées.

6421 Vendeurs/vendeuses - commerce de détail

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations qui ont fait augmenter considérablement les demandes d'assurance-emploi pour les vendeurs - commerce de détail dans les territoires.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 8,6 fois plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus élevée cette année que les tendances historiques.
  • Les vendeurs - commerce de détail travaillent principalement dans le secteur du commerce de gros et de détail.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 20,1 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant toujours inférieurs de 4,4 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Les fermetures obligatoires et les restrictions d'occupation des magasins de détail ont entraîné des licenciements massifs et une diminution des heures de travail pour de nombreux travailleurs de cette profession dans les trois territoires.

6512 Barmans/barmaids

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations qui ont fait augmenter considérablement les demandes d'assurance-emploi pour les barmans dans les territoires.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 13,5 fois plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus élevée cette année que les tendances historiques.
  • Les barmans travaillent principalement dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration.
  • Entre février et avril, cette industrie a connu le plus grand pourcentage de baisse de l'emploi parmi tous les secteurs de l'Ouest canadien, et les niveaux d'emploi étaient encore inférieurs de 17,2 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Tous les bars et les pubs ont reçu l'ordre de fermer dans le Nord, ce qui a obligé les propriétaires à licencier tout le personnel pendant la pandémie de COVID-19.

6513 Serveurs/serveuses d'aliments et de boissons

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations qui ont fait augmenter considérablement les demandes d'assurance-emploi pour les serveurs d'aliments et de boissons dans les territoires.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 23,6 fois plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus élevée cette année que les tendances historiques.
  • Les serveurs d'aliments et de boissons travaillent principalement dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration.
  • Entre février et avril, cette industrie a connu le plus grand pourcentage de baisse de l'emploi parmi tous les secteurs de l'Ouest canadien, et les niveaux d'emploi étaient encore inférieurs de 17,2 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Les fermetures obligatoires et les restrictions d'occupation des restaurants et des bars ont entraîné des licenciements massifs et une diminution des heures de travail pour de nombreux travailleurs de cette profession dans les trois territoires.

6523 Agents/agentes à la billetterie et aux services aériens

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations qui ont fait augmenter considérablement les demandes d'assurance-emploi pour les agents à la billetterie et aux services aériens dans les territoires.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 8,5 fois plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus élevée cette année que les tendances historiques.
  • Les agents à la billetterie et aux services aériens travaillent principalement dans le secteur du transport et de l'entreposage.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 12,8 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant toujours inférieurs de 3,2 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions sur l'industrie du transport dans les territoires, car les trois territoires ont fermé leurs frontières au trafic arrivant, sauf pour les résidents et les travailleurs essentiels à la mi-mars.

6525 Réceptionnistes d'hôtel

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations qui ont fait augmenter considérablement les demandes d'assurance-emploi pour les réceptionnistes d'hôtel dans les territoires.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 11,1 fois plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus élevée cette année par rapport aux tendances historiques.
  • Les réceptionnistes d'hôtel travaillent principalement dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration.
  • Entre février et avril, cette industrie a connu le plus grand pourcentage de baisse de l'emploi parmi tous les secteurs de l'Ouest canadien, et les niveaux d'emploi étaient encore inférieurs de 17,2 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Les fermetures obligatoires et les restrictions d'occupation des hôtels ont entraîné des licenciements massifs et une diminution des heures de travail pour de nombreux travailleurs de cette profession dans les trois territoires.

7534 Agents/agentes de piste dans le transport aérien

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations qui ont fait augmenter considérablement les demandes d'assurance-emploi pour les agents de piste dans le transport aérien dans les territoires.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 15,7 fois plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus élevée cette année que les tendances historiques.
  • Les agents de piste dans le transport aérien travaillent principalement dans le secteur du transport et de l'entreposage.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 12,8 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant toujours inférieurs de 3,2 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions sur l'industrie du transport dans les territoires, car les trois territoires ont fermé leurs frontières à tout le trafic arrivant, sauf pour les résidents et les travailleurs essentiels à la mi-mars.

Professions améliorées

0014 Cadres supérieurs/cadres supérieures - santé, enseignement, services sociaux et communautaires et associations mutuelles

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations. Toutefois, les demandes d'assurance-emploi des cadres supérieurs - santé, enseignement, services sociaux et communautaires et associations mutuelles dans les territoires n'ont pas diminué au départ et se sont améliorées dans l'ensemble.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 19,1 % plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. Toutefois, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus faible cette année que les tendances historiques.
  • Les cadres supérieurs - santé, enseignement, services sociaux et communautaires et associations mutuelles travaillent principalement dans le secteur de l'administration publique.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 3,2 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant revenus aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Les travailleurs de cette profession dans le Nord ont pu conserver leur emploi tout au long de la pandémie de COVID-19 en passant à un environnement de travail à distance. Le financement de tous les ordres de gouvernement pour soutenir de nouveaux programmes et initiatives en réponse à la pandémie a créé des possibilités d'emploi pour cette profession.

0411 Gestionnaires de la fonction publique - élaboration de politiques et administration de programmes sociaux et de santé

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations. Toutefois, les demandes d'assurance-emploi des gestionnaires de la fonction publique - élaboration de politiques et administration de programmes sociaux et de santé dans les territoires n'ont pas diminué au départ et se sont améliorées dans l'ensemble.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 30,2 % plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. Toutefois, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus faible cette année que les tendances historiques.
  • Les gestionnaires de la fonction publique - élaboration de politiques et administration de programmes sociaux et de santé travaillent principalement dans le secteur de l'administration publique.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 3,2 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant revenus aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Les travailleurs de cette profession dans le Nord ont pu conserver leur emploi tout au long de la pandémie de COVID-19 en passant à un environnement de travail à distance. Le financement de tous les ordres de gouvernement pour soutenir de nouveaux programmes et initiatives en réponse à la pandémie a créé des possibilités d'emploi pour cette profession.

2223 Technologues et techniciens/techniciennes en sciences forestières

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations. Toutefois, les demandes d'assurance-emploi des technologues et techniciens en sciences forestières dans les territoires n'ont pas été touchées.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 54,3 % moins élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus faible cette année que les tendances historiques.
  • Les technologues et techniciens en sciences forestières travaillent principalement dans le secteur de l'administration publique.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 3,2 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant revenus aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Au printemps et durant l'été, les gouvernements territoriaux et autochtones ont entrepris une série d'initiatives d'arpentage, augmentant la demande pour cette profession. Les dépenses publiques devraient se poursuivre au cours des prochains mois.

2224 Techniciens/techniciennes du milieu naturel et de la pêche

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations. Toutefois, les demandes d'assurance-emploi des techniciens du milieu naturel et de la pêche dans les territoires n'ont pas été touchées.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 8,2 % moins élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. De même, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus faible cette année que les tendances historiques.
  • Les techniciens du milieu naturel et de la pêche travaillent principalement dans le secteur de l'administration publique.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 3,2 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant revenus aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Au printemps et durant l'été, les gouvernements territoriaux et autochtones ont entrepris une série d'initiatives d'arpentage, augmentant la demande pour cette profession. Les dépenses publiques devraient se poursuivre au cours des prochains mois. 

4312 Pompiers/pompières

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations. Toutefois, les demandes d'assurance-emploi des pompiers dans les territoires n'ont pas diminué au départ et se sont améliorées dans l'ensemble.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 30,2 % plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. Toutefois, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus faible cette année que les tendances historiques.
  • Les pompiers travaillent principalement dans le secteur de l'administration publique.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 3,2 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant revenus aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Les restrictions de voyage signifiaient que les territoires ne pouvaient pas compter sur des équipes de pompiers hors territoire pour la saison des feux de forêt. En conséquence, les gouvernements territoriaux ont augmenté l'embauche de pompiers locaux.

7241 Électriciens/électriciennes (sauf électriciens industriels/électriciennes industrielles et de réseaux électriques)

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations. Toutefois, les demandes d'assurance-emploi des électriciens (sauf électriciens industriels et de réseaux électriques) dans les territoires n'ont pas diminué au départ et se sont stabilisées dans l'ensemble.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 66,4 % plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. Toutefois, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a atteint des niveaux comparables aux tendances historiques.
  • Les électriciens (sauf électriciens industriels et de réseaux électriques) travaillent principalement dans le secteur de la construction.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 14,5 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant toujours inférieurs de 8,2 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Le secteur de la construction a été jugé essentiel et a été autorisé à poursuivre ses activités jusqu'à la hauteur des restrictions imposées par le gouvernement au printemps. Même si l'activité globale de construction a été modérée en 2020, le secteur résidentiel, qui constitue une importante source d'emploi pour cette profession, a bien résisté et les investissements depuis le début de l'année jusqu'en septembre sont les mêmes qu'en 2019.

7302 Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses des équipes d'opérateurs d'équipement lourd

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations. Toutefois, les demandes d'assurance-emploi des entrepreneurs et contremaîtres des équipes d'opérateurs d'équipement lourd dans les territoires n'ont pas diminué au départ et se sont améliorées dans l'ensemble.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 52,1 % plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. Toutefois, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus faible cette année que les tendances historiques.
  • Les entrepreneurs et contremaîtres des équipes d'opérateurs d'équipement lourd travaillent principalement dans le secteur de la construction.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 14,5 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant toujours inférieurs de 8,2 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • La construction a été considérée comme un service essentiel. L'augmentation des dépenses d'infrastructure va probablement stimuler la construction commerciale et soutenir la reprise de cette profession.

7532 Matelots de pont et matelots de salle des machines du transport par voies navigables

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations. Toutefois, les demandes d'assurance-emploi des matelots de pont et matelots de salle des machines du transport par voies navigables dans les territoires n'ont pas diminué au départ et se sont améliorées dans l'ensemble.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 19,1 % plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. Toutefois, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus faible cette année que les tendances historiques.
  • Les matelots de pont et matelots de salle des machines du transport par voies navigables travaillent principalement dans le secteur du transport et de l'entreposage.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 12,8 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant toujours inférieurs de 3,2 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Les exploitants de barges en haute mer ont joué un rôle essentiel dans le maintien d'un trafic de marchandises actif pendant l'été. Ils ont également été utiles pour réapprovisionner les communautés côtières du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest tout en maintenant l'éloignement social.

8422 Ouvriers/ouvrières en sylviculture et en exploitation forestière

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations. Toutefois, les demandes d'assurance-emploi des ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière dans les territoires n'ont pas diminué au départ et se sont améliorées dans l'ensemble.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 48,8 % plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. Toutefois, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus faible cette année que les tendances historiques.
  • Les ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière travaillent principalement dans l'industrie de la foresterie et de l'exploitation forestière et l'administration publique.
  • L'administration publique est probablement à l'origine de ces bons résultats. Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 3,2 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant revenus aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • Au printemps et durant l'été, les gouvernements territoriaux et autochtones ont entrepris une série d'initiatives d'arpentage, augmentant la demande pour cette profession. Les dépenses publiques devraient se poursuivre au cours des prochains mois.

8614 Man'uvres des mines

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a été déclarée en mars, ce qui a entraîné des mesures sanitaires, des restrictions de voyage et d'autres perturbations. Toutefois, les demandes d'assurance-emploi des man'uvres des mines dans les territoires n'ont pas diminué au départ et se sont améliorées dans l'ensemble.
  • Entre janvier et avril 2020, les demandes d'assurance-emploi pour cette profession ont été 21,2 % plus élevées que la moyenne sur 10 ans au cours de la même période. Toutefois, la moyenne des demandes d'assurance-emploi pour 2020 a été plus faible cette année que les tendances historiques.
  • Les man'uvres des mines travaillent principalement dans l'industrie minière.
  • Entre février et avril, ce secteur a connu une baisse de 9,3 % de l'emploi dans l'Ouest canadien, les niveaux d'emploi étant toujours inférieurs de 17,1 % aux niveaux d'avant la pandémie en octobre.
  • De nombreux man'uvres des mines ont été temporairement licenciés, mais ont continué à être payés jusqu'à la reprise des activités au printemps. La demande pour cette profession devrait augmenter car de nouveaux projets d'exploitation minière et d'assainissement devraient démarrer au cours des prochaines années dans le Nord.
Date de modification :